Suivre La Chronique

A chaque type d’activités ses mesures de prévention spécifiques

A chaque type d’activités ses mesures de prévention spécifiques

© Branimir Balogović

À la suite des mesures plus sévères annoncées pour lutter contre le coronavirus, le gouvernement fédéral a publié un tableau dans lequel les activités économiques sont réparties en 3 groupes selon leur caractère « essentiel » ou non.

Le premier groupe reprend les activités à risque (entre autres, les activités sportives, culturelles, l'horeca et autres commerces non essentiels), qui doivent toutes être suspendues.
 
Le deuxième groupe comprend les autres activités économiques, en ce compris la plupart des métiers de la construction. Celles-ci peuvent continuer, à condition que les entreprises concernées s'engagent à respecter toutes les mesures de prévention exigées. « Le plus important est que l’analyse de risques (déjà obligatoire depuis longtemps selon le Code du bien-être au travail) s'adapte aux risques encourus, dans ce cas le risque de contamination au coronavirus. Pour ce faire, les entreprises du secteur peuvent se baser sur la fiche de prévention de notre institut de sécurité BOP Constructiv qui leur a été envoyée avec le Flash du 20 mars dernier. Elle contient une liste détaillée des mesures de prévention à prendre afin de limiter au maximum les risques d'infection, autant du point de vue des employeurs que des travailleurs », fait savoir la Confédération Construction.
 
Le troisième groupe est celui des secteurs cruciaux et des services essentiels. Ceux-ci doivent s'engager à fournir tous les efforts afin de mettre en œuvre les règles de prévention applicables de la meilleure façon possible, si le télétravail et la distanciation sociale ne sont pas possibles. Pour le moment, parmi les métiers de la construction, seuls les électriciens sont considérés comme faisant partie des services essentiels. « Nous sommes en train de plaider auprès du gouvernement pour que cette liste soit étendue à certaines autres activités, comme les dépannages urgents (par exemple, pannes de chauffage, fuites à la toiture,…), et certains services essentiels (comme les travaux d'entretien et de réparation ferroviaires afin que les trains puissent continuer à rouler). »
 

Nous vous recommandons

Un plan de relance régional pour la construction

Un plan de relance régional pour la construction

Après sa consoeur nationale, c’est au tour de la Confédération Construction Wallonne de proposer un plan de relance pour le secteur.  On le sait, le secteur de la construction a du mal à se remettre de la[…]

11/06/2020 | Socio-EconomieEmploi
Les espaces de travail se réinventent après la crise sanitaire

Les espaces de travail se réinventent après la crise sanitaire

La construction, oubliée de la relance ?

La construction, oubliée de la relance ?

Le secteur de la construction craint des faillites et des pertes d'emploi

Le secteur de la construction craint des faillites et des pertes d'emploi

Plus d'articles