Suivre La Chronique

Alliance Renault-Nissan ou la preuve qu'à deux on est plus fort

Alliance Renault-Nissan  ou la preuve qu'à deux on est plus fort

null

L'Alliance Renault-Nissan Alliance est un partenariat stratégique établi entre Renault (dont le siège se trouve à Paris) et le Japonais Nissan (basé à Yokohama), qui à eux deux construisent 10% des voitures commercialisées dans le monde! Partenaires depuis 1999, Renault et Nissan ont vendu 8,5 millions de véhicules dans près de 200 pays en 2015. L'Alliance a par ailleurs conclu des accords de collaboration stratégique avec d'autres constructeurs dont l'Allemand Daimler, le Chinois Dongfeng et le Japonais Mitsubishi Motors. Cette Alliance détient par ailleurs une part majoritaire dans la co-entreprise qui contrôle Avtovaz, le principal fabricant automobile de Russie dont l'usine, avec une capacité d'environ 1 million de véhicules par an, est le plus grand site de production de l'Alliance dans le monde.

Quand «synergies» rime avec «économies»

Le moins que l'on puisse dire est que cette alliance stratégique porte ses fruits. Pour preuve, elle a enregistré 4,3 milliards d'euros de synergies en 2015, soit une augmentation de 13% par rapport à 2014 et ce, un an avant l'échéance prévue.

Les synergies sont générées par la réduction des coûts, l'élimination des coûts et l'accroissement du chiffre d'affaires. Seules sont prises en compte chaque année les synergies nouvelles, et non l'ensemble des synergies produites depuis l'origine. Ces synergies permettent à Renault et Nissan d'atteindre leurs objectifs financiers et de garantir le meilleur rapport qualité/prix à leurs clients.

Pour rappel, les deux constructeurs ont rassemblé quatre fonctions clés en 2014: Ingénierie, Fabrication & Logistique, Achats et Ressources Humaines. Et si Renault et Nissan restent des entreprises distinctes, chacune de ces fonctions est pilotée par un directeur commun à l'Alliance. "La convergence de quatre de nos directions majeures a ainsi permis de créer de la valeur en abaissant les coûts, en évitant des dépenses inutiles et en augmentant nos recettes, ce qui devrait nous permettre de réaliser au moins 5,5 milliards d'euros de synergies en 2018", s'est réjoui Carlos Ghosn, PDG de l'Alliance Renault-Nissan.

L'architecture modulaire source croissante de synergies

L'architecture modulaire ' Common Module Family (CMF) ' est un système unique propre à l'Alliance et une source croissante de synergies. L'Alliance récolte déjà les fruits de l'approche modulaire, comme en atteste le lancement par Nissan de Rogue en Amérique du Nord, Qashqai primé en Europe et X-Trail au Japon et en Chine. Renault, de son côté, a lancé avec succès le nouvel Espace, Kadjar, la nouvelle Mégane et Talisman, tous ces modèles provenant de la plateforme CFM-C/D. Par ailleurs, en 2015, Renault a débuté la commercialisation de Kwid sur le marché indien, suivi du lancement de Redi-Go par Datsun mi-2016. Ces deux véhicules sont fabriqués dans l'usine de l'Alliance à Chennai, en Inde, sur l'architecture CMF-A, qui couvre la catégorie la plus petite et la plus abordable de véhicules.

"Avec le lancement de CMF-A, l'Alliance Renault-Nissan démontre sa capacité à pénétrer un marché aussi compétitif que l'Inde, où seuls quelques constructeurs ont su répondre aux exigences des clients locaux désireux d'acheter des voitures modernes et abordables", constate Arnaud Deboeuf, Directeur de l'Alliance Renault-Nissan BV et délégué à la Présidence de l'Alliance.

A horizon 2020, l'Alliance prévoit que 70% de ses véhicules seront construits sur des architectures CMF.

Production croisée: une simple question de bons sens

Autre levier essentiel de synergies: la production croisée de véhicules. Celle-ci s'appuie sur «l'Alliance Production Way», un système de gestion de la fabrication et des ateliers commun à Renault et Nissan. Et une simple question de bon sens et de saine gestion puisque l'Alliance Production Way capitalise sur les meilleurs critères de performance en matière de fabrication, identifiés aussi bien chez Renault que chez Nissan. C'est ainsi que la nouvelle fourgonnette NV300 de Nissan sera produite en France, dans son usine de Sandouville, sur la même chaîne d'assemblage que le nouveau Renault Trafic. Et d'ici 2016, l'usine Renault de Flins, près de Paris, démarrera également la production de la nouvelle Nissan Micra.

L'Alliance Renault-Nissan a également annoncé le lancement de 10 modèles dotés de la technologie de conduite autonome à horizon 2020. Cette ambition reflète la priorité donnée par l'Alliance à l'innovation technologique, ainsi que son engagement d'atteindre le double objectif «zero emissions-zero fatalities». Avec 340.000 véhicules zéro-émission vendus depuis 2010, Renault-Nissan s'est d'ores et déjà imposé comme leader mondial du véhicule électrique. Et les partenaires ne comptent pas en rester là. En janvier dernier, l'Alliance annonçait ainsi la création d'une équipe commune «Véhicule Connecté et Services de Mobilité», chargée de la mise en œuvre rapide des applications de connectivité que les clients découvriront à travers toutes les marques de l'Alliance.

Nous vous recommandons

La production dans le secteur de la construction en baisse de 0,7% dans l'UE28

La production dans le secteur de la construction en baisse de 0,7% dans l'UE28

Entre février et mars 2019, la production dans le secteur de la construction a diminué de 0,7% dans l’UE28, selon les dernières estimations d’Eurostat, à raison de -0,2% pour le génie civil et de[…]

03/06/2019 | Belgique
Le secteur des matériaux de construction en manque de concurrence

Le secteur des matériaux de construction en manque de concurrence

L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

La production dans le secteur de la construction inchangée dans l'UE28 entre décembre 2018 et janvier 2019

La production dans le secteur de la construction inchangée dans l'UE28 entre décembre 2018 et janvier 2019

Plus d'articles