Suivre La Chronique

Amsterdam imprime un pont d'acier en 3D

Sujets relatifs :

,
Amsterdam imprime  un pont d'acier en 3D

null

Réunie au sein de l'entreprise MX3D, une équipe de jeunes créatifs s'est attelée à la réalisation d'un pont décoratif en acier au centre d'Amsterdam. L'objectif est de faire imprimer ce pont sur place par un robot. A travers ce projet, MX3D teste les limites de l'impression 3D et vise à prouver que les objets imprimés par ce biais peuvent être fonctionnels et durables. L'idée est aussi de montrer jusqu'où peut aller une collaboration entre robots, logiciels, ingénieurs, artisans et créateurs. La méthode est, en tout état de cause, spectaculaire.

Le pont sera conçu par Joris Laarman. Ce qui distingue la technologie appliquée ici des méthodes d'impression traditionnelles en 3D, c'est le recours au principe de l'impression «outside the box». Ainsi, MX3D équipera des robots industriels à 6 axes d'outils d'impression en 3D et a développé un logiciel permettant à ces robots d'imprimer des métaux, des matières synthétiques ainsi que des combinaisons de matériaux dans quasiment toutes les formes. Peu importe qu'il s'agisse d'une grande construction ou d'un petit élément, l'impression ne se limite plus à une boîte carrée à l'intérieur de laquelle tout se passe. Cette technique permet à MX3D d'imprimer en 3D des structures solides et complexes en matériau durable.

«L'impression d'un pont grandeur nature en acier est le moyen idéal de démontrer les possibilités de cette technique. Ce pont illustrera la manière dont l'impression 3D investit l'univers des objets fonctionnels et de grande taille fabriqués dans des matériaux durables tout en les combinant à une liberté de forme», souligne M. Laarman.

L'entreprise de construction et d'infrastructures Heijmans collabore à ce projet en mettant son expérience et son expertise architectonique et technique au service de cette réalisation. Heijmans sera notamment responsable de la construction et de l'architectonique. Pour l'entreprise, ce projet est une étape logique vers des chantiers plus automatisés sur lesquels l'informatique et la robotique ouvrent de nouvelles perspectives en matière de design, d'utilisation des matériaux, de logistique et de sécurité. Autodesk, Air Liquide, ABB Robotics, STV, Delcam, Within, Lenovo, le TU Delft, AMS et la ville d'Amsterdam sont également partenaires de ce projet.

Nous vous recommandons

De plus en plus de forêts gérées durablement en Belgique

De plus en plus de forêts gérées durablement en Belgique

L’intérêt grandissant pour la gestion durable des forêts ne se dément pas. En Belgique 46,3% des forêts sont aujourd’hui certifiées, dont 91% sous le label Pefc™ (Programme for the[…]

19/02/2019 | Matériaux
Six matériaux durables pour l’avenir?

Six matériaux durables pour l’avenir?

Projet PUReSmart: vers une économie circulaire du polyuréthane

Projet PUReSmart: vers une économie circulaire du polyuréthane

UE: alliance circulaire sur les matières plastiques

UE: alliance circulaire sur les matières plastiques

Plus d'articles