Suivre La Chronique

Appel à projets be.exemplary: le secteur privé s’invite à la fête

Appel à projets be.exemplary: le secteur privé s’invite à la fête

L’école «À la croisée des chemins» à Neder-over-Heembeek, lauréate en 2016.

En avril dernier, le gouvernement bruxellois lançait la quatrième édition de be.exemplary: l'appel à projets de construction et de rénovation exemplaires en termes de développement urbain durable.

be.exemplary a pour ambition  de stimuler les projets apportant une réponse à 4 défis :

•    Promouvoir une architecture et un urbanisme de qualité
•    Relever les défis environnementaux
•    Inscrire le projet dans un cycle d’économie circulaire
•    Encourager des projets à portée sociale.

Depuis cette année, une nouvelle catégorie nommée «grands projets privés» a été créée.

Les 3 catégories sont réparties comme suit:

-    les petits projets privés (max. 3 logements ou autres affectations de moins de 300 m² ou projet mixte combinant les 2 critères): 250 €/m² avec un minimum de 32.500 € par projet (25.000 € pour le maître d’ouvrage et 7.500 € pour le concepteur);

-    les grands projets privés: 150 €/m² avec un minimum de 32.500 €. Cela peut monter jusqu’à 475.000 € (400.000 € pour le maître d’ouvrage et 75.000 € pour le concepteur);

-    les projets publics (quelle qu’en soit la taille): 150 €/m² sans minimum. Cela peut monter jusqu’à 325.000 € (250.000 € pour le maître d’ouvrage et 75.000 € pour le concepteur).

Le nombre de projets déposé a augmenté pour atteindre 38 projets au lieu de 30 l’année précédente. Avec 24 candidatures, la participation du secteur privé dépasse la moitié des projets déposés.

Les 17 et 18 septembre derniers, un jury d’experts s’est réuni dans le but d’évaluer le caractère exemplaire et innovant des projets déposés. Ce jury était composé du maître architecte, d’un représentant d’urban.brussels, d’un représentant de Bruxelles Environnement et de 4 experts externes (un par défi).

Les lauréats proposés seront soumis à l’accord du gouvernement et annoncés en décembre.
 

Nous vous recommandons

Baisse de 38% du nombre d'ouvriers détachés dans la construction en 4 ans

Baisse de 38% du nombre d'ouvriers détachés dans la construction en 4 ans

C’est la conclusion d’une analyse de la Confédération Construction, sur la base des chiffres Limosa. Entre 2017 et 2020, le nombre d'ouvriers détachés a baissé de 38 %, soit de 92.463 en 2017[…]

13/04/2021 | EmploiDumping social
La construction ne parvient pas à réduire son empreinte carbone

La construction ne parvient pas à réduire son empreinte carbone

Jan De Nul construit la première installation de lavage physico-chimique des sols en Wallonie

Jan De Nul construit la première installation de lavage physico-chimique des sols en Wallonie

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Le secteur de la construction remonte la pente mais craint la hausse des prix des matériaux

Plus d'articles