Suivre La Chronique

95% du parc immobilier belge doit être rénové d’ici 2050

Sujets relatifs :

, ,
95% du parc immobilier belge doit être rénové d’ici 2050

Au total en Belgique, 99% des maisons et 95% des appartements ne répondent pas encore aux ambitions énergétiques de 2050. C’est presque la quasi-totalité du parc immobilier belge.

© Recticel Insulation

Selon le Baromètre de l’isolation 2020 de Recticel Insulation, plus de 3,5 millions de maisons et d’immeubles d’appartements devraient être soit démolis et reconstruits, soit améliorés pour atteindre les objectifs énergétiques européens pour 2050.

Dans le cadre du Pacte vert européen et de l’accord de Paris, la Belgique s’est engagée à développer une stratégie pour réduire d’au moins 80 à 95 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à 1990, pour maintenir ainsi la hausse de la température moyenne globale largement sous les 2 °C. Un défi énorme pour la Belgique,  dont 13,2% des émissions totales sont proviennent des ménages belges (soit plus que les gaz à effet de serre et que les secteurs de l’agriculture et des déchets réunis). 
Ainsi, la Flandre et Bruxelles visent un score énergétique calculé moyen de 100 kWh/m²/an ou moins pour chaque logement, ce qui équivaut à un label A ou A+ en Flandre et un label C+ ou mieux à Bruxelles. La Wallonie, comme la Flandre, aspire à obtenir un label A ou mieux d’ici 2050.

Encore loin des objectifs européens

Selon ce Baromètre de l’isolation, la situation en Belgique est préoccupante. La comparaison entre les Régions démontre l’énorme effort encore à réaliser pour atteindre les objectifs cités plus haut. 
  • Fin 2019, le score énergétique moyen en Flandre était de 481 kWh/m²/an (label E) pour les maisons et de 290 kWh/m²/an (label C) pour les appartements. Seulement 1 % des maisons et 4 % des appartements obtenaient le label A visé pour 2050 (score énergétique moyen de 100 kWh/m²/an ou mieux).

© Recticel Insulation
  • En Wallonie, en 2019, le score énergétique moyen d’un logement, maisons et appartements réunis, s’élevait à 459 kWh/m²/an ou label F. Seulement 1,1 % de tous les logements wallons ont obtenu un score PEB de 85 kWh/m²/an et portent donc déjà le label A souhaité : 0,2 % des maisons et 2,3 % des ’appartements.

© Recticel Insulation
  • Seulement 1,74 % des maisons et 8,91 % des appartements des 259 875 habitations individuelles bruxelloises pour lesquels un certificat PEB a été établi entre mai 2011 et janvier 2020 ont obtenu un label C+ ou mieux, ce qui est la traduction bruxelloise du score énergétique moyen de 100 kWh/m²/an.

© Recticel Insulation

Au total en Belgique, 99 % des maisons et 95 % des appartements ne répondent pas encore aux ambitions énergétiques de 2050. C’est presque la quasi-totalité du parc immobilier belge.

«Pour une partie déterminée de ces logements, qui présentent réellement des défauts structurels, dont la qualité est insuffisante et où les normes énergétiques ne pourront de toute évidence pas être atteintes, il faut se demander si la démolition et la reconstruction ne sont pas plus sensées. En sachant en outre que vous pouvez obtenir en Flandre une prime à la démolition et la reconstruction de 7.500 €», explique Pieter Bailleul, Technical Manager Belux de Recticel Insulation.

Le plus grand potentiel se cache dans l’enveloppe du bâtiment

Comme l’indique le Baromètre de l’isolation 2020 de Recticel Insulation, l’isolation a le plus grand potentiel.
Bien que dans la majorité des unités résidentielles belges, le toit soit partiellement ou totalement isolé, notamment 87 % des toits flamands, 88 % des toits bruxellois et 64 % des toits wallons, plus de 20 % des logements belges (plus de 750.000 bâtiments résidentiels au total) ont toujours un toit qui n’est absolument pas isolé.

© Recticel Insulation
L’isolation des murs est encore moins présente dans les habitations : seulement 58 % des habitations flamandes, 34 % des habitations bruxelloises et à peine 16 % des habitations wallonnes ont des murs extérieurs totalement ou partiellement isolés. Ensemble, cela représente près de 60 % des logements belges (plus de 2,25 millions de bâtiments résidentiels au total) dont les murs extérieurs ne sont pas isolés.
 

Nous vous recommandons

Volvo Trucks fait un pas de plus vers une chaîne d’approvisionnement «verte»

Volvo Trucks fait un pas de plus vers une chaîne d’approvisionnement «verte»

DFDS, acteur majeur du transport maritime et de la logistique en Europe du Nord, va utiliser un camion électrique Volvo Trucks pour livrer des pièces à l’usine de camions Volvo à Göteborg. DFDS sera ainsi[…]

Scania une nouvelle fois récompensé d’un «Green Truck»

Scania une nouvelle fois récompensé d’un «Green Truck»

Un nouvel immeuble de logements sociaux passifs à Schaerbeek

Un nouvel immeuble de logements sociaux passifs à Schaerbeek

Beliris achève la construction d’un bâtiment vert pour les gardiens des parcs de Bruxelles

Beliris achève la construction d’un bâtiment vert pour les gardiens des parcs de Bruxelles

Plus d'articles