Suivre La Chronique

500.000 euros pour tester des robots désherbeurs en Wallonie

500.000 euros pour tester des robots désherbeurs en Wallonie

Un robot désherbeur utilisé en France.

Les mesures prises en Wallonie en matière de produits phytopharmaceutiques vont dans le sens d’une réduction drastique ou d’interdiction de l’usage de ce type de produits en application du principe de précaution.

Afin de soutenir un changement de modèle de production et le développement d’alternatives aux pesticides, le ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio, a débloqué 500.000 euros à l’attention du Centre wallon de recherches agronomiques de Gembloux (CRA-W) pour tester les possibilités de la robotisation et de l’automatisation du désherbage non chimique en production végétale en Wallonie.

Les tests seront menés durant 3 ans sur les terres du CRA-W, mais également en conditions réelles, avec la collaboration d’agriculteurs qui se verront équipés de robots électriques pour traiter leur production maraîchère. Un partenariat sera également négocié avec plusieurs firmes produisant ce type de machines afin de déterminer le nombre de robots qui seront déployés sur le territoire wallon.
Au-delà du bénéfice environnemental et sanitaire, les robots désherbeurs pourraient offrir une avancée en termes de conditions de travail et d’amélioration des rendements. En effet, le désherbage est essentiel à la réussite technique et économique d’une culture. C’est donc un passage obligé pour les agriculteurs.
 

Nous vous recommandons

Daikin Industries reprend le groupe AHT et étoffe ses activités de réfrigération

Daikin Industries reprend le groupe AHT et étoffe ses activités de réfrigération

Daikin Industries a conclu un accord pour acquérir le groupe AHT, un fabricant autrichien de vitrines de réfrigération et de congélation. La valeur de la transaction s’élève à[…]

14/12/2018 | HVAC & ElectroDaikin
Sustainable Cities Index 2018 d’Arcadis: Bruxelles et Anvers peuvent mieux faire

Sustainable Cities Index 2018 d’Arcadis: Bruxelles et Anvers peuvent mieux faire

Une stratégie de recyclage qui a permis d’économiser 12.800 tonnes de CO2

Une stratégie de recyclage qui a permis d’économiser 12.800 tonnes de CO2

Les villes et le réchauffement climatique: prévenir plutôt que guérir

Les villes et le réchauffement climatique: prévenir plutôt que guérir

Plus d'articles