Suivre La Chronique

6 starters sur 10 ne craignent pas pour la survie de leur entreprise

Sujets relatifs :

, ,
6 starters sur 10 ne craignent pas pour la survie de leur entreprise

6 indépendants sur 10 ne regrettent pas leur choix même si 2 d’entre eux sur 3 ont dû réduire leur salaire pendant le confinement.

Le baromètre annuel de l’entreprise de RH Acerta révèle que 6 jeunes indépendants sur 10 ne craignent pas pour la survie de leur entreprise, et ce en dépit du coronavirus. Ils éprouvent cependant plus de stress qu’avant la crise sanitaire.

Cette enquête souligne également que 6 indépendants sur 10 ne regrettent pas leur choix même si 2 d’entre eux sur 3 ont dû réduire leur salaire pendant le confinement.  Nadine Morren, Directrice Service à la Clientèle chez Acerta : «Bien entendu, les starters aussi sont impactés par la crise du coronavirus. Il n’est pas surprenant que leur satisfaction baisse en période de crise mondiale. Il est également logique que de nombreux indépendants souffrent de stress en ces temps incertains. Toutefois, ce pic particulièrement élevé de stress est inquiétant.»

En raison du coronavirus, les starters ont vu leur semaine de travail de 44,7 heures en moyenne baisser à 27,4 heures (activité principale). Ce recul des activités a poussé 1 starter sur 5 à prêter la main à leur développement personnel, par exemple pour suivre une formation.
 
De plus, 62,7 % estiment disposer de réserves financières suffisantes pour traverser la crise du coronavirus. Cependant, une partie des indépendants en activité principale ne s’est pas attribué de salaire: 27 % en mars et 29,7 % en avril. Pour 37,4 % d’entre eux, le coronavirus n’était pas une raison pour adapter leur rémunération. D’autres ont légèrement réduit leur salaire en mars (32 %) et en avril (35 %).
 

Nous vous recommandons

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

Crise des matériaux: les entreprises de construction contraintes à demander une avance

La Confédération Construction affirme que 54% des entrepreneurs et des installateurs demandent une avance sur paiement, contre 42% il y a un an. Si les entreprises de construction sont plus nombreuses à demander une avance,[…]

29/06/2022 | Socio-Economie
Les faillites explosent au mois de mai

Les faillites explosent au mois de mai

Un «plan chaleur» pour améliorer les conditions de travail sous des températures élevées

Un «plan chaleur» pour améliorer les conditions de travail sous des températures élevées

La moitié des Belges ne souhaitent pas construire ou rénover leur logement

Enquête

La moitié des Belges ne souhaitent pas construire ou rénover leur logement

Plus d'articles