Suivre La Chronique

Appel à projets pour le redéploiement de deux fleurons du patrimoine culturel bruxellois

Sujets relatifs :

Appel à projets pour le redéploiement de deux fleurons du patrimoine culturel bruxellois

Le Kaaitheater est installé dans un bâtiment remarquable du patrimoine bruxellois. Mais l’aménagement des lieux ne répond plus aux impératifs modernes. Il fera donc l’objet d’une transformation en profondeur. (© Tim Van de Velde)

Le Kaaitheater et le «Van Volxem 164» sont deux lieux emblématiques de la culture en Région bruxelloise, en même temps que des bâtiments recherchés du point de vue architectural. Ils accusent toutefois le poids des ans et doivent être réaménagés et/ou agrandis pour répondre à leurs diverses missions. Le Bouwmeester/Maître architecte bruxellois est donc à la recherche de deux équipes pluridisciplinaires pour prendre en charge ces deux chantiers.

Le Kaaitheater est un centre d'art bruxellois néerlandophone, installé dans un bâtiment remarquable du patrimoine de la ville – l'immeuble La Luna – transition entre les styles art déco et moderniste, qui abritait à l’origine le Lunatheater. Il a été construit entre 1929 et 1932 par l’architecte Marcel Driesman. Le bâtiment jouxte l’ancien garage Citroën, qui sera transformé à l'horizon 2020 en un nouveau grand centre culturel et artistique. Il accueillera un musée d'art moderne et contemporain ainsi qu'un centre d'architecture.

Avant cela, c’est le Kaaitheater qui fera l’objet d’un lifting. En effet, un entretien approfondi s’impose. L’emphythéose étant prolongée jusqu’en 2052, c’est le bon moment pour examiner de plus près le fonctionnement actuel et pour identifier les problèmes ainsi que les opportunités liées à la rénovation. «De nouveaux besoins se font effectivement sentir en matière artistique, d’accueil du public et de technique du spectacle. Par ailleurs, un momentum se forme aujourd’hui en matière de contexte urbain avec l’acquisition du garage Citroën par le gouvernement bruxellois, le réaménagement de la place Sainctelette, les développements immobiliers du quai des Péniches, etc. Le Kaaitheater se trouve littéralement au centre de cette nouvelle dynamique et souhaite se positionner de manière claire par rapport à cette nouvelle donne», explique le Bouwmeester/Maître architecte bruxellois qui supervisera le projet.

Un lieu ouvert sur la ville et ses citoyens

Le questionnement n’est pas seulement lié à des besoins concrets mais s’inscrit également dans la vision que le Kaaitheater souhaite véhiculer sur le fond. Depuis la réouverture du théâtre en 1993, les contraintes liées au bâtiment constituent un défi pour le fonctionnement artistique. Comment s’ouvrir à une ville en pleine mutation dans un bâtiment fermé sur lui-même? «Le Kaaitheater se profile non seulement comme un centre artistique qui joue un rôle central dans la ville d’artistes que Bruxelles est devenue au cour des 20 dernières années, mais également comme un lieu où se joue la dynamique du vivre ensemble spécifiquement bruxellois en matière de développement urbain et de socio-écologie.» Le Kaaitheater se veut un lieu ouvert où une programmation artistique de grande qualité est couplée à une culture de la rencontre et du débat.
Pour concrétiser ces ambitions, l’administration flamande et le Kaaitheather sont donc à la recherche d’une équipe multidisciplinaire (architecture, stabilité, techniques spéciales, acoustique, durabilité, coordination sécurité et environnement) chargée de développer un projet pour la transformation et le redéploiement du Kaaitheater.

Budget des travaux: 11,9 millions d’euros htva
Date limite des dépôts: 24 février 2019

Van Volxem 164: la simplicité avant tout

La Communauté flamande est également propriétaire d’un campus artistique d’un hectare situé sur l’avenue Van Volxem à Forest. Aujourd’hui, trois acteurs culturels y sont logés: la compagnie de danse Rosas, l'ensemble de musique Ictus et l'école de danse P.A.R.T.S. Afin de soutenir la croissance de ces trois organisations, une extension de l'infrastructure existante est prévue, comprenant des studios de danse et de musique, des espaces de bureau et des plateformes logistiques.
«Van Volxem 164 est avant tout un lieu où l’on travaille. Dans son organisation et sa forme, le grand geste architectural n’est pas recherché. Le programme privilégie au contraire une certaine sobriété en phase avec les rénovations passées et les nouvelles constructions. La lumière et le confort sont ici des données essentielles», souligne le Bouwmeester.
L’Asbl Rosas recherche une équipe pluridisciplinaire (architecture, stabilité, techniques spéciales, conseiller PEB, acoustique, coordinateur sécurité et santé, aménagements extérieurs) afin de développer un masterplan incluant l’implémentation d’une extension de l’infrastructure.

Budget travaux :  
extension: 3,5 millions d’euros htva
aménagements extérieurs: 300.000 euros htva
grand studio de danse avec salle de fitness: 1,4 million d’euros htva.
 

Nous vous recommandons

Le jury du Prix Mies van der Rohe 2019 plébiscite une architecture qui met l’humain au centre de ses préoccupations

Le jury du Prix Mies van der Rohe 2019 plébiscite une architecture qui met l’humain au centre de ses préoccupations

Le 10 avril 2019, la Commission Européenne et la Fundació Mies van der Rohe ont dévoilé les gagnants du Prix d'architecture contemporaine de l'Union Européenne – Prix Mies van der Rohe 2019. Et[…]

17/04/2019 |
 Un hébergement flottant dans une enveloppe en verre

Un hébergement flottant dans une enveloppe en verre

La place Rouge était blanche

La place Rouge était blanche

Prix Mies van der Rohe: 5 finalistes en lice dont un belge

Prix Mies van der Rohe: 5 finalistes en lice dont un belge

Plus d'articles