Suivre La Chronique

225 millions pour les infrastructures scolaires en Communauté française

225 millions pour les infrastructures scolaires en Communauté française

Trop d’écoles restent vides en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les autorités désirent renforcer l’attractivité de ces établissements en les aménageant au mieux.

Dans le cadre d’une stratégie globale, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FW-B) a décidé de consacrer 225 millions d’euros aux infrastructures scolaires du réseau officiel de Wallonie-Bruxelles Enseignement. Il était temps, diront certains…

Le projet conduit par le Gouvernement vise plusieurs enjeux clés. Il s’agit d’abord d’apporter des solutions concrètes aux problèmes d’infrastructures rencontrés par les établissements du réseau et d'optimiser leur gestion. Il est question ensuite de répondre aux besoins des zones en «tension démographique» en créant de nouvelles places.

Dans le cadre de cette stratégie globale, une task-force a été mise en œuvre pour favoriser la cohérence et la transversalité dans la gestion des infrastructures scolaires en Communauté française. Cette task-force a permis une meilleure analyse des besoins, une plus grande efficacité des interventions et un financement équilibré pour les 19 projets sélectionnés sur l’ensemble du réseau de la FW-B.

Créer une identité claire pour les établissements scolaires

Le Gouvernement a également souhaité, mettre l’accent sur l’attractivité des établissements du réseau. L’intention est ici de renforcer le taux d’occupation des écoles qui sont peu demandées et donc incomplètes de manière chronique. Pour ce faire, les autorités ont veillé à favoriser la création d’une identité claires des établissements via, notamment, l’aménagement des abords, la sécurisation de l’environnement, l’amélioration de l’accessibilité, l’incitation à mettre en œuvre des contrats de quartier et des partenariats, etc. Dans ce cadre, 23 établissements ont été retenus (7 en Région bruxelloise et 16 en Région wallonne) et une enveloppe exceptionnelle de 7 millions d’euros a été dégagée.

Pour concrétiser cet ambitieux programme, le Gouvernement a choisi, d’ici 2020, d’effectuer des recrutements dans plusieurs corps de métier: architectes, ingénieurs, chefs de chantier, conseillers en prévention, contrôleurs de travaux, etc.

Nous vous recommandons

Infrabel rénove les infrastructures autour de l’abbaye de Villers-la-Ville

Infrabel rénove les infrastructures autour de l’abbaye de Villers-la-Ville

Les équipes d’Infrabel réalisent des travaux afin de rénover les voies et deux ponts ferroviaires de ce site classé patrimoine exceptionnel de Wallonie. Afin de prolonger de plusieurs dizaines[…]

Besix va réaliser un stade en Nouvelle-Zélande

Besix va réaliser un stade en Nouvelle-Zélande

Recherche équipe pour le réaménagement des espaces publics du site Esseghem

Recherche équipe pour le réaménagement des espaces publics du site Esseghem

Les travaux du tunnel de jonction du Métro 3 à la Gare du Nord ont démarré

Les travaux du tunnel de jonction du Métro 3 à la Gare du Nord ont démarré

Plus d'articles