Suivre La Chronique

9.600 foyers britanniques alimentés en énergie par du biométhane provenant des déchets

Sujets relatifs :

9.600 foyers britanniques alimentés en énergie par du biométhane provenant des déchets

La future installation de biométhanisation entamée par Weltec Biopower fournira 7,3 millions de m³ de biométhane au réseau britannique de distribution de gaz. (© Weltec Biopower)

Le fabricant allemand d’installations de biométhanisation Weltec Biopower a commencé la construction d’une installation de biométhanisation à Pontefract, dans le comté anglais du Yorkshire de l’Ouest.

Ce projet de valorisation énergétique des déchets est l’une des plus grandes installations énergétiques que Weltec Biopower ait construit durant ses 18 ans d’existence. Elle sera opérationnelle fin 2019 et approvisionnera le réseau britannique de distribution de gaz avec 7,3 millions de m³ de biométhane. Cette quantité d’équivalent écologique en gaz naturel alimentera durablement en énergie environ 9.600 foyers.

«Les matières entrantes contribuent de manière significative à la durabilité du projet. Plus de la moitié des 80.000 tonnes de substrats sont des déchets alimentaires. A ceux-ci viennent s’ajouter le fumier de bovins et de volaille ainsi que l’ensilage d’herbe et de seigle fourrager», souligne Kevin Monson, directeur des ventes chez Weltec UK.

La production de gaz a lieu dans quatre cuves de fermentation en acier inoxydable d’une hauteur de 8,80 mètres et d’une contenance de 6.848 m³, bien supérieure à la moyenne. Weltec a opté en faveur d’un procédé de filtration membranaire pour conditionner le biogaz en biométhane de haute qualité. Le biogaz brut y est raffiné de manière efficace et sans perte de méthane au cours d’un processus de séparation en plusieurs étapes. A partir de décembre 2019, environ 850 m³/h de biométhane seront produits et injectés dans le réseau de gaz.

La biométhanisation, un élément important du mix énergétique britannique

Les installations de biométhane comme celle de Pontefract jouent un rôle toujours plus important dans le mix énergétique britannique. Avec la production de biométhane à partir de déchets, la réduction de CO2 peut atteindre 90% par rapport au charbon ou au pétrole. «La Grande-Bretagne doit rééquilibrer son mix énergétique pour accroître la sécurité énergétique après le Brexit et atteindre les objectifs de réduction du CO2 fixés avec l’accord de Paris sur le climat. Le biométhane durable à partir de déchets organiques est un élément important de ce puzzle énergétique», rappelle Kevin Monson.

Selon l’Adba (Association britannique de la méthanisation et du biogaz), la digestion anaérobie des déchets alimentaires pourrait couvrir, à l’avenir, un tiers du besoin en gaz ou en électricité du Royaume-Uni et entraîner la création de 35.000 nouveaux emplois.
 

Nous vous recommandons

Les parcs éoliens offshores s'engagent pour la biodiversité en mer du Nord

Les parcs éoliens offshores s'engagent pour la biodiversité en mer du Nord

La Belgian Offshore Platform (BOP) et la coalition 4Sea (Bond Beter Leefmilieu, Greenpeace Belgique, Natuurpunt et WWF-Belgique) unissent leur force pour protéger l’écosystème marin de la mer du Nord. La Belgian[…]

05/07/2021 | éolien offshoreMer du Nord
14 tours de logements sociaux bruxellois équipées d’unités de cogénération

14 tours de logements sociaux bruxellois équipées d’unités de cogénération

Les jeunes candidats acheteurs n'ont pas le budget pour des rénovations énergétiques

Les jeunes candidats acheteurs n'ont pas le budget pour des rénovations énergétiques

Les foyers belges sont les deuxièmes plus gros gaspilleurs d'énergie en Europe

Les foyers belges sont les deuxièmes plus gros gaspilleurs d'énergie en Europe

Plus d'articles