Suivre La Chronique

51 ha de zones d’activité économique pour accueillir une centaine d’entreprises

Sujets relatifs :

,
51 ha de zones d’activité économique pour accueillir une centaine d’entreprises

Le projet d’extension du parc d’activité de Ciney-Hamois fait partie des 4 projets structurants retenus pour la province de Namur dans le cadre du programme Sowafinal 3. (© BEP)

Le projet d’extension du parc d’activité de Ciney-Hamois vient d’atteindre une phase importante de la procédure du Plan Communal d’Aménagement (Pca).

Dans le courant du mois de novembre 2018, les conseils communaux de Ciney et de Hamois ont adopté définitivement le projet de Plan Communal d’Aménagement à l’issue de l’enquête publique. 
Le projet peut ainsi être soumis à l’adoption par le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Carlo Di Antonio. L’arrêté est prévu pour le printemps 2019.
Parallèlement, une seconde procédure est menée par le département «Développement territorial» du Bep (le Bureau économique de la province de Namur) qui devrait lui permettre de bénéficier de subsides de la Région wallonne en vue des travaux d’infrastructures et l’équipement du parc d’activité. L’arrêté ministériel est également attendu pour le printemps 2019.

Près de 10 ans d’attente

Le projet vise la création de 51 ha de zones d’activité économique mixte et industrielle pour accueillir une centaine d’entreprises. Quelque 700 emplois sont attendus qui s’ajouteront aux 875 emplois actuels.

Cette extension, initiée en 2010, a déjà fait l’objet de plusieurs passages aux conseils communaux de Ciney et Hamois. Elle a été soumise à une étude d’incidences sur l’environnement qui a notamment validé les besoins de nouvelles surfaces destinées à l’activité économique compte tenu de la saturation du parc actuel et de la demande des entreprises supra-locales.

Montant estimé: 7,2 millions d’euros (dont 6,6 à charge de la Sowafinal).

Un projet structurant pour la Wallonie

Ce projet a été retenu comme l’un des 34 projets structurants pour la Wallonie. Il bénéficiera donc de subsides du programme Sowafinal 3, qui soutient des projets œuvrant au redéploiement économique de la Wallonie. Il fait partie des 4 projets structurants retenus pour la province de Namur, au même titre que:

  • Care-YS (Bouge–Namur), un parc d’activité de 13 hectares, spécialisé sur la thématique de la santé et, plus précisément, les produits et services liés au vieillissement de la population. Montant estimé: 4,7 millions d’euros;
  • CIT-YS (Belgrade–Namur), un parc d’activité économique visant à réaménager la base militaire de Belgrade en parc d’activité urbain. Montant estimé: 6,7 millions d’euros;
  • L’extension du parc d’activité économique de Mariembourg (Couvin), soit un agrandissement de 40 hectares du parc existant pour un montant estimé à 5,7 millions d’euros.
     

Nous vous recommandons

Les dépenses de R&D dans l'UE en hausse de 2,07% du PIB grâce aux entreprises

Les dépenses de R&D dans l'UE en hausse de 2,07% du PIB grâce aux entreprises

En 2017, les Etats membres de l'Union européenne ont dépensé ensemble près de 320 milliards d'euros au titre de la recherche et développement. L'intensité de R&D,[…]

19/01/2019 | SocialR&D
D’ici 2050, le monde comptera deux fois plus de citadins que de ruraux

D’ici 2050, le monde comptera deux fois plus de citadins que de ruraux

Une maison en héritage

Une maison en héritage

Extension de l’allocation logement à Bruxelles

Extension de l’allocation logement à Bruxelles

Plus d'articles