Suivre La Chronique

Anvers a un nouveau diamant

Sujets relatifs :

,
Anvers a un nouveau diamant

La cour de l'ancienne caserne couverte par un toit de verre pour former un atrium central. (© Tim Fisher)

La spectaculaire Maison portuaire d'Anvers, signée de l'architecte anglo-irakienne Zaha Hadid, s'est révélée sous ses multiples facettes, tel un diamant dans la ville portuaire dont l'histoire est intimement liée au commerce de ces pierres précieuses.

C'est que le bâtiment semble en effet taillé comme un diamant serti sur un ancien édifice qui abritait une caserne de pompiers.

L'importance économique du port d'Anvers justifiait cette réalisation qui abritera les services techniques et administratifs des autorités portuaires, services jusqu'ici dispersés dans la ville.

Quelques chiffres: Anvers est fréquenté par quelque 15.000 navires de commerce et 60.000 barges fluviales chaque année. Il gère 26% du transport maritime de conteneurs en Europe, il emploie directement plus de 60.000 personnes, dont plus de 8.000 travailleurs portuaires, et représente la bagatelle de 150.000 emplois indirects. Le port est en outre en pleine extension.

C'est donc dans cette optique qu'a été conçue la nouvelle Maison portuaire où travailleront 500 personnes sur un site situé symboliquement entre la ville historique et son port, sur l'île Mexique au niveau du dock Kattendijk. C'est là aussi que se trouve l'ancienne caserne des pompiers, un édifice du XVIe siècle, abandonné depuis le déménagement des hommes du feu. Comme l'a précisé Marc Van Peel, président du Port d'Anvers, le cahier des charges du concours d'architectes lancé en 2008 imposait que ce bâtiment d'origine soit préservé. Par contre, liberté était laissée à l'architecte de positionner la nouvelle extension qui viendrait se greffer sur l'ancienne caserne. Les 5 bureaux d'architectes présélectionnés pour le concours avaient d'ailleurs imaginé la même approche avec une structure moderne posée sur l'ancienne caserne. Un mariage du neuf avec de l'ancien donc, mais c'est le projet de Zaha Hadid Architects qui est sorti du lot.

Une passerelle entre passé, présent et futur

Le bureau de l'architecte anglo-irakienne a donc conçu une extension posée sur un volume existant, mais respectant aussi l'axe nord-sud du site. La présence du bassin qui relie le centre ville au port permet aux quatre façades d'avoir la même importance. Pour accueillir le nouveau bâtiment moderne, la cour de l'ancienne caserne a été fermée avec un toit de verre. Il en résulte un atrium central où on peut admirer les immenses poutres métalliques qui soutiennent la nouvelle structure. L'extension rappelle également la proue d'un navire tournée vers l'Escaut.

'Un des éléments les plus frappants du projet est sa façade multifacettes, au sens propre du terme.'

Mais un des éléments les plus frappants du projet est sa façade multifacettes, au sens propre du terme.

Elle se compose en effet d'une surface vitrée aux reflets ondoyants au gré des vagues des bassins alentours et des tonalités du ciel. Certaines facettes triangulaires sont transparentes, d'autres sont opaques, ce qui permet de contrôler l'apport de lumière naturelle à l'intérieur des bureaux.

La durabilité et les économies d'énergie ont évidemment été soigneusement étudiées de sorte que l'ensemble a décroché une certification Breeam «très bon». Par exemple, pour le chauffage et le refroidissement, les architectes ont prévu un système de forage d'eau à 80 m de profondeur sous le niveau de la mer, relié à plus de 100 points autour du bâtiment. Dans l'ancienne caserne, ce système utilise des poutres froides, alors que dans l'extension, il sert des plafonds réfrigérés. De même, des détecteurs de mouvement réduisent les consommations énergétiques. Le projet inclut également un auditoire de 90 places, 190 emplacements pour vélos et 25 places de parking pour des voitures électriques. Au pied du bâtiment, un square a été baptisé «Square Zaha Hadi» en hommage à l'architecte prématurément disparue en mars dernier.

Nous vous recommandons

La première maison construite avec une imprimante 3D est belge

La première maison construite avec une imprimante 3D est belge

Kamp C, le Centre pour la Durabilité et l’Innovation dans la construction basé à Westerlo, a utilisé la plus grande imprimante en 3D de béton en Europe afin de construire la première maison[…]

15/07/2020 | ConstructionFlandre
La Flandre reprend la route, la Wallonie temporise

La Flandre reprend la route, la Wallonie temporise

Une prime de compensation pour les PME flamandes de la construction

Une prime de compensation pour les PME flamandes de la construction

Des bornes de recharge électrique sur les autoroutes belges

Des bornes de recharge électrique sur les autoroutes belges

Plus d'articles