Suivre La Chronique

Artisan: plus qu’un métier, une vocation

Sujets relatifs :

,
Artisan:  plus qu’un métier, une vocation

Le président de l’UAP, Laurent Lachèze, dans un décor très «patrimonial» pour célébrer les 11 ans du groupement.

L’UAP, l’Union des Artisans du Patrimoine, porte bien son nom. Cette appellation révèle en effet en filigrane un savoir-faire de grande qualité et une volonté viscérale de transmettre.

Ses membres, véritables passionnés et experts avec un grand E de leur discipline, ont célébré récemment la 11e année de l’Union qui a donc vu le jour en 2007. Le lieu des festivités n’était pas choisi au hasard: l’Hôtel Hannon, joyau de l’Art Nouveau à Saint-Gilles (Bruxelles) et signé Jules Brunfaut en 1903-1904, dont c’est d’ailleurs la seule réalisation de ce style typique du début du XXe siècle.

Comme on peut s’en douter, l’UAP s’emploie à promouvoir et défendre le statut de l’artisan depuis sa création en 2007. Ces professionnels qui officient très souvent derrière le décor, voire le décorum ou dans l’ombre, méritent en effet davantage de notoriété et de reconnaissance, pour ne pas dire de soutien tant il est vrai que l’UAP est un interlocuteur privilégié dans bon nombre de débats de sociétés (formation, marchés publics,…) avec les décideurs publics et les administrations.

 

L’envers du décor.

Parmi ses diverses activités, l’UAP organise des journées d’étude, participe à des salons en mettant en valeur le travail de nos artisans, développe des contacts intra et extra muros avec d’autres groupements d’artisans et, last but not least, elle rassemble, échange et partage des informations et données relatives à l’artisanat.

Très concrètement, les membres de l’Union proposent ainsi un travail artisanal de qualité dans la restauration et la préservation du patrimoine ancien, mais aussi dans la création du patrimoine de demain, explique Paul Mordan, ébéniste et menuisier qui sait parfaitement de quoi il parle. L’UAP réalise des études préalables fouillées, des relevés sur chantier, des études sanitaires, stratigraphiques et de stabilité, des analyses phytopathologiques, etc. Les membres de l’UAP dispensent aussi des conseils aux architectes et aux administrations pour la rédaction des cahiers des charges ou aux particuliers pour l’entretien et la conservation de leur patrimoine.

Pérenniser

La célébration de son anniversaire à l’Hôtel Hannon lui a en outre permis de mettre divers métiers du patrimoine en lumière: verrier, menuisier, mosaïste, stucateur/marbrier, ébéniste, ferronnier, tailleur de pierre, maçon, doreur, lustrier, tapissier, couvreur ardoisier,… la palette est riche. L’UAP représente environ 30 métiers et compte quelque 80 membres à ce jour et prévoit de s’étendre au nord du pays, moins représenté jusqu’à présent. Des métiers parfois insolites, souvent difficiles, mais qui ont parfaitement leur place au XXIe siècle. Même si les obstacles ne manquent pas: Tva, marchés publics, accès à la profession, statut et, surtout, l’importance de la transmission car, derrière chaque restauration, il y a un homme ou une femme qui ne demande qu’à pérenniser un savoir parfois séculaire et teinté de l’amour du beau. C’est que la richesse de ces métiers n’est pas que financière…

Nous vous recommandons

Installateurs: pénurie et avancées techniques

Installateurs: pénurie et avancées techniques

L’organisation sectorielle des entreprises d’installation Techlink a réalisé sa première étude de marché à grande échelle auprès de ses membres. Deux constats en[…]

19/12/2018 |
Du neuf dans la formation en alternance à Bruxelles

Du neuf dans la formation en alternance à Bruxelles

Les menuisiers bûchent mais manquent de main-d’œuvre

Les menuisiers bûchent mais manquent de main-d’œuvre

(Essais de) recrutements dans la construction

(Essais de) recrutements dans la construction

Plus d'articles