Suivre La Chronique

Ambassade et Centre culturel du Canada au cœur de Paris

Sujets relatifs :

Ambassade et  Centre culturel du Canada au cœur de Paris

C’est dans un immeuble haussmannien tardif, situé Faubourg Saint Honoré à Paris, que le Gouvernement canadien a décidé de regrouper ses deux représentations en France. (Jean-Paul Viguier et Associés - Photo ©Takuji Shimmura)

Unis dans un seul et même bâtiment réhabilité rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, la nouvelle Ambassade et le Centre culturel du Canada ont ouvert leurs portes en mai dernier.

Du très bel ouvrage signé Jean-Paul Viguier et Associés.

En 2015, le gouvernement canadien décidait de quitter ses locaux de la rue Constantine et de l’Avenue Montaigne à Paris, respectivement occupés par le Centre culturel canadien et les services de la Chancellerie canadienne. Parallèlement, Ottawa acquérait un immeuble haussmannien tardif situé au 130 rue du Faubourg Saint Honoré dans le 8e arrondissement dans l’objectif de regrouper ses deux représentations en France au sein d’un seul et même bâtiment.

Avec ce site, l’Ambassade bénéficie d’un double ancrage: la façade du bâtiment la rattache à la France et à Paris tandis que la présence du Centre culturel signifie une entrée accueillante en territoire canadien.

La réunion du Centre culturel et de l’Ambassade insuffle de nouvelles dynamiques architecturales au lieu, à commencer par la création d’espaces d’exception: un jardin intérieur, des plateaux de bureaux amples et hauts sous plafond, une terrasse en toiture offrant une vue panoramique sur Paris. Cette dernière relie l’Ambassade du Canada, cette fois par le haut, aux plus grands édifices parisiens comme la Tour Eiffel et les Invalides.

Un bâtiment à l’image du Canada: vaste, aéré, lumineux et ouvert à tous

Entre patrimoine et modernité, le parti-pris architectural donne des signes forts d’architecture contemporaine.

La façade d’origine au niveau du rez-de-chaussée a été complètement restructurée pour faire place à un porche d’entrée à 4 travées en double hauteur d’une profondeur d’environ 4 mètres, au trumeau nervuré par la pierre canadienne de Tyndall.

Ce porche est flanqué de part et d’autre d’une oeuvre en métal perforé de l’artiste Micah Lexier qui s’élance elle aussi jusqu’au premier étage. Au lieu de portes à battants, les ouvertures sont dotées de marquises pliables en verre qui abritent l’entrée et annoncent, toujours selon un langage vertical, l’ouverture ou la fermeture de l’Ambassade.

À l’intérieur, l’ancienne cour devient un atrium et un espace d’exposition en double niveau sous une immense verrière de 144 m2 pour accueillir les manifestations et les activités du Centre culturel.

A noter que le bâtiment a été certifié Breaam Excellent (2009) et HQE rénovation niveau très bon.

Aux étages supérieurs, les espaces de l’Ambassade ont été totalement conçus selon la fonction des services en s’émancipant des contraintes propres aux appartements haussmanniens. En revanche, l’harmonie et les points de fuite typiques de l’architecture parisienne ont été préservés et valorisés pour signifier le lien sensible entre la représentation canadienne et l’environnement immédiat du bâtiment.

Entamé en janvier 2016, le chantier a été livré en avril 2018.

Nous vous recommandons

Les promoteurs immobiliers doivent-ils également assurer leur responsabilité décennale?

Les promoteurs immobiliers doivent-ils également assurer leur responsabilité décennale?

La loi Peeters oblige les entrepreneurs, architectes et autres prestataires de services à assurer leur responsabilité décennale pour des projets pour lesquels un permis définitif a été obtenu[…]

23/06/2020 | ConstructionImmo
Recherche architecte pour redévelopper la Tour Reyers

Recherche architecte pour redévelopper la Tour Reyers

L'UWA plaide pour une diminution de la TVA sur les honoraires des architectes

L'UWA plaide pour une diminution de la TVA sur les honoraires des architectes

Grand Paris Express: Besix va aménager la Gare de Saint-Denis Pleyel

Grand Paris Express: Besix va aménager la Gare de Saint-Denis Pleyel

Plus d'articles