Suivre La Chronique

4 milliards d’euros de subsides en moins pour l’éolien offshore

Sujets relatifs :

,
4 milliards d’euros de subsides en moins pour l’éolien offshore

En réduisant leur niveau de soutien à l’éolien offshore, les autorités belges suivent ce qui se fait dans les pays voisins.

© Marghem.be

La ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem, et le secrétaire d’Etat à la Mer du Nord, Philippe De Backer, ont conclu un accord sur le mécanisme de soutien pour les parcs éoliens Northwester 2, Mermaid et Seastar.

Ces parcs seront construits pour 2020 avec 3,9 milliards d’euros de soutien en moins par rapport à la précédente législature. «Nous avons réussi à construire les éoliennes en mer à un des meilleurs prix en Europe tout en assurant nos objectifs climatiques pour 2020»,  ont déclamé en chœur la ministre et le secrétaire d’Etat.

Le mécanisme d’attribution des certificats verts concerne donc les parcs Northwester 2 (224 MW), Mermaid (246 MW) et Seastar (246 MW). Les trois parcs seront construits à un LCoE (Levelized Cost of Energy, c’est-à-dire un coût actualisé d’énergie) de 79 euros/MWh, au lieu d’un prix moyen de 138 euros/MWh lors de la législature précédente. La période de soutien est fixée à 16 ans et elle peut être prolongée d’un an en cas de moins bonnes conditions de vent. Les autorités réalisent ainsi une économie de 3,9 milliards d’euros.

Rien de particulièrement troublant à ça puisque la toute dernière étude de la Creg confirme la tendance baissière des niveaux de soutiens accordés dans les pays voisins. A cet égard, le prix affiché pour les trois parcs offshore est très proche de celui pratiqué par les pays voisins. Les Pays-Bas, par exemple, construisent les parcs éoliens de Borssele à un prix plus ou moins équivalent.

La construction débutera après 2020 avec d’autres technologies, le risque est supporté par l’Etat plutôt que par les concessionnaires, l’indexation des prix rentre également en ligne de compte, etc.

Cet accord est une bonne nouvelle pour tout le monde: la sécurité des investissements des entreprises belges est garantie, le consommateur paie moins sur sa facture pour l’éolien offshore et notre pays s’engage clairement pour atteindre les objectifs climatiques et énergétiques 2020. Avec la construction des trois derniers parcs éoliens, 2.200 MW d’énergie éolienne offshore seront opérationnels à l’horizon 2020», a déclaré Marie-Christine Marghem.

Nous vous recommandons

L’UE adhère au projet éolien Northwest 2 au large des côtes belges

L’UE adhère au projet éolien Northwest 2 au large des côtes belges

La Banque européenne d’investissement (BEI) apportera son soutien à la construction du parc éolien Northwester 2 à 45 km des côtes belges via un prêt de 210 millions d’euros. Près de la[…]

Le photovoltaïque comme alternative aux risques de blackout

Le photovoltaïque comme alternative aux risques de blackout

Pompe à chaleur: l’essayer c’est l’adopter

Pompe à chaleur: l’essayer c’est l’adopter

Engie inaugure sa première installation photovoltaïque

Engie inaugure sa première installation photovoltaïque

Plus d'articles