Suivre La Chronique

23 villes en lice pour accueillir les agences de l'UE qui quitteront le Royaume-Uni

Sujets relatifs :

,
23 villes en lice pour accueillir les agences de l'UE qui quitteront le Royaume-Uni

Bientôt un autre panorama pour l’Autorité bancaire européenne.

© EBA

Le déménagement probable d’entreprises et d’institutions de Londres vers le continent européen dans le cadre du Brexit aiguise les appétits et les pronostics. Alors que la Belgique, en rangs serrés pour une fois, a mis sur pied un site (voir La Chronique n° 34 en page 7) présentant ses atouts et les disponibilités aux candidats prêts à se replier là où l’Europe se construit, les Etats membres de l’UE s’activent eux aussi.

C’est ainsi qu’ils ont fait parvenir au Conseil, au plus tard le 31 juillet dernier et conformément à la procédure prévue, 27 propositions émanant de 23 villes pour accueillir les agences de l'UE actuellement établies au Royaume-Uni et devant revenir sur des terres plus europhiles. Il s’agit plus précisément de l'Agence européenne des Médicaments (Ema) et de l'Autorité bancaire européenne (Abe), toutes deux basées à Londres. On recense 19 offres pour la première et 8 offres pour la seconde. Toutes les offres sont disponibles sur le site web du Conseil européen, Bruxelles figurant sur les deux listes.

Les futurs sites doivent faire l'objet d'une décision prise d'un commun accord par les Etats membres de l'UE 27.

Critères d'évaluation

Les candidatures seront évaluées sur la base de six critères arrêtés d'un commun accord par les 27 Etats membres:

  • des garanties que l'agence sera opérationnelle à la date du retrait du Royaume-Uni de l'UE;
  • l'accessibilité du site d'implantation proposé;
  • l'existence d'établissements scolaires pour les enfants du personnel;l'accès au marché du travail et aux soins médicaux pour les familles du personnel;
  • la continuité de l'activité;
  • l'équilibre géographique.

Prochaines étapes

Pour la suite, la Commission publiera une évaluation des offres sur la base des critères convenus au plus tard le 30 septembre prochain. En octobre 2017, les ministres auront une discussion au
niveau politique, en s'appuyant sur l'évaluation de la Commission.

En novembre 2017, la décision sera arrêtée par un vote des 27 ministres. La sélection résultera d'un vote au scrutin secret à plusieurs tours pour lequel chacun des 27 Etats membres disposera du même nombre de voix.

Nous vous recommandons

Apprentis européens encouragés

Apprentis européens encouragés

La Commission européenne a adopté une proposition de cadre européen pour un apprentissage efficace et de qualité. Elle recense 14 critères clés, que les Etats membres devraient employer pour[…]

17/10/2017 | Socio-EconomieFormation
Accroître l'impact des investissements publics grâce à des marchés publics efficients et professionnels

Accroître l'impact des investissements publics grâce à des marchés publics efficients et professionnels

Aides d'Etat: les ports belges et français en rade

Aides d'Etat: les ports belges et français en rade

32 millions pour le rail

32 millions pour le rail

Plus d'articles