Suivre La Chronique

Adoption de la mesure Bas-carbone entreprises

Sujets relatifs :

, ,
Adoption de la mesure Bas-carbone entreprises

Avec une facture énergétique à la hausse, les Pme wallonnes perdent en compétitivité. Un cercle non-vertueux que la nouvelle mesure «bas-carbone» voudrait enrayer.

Le 14 septembre 2018, le Gouvernement wallon, par le biais du ministre-président, Willy Borsus, et du ministre de l’Economie et de l’Innovation, Pierre-Yves Jeholet, a annoncé l’adoption de la mesure «bas-carbone», présentée comme un pas en faveur de l’écologie et de la compétitivité économique de la Région.

Mais qu’est-ce que c’est encore que ça?

La mesure bas-carbone s’inscrit dans le cadre du Programme opérationnel 2014-2020 Feder (Fonds européen de développement régional) qui a pour objectif, dans un esprit conforme à la Déclaration de Politique Régionale du Gouvernement wallon, de renforcer sa vision énergétique durable pour les entreprises.
Au total, ce sont pas loin de 32 millions d’euros qui sont prévus pour la mise en œuvre de ce programme, dont environ 13 millions d’euros Feder.
Cette mesure s’ajoute aux instruments financiers déjà prévus par «Easy Green», financé à hauteur de 46 millions d’euros. Pour rappel, Easy Green est un dispositif de financement sous forme de prêt ou de prise de participation en capital, destiné aux Pme/Tpe qui désirent réduire leur consommation d’énergie. Au-delà de l’aide à l’investissement dans les solutions bas-carbone, Easy Green permet également de stimuler l’innovation, puisque ce dispositif offre la possibilité aux entreprises de commercialiser des innovations technologiques.

Rendre les Pme wallonnes plus compétitives

Selon le Gouvernement wallon, cette mesure «bas-carbone» permettra à la fois de répondre aux enjeux essentiels de durabilité et d’écologie, mais également de donner la possibilité aux Pme wallonnes d’être davantage compétitives, à partir du moment où leurs factures énergétiques, souvent élevées, peuvent être diminuées.
Concrètement, cette aide pourra être accordée à toute Pme qui aura obtenu un agrément à la suite d’un audit Amure réalisé par un auditeur agréé par la Région wallonne (le programme Amure de la Wallonie subsidie un audit énergétique ou une étude de préfaisabilité qui permet d'évaluer la pertinence d'un investissement ou d'élaborer un plan global d'amélioration de l'efficience énergétique d’une entreprise).
L’aide octroyée variera en fonction de différents critères tels que la taille de l’entreprise, sa localisation, son investissement ou encore sa création éventuelle d’emploi.

Nous vous recommandons

Une stratégie de recyclage qui a permis d’économiser 12.800 tonnes de CO2

Une stratégie de recyclage qui a permis d’économiser 12.800 tonnes de CO2

«Recyclage» et «économie circulaire» sont des concepts industriels désormais bien ancrés dans la stratégie des entreprises. Certaines ont toutefois pris le train avec un peu d’avance et[…]

16/11/2018 | Matériaux
Les villes et le réchauffement climatique: prévenir plutôt que guérir

Les villes et le réchauffement climatique: prévenir plutôt que guérir

Un revêtement ultrasilencieux à l’essai à Gand

Un revêtement ultrasilencieux à l’essai à Gand

Sumy ou naissance de l’éco-logistique

Sumy ou naissance de l’éco-logistique

Plus d'articles