Suivre La Chronique

Apocalypse now!

Sujets relatifs :

Il y avait déjà un avant et un après 11 septembre 2001, il y aura désormais un avant et un après 13 novembre 2015. Après ce jour funeste, l'équilibre déjà fragilisé entre libertés et sécurité risque d'être encore plus chancelant. Néanmoins, la situation est trop grave pour ne pas réagir. «Après des décennies de beaux discours sur l'Europe de la défense, sur l'espace de liberté, de sécurité et de justice, le temps de l'action est venu, pour tous», plaidait une députée européenne dans le quotidien français Les Echos au lendemain des attentats. Mais pour agir, il faut se comprendre et savoir quel Etat de droit souhaitent les Etats membres de l'UE. Savoir aussi jusqu'où aller dans la surenchère guerrière puisque c'est malheureusement vers cela que l'on se dirige.

Dans l'intervalle, les meurtriers djihadistes peuvent frapper partout et à tout moment, au c'ur même de la vie sociale. Ce faisant, ils desservent davantage l'islam qu'ils ne le servent, comme en témoignent les risques de montée de l'islamophobie et son cortège d'amalgames. Sans parler des liens entre les attentats et la crise des réfugiés alors que nombre de ces derniers fuient précisément cette ignominie dont ils se voient accusés aujourd'hui. Par contre, comment à la fois contrôler les frontières de l'UE et intégrer les réfugiés lancés sur les routes'

Comment aussi 'contrer cette violence aveugle qui semble répondre à une autre logique, celle de tuer pour tuer, d'assouvir un délire sanguinaire de domination' Une autre logique en effet car, comme l'analyse Xavier Crettiez, professeur de science politique dans deux universités parisiennes, on est passé d'un terrorisme politique et idéologique à un terrorisme apocalyptique d'inspiration théologique. Il est sans doute plus «facile» de lutter contre le premier que d'avoir prise sur le second mais, au moins, faut-il garder le respect des valeurs et des principes fondamentaux de notre société que certains veulent éradiquer.

En tout cas, une chose est sûre, il va falloir apprendre à vivre avec la souffrance et la mort, de manière collective car, sans jouer les Cassandre, le pire est peut-être encore à venir. Sombre avenir.

Françoise Genicot

Nous vous recommandons

Besix prend le contrôle de Mabilux pour offrir des solutions complètes dans le domaine de la construction métallique

Besix prend le contrôle de Mabilux pour offrir des solutions complètes dans le domaine de la construction métallique

Besix Group a finalisé sa participation majoritaire dans la société Mabilux et ses filiales: Msteel et Kockelscheuer Buildings Technology. Cette acquisition a été réalisée via Lux TP, filiale[…]

 Community Land Trust Bruxelles: appel à candidatures pour un nouveau projet

Community Land Trust Bruxelles: appel à candidatures pour un nouveau projet

Du rififi entre les pouvoirs locaux et les négociants en bois

Du rififi entre les pouvoirs locaux et les négociants en bois

La demande de crédits hypothécaires a flambé au 3e trimestre 2018

La demande de crédits hypothécaires a flambé au 3e trimestre 2018

Plus d'articles