Suivre La Chronique

Avec l’étude «Shaping the future of work», Agoria propose son Plan Marshall pour une révolution 4.0 réussie

Sujets relatifs :

, ,
Avec l’étude «Shaping the future of work», Agoria propose son Plan Marshall pour une révolution 4.0 réussie

Dans un récent communiqué, Agoria, la Fédération des entreprises de l'industrie technologique, a lancé un avertissement face à l'impact de la demande de main-d'oeuvre sans cesse croissante. En résumé, selon l’organisation sectorielle: «à politique inchangée, la Belgique comptera pas moins de 584.000 postes vacants non pourvus en 2030. C'est ce que révèle une étude menée conjointement par Agoria et les différents offices régionaux de l'emploi. A l’inverse, éviter cette situation pourrait rapporter 95 milliards d'euros à l'économie belge d'ici 2030.

Dans un récent communiqué, Agoria, la Fédération des entreprises de l'industrie technologique, a lancé un avertissement face à l'impact de la demande de main-d'oeuvre sans cesse croissante. En résumé, selon l’organisation sectorielle: «à politique inchangée, la Belgique comptera pas moins de 584.000 postes vacants non pourvus en 2030. C'est ce que révèle une étude menée conjointement par Agoria et les différents offices régionaux de l'emploi. A l’inverse, éviter cette situation pourrait rapporter 95 milliards d'euros à l'économie belge d'ici 2030.

Certes, la digitalisation va entraîner des pertes d'emplois, mais des emplois seront aussi créés massivement dans les années à venir. Mais pour chaque emploi perdu à l'avenir, 3,7 nouveaux seront créés à la place, selon les calculs d'Agoria. La fédération de l'industrie technologique, en collaboration avec les offices régionaux de l'emploi Vdab, Forem et Actiris, a ainsi inventorié pour la première fois les grandes tendances à l’œuvre sur le marché du travail jusqu'à 2030.

Pour Agoria, la révolution 4.0 apportera bien plus de bienfaits que de désagréments. Pour peu que tous les acteurs concernés s’engagent à relever le défi… (© MSA Systèmes)

Cette première étude approfondie sur le marché belge du travail jusqu'en 2030 inclut les trois régions, 16 secteurs d'activité et 75 profils d'emploi, des prévisions quantitatives et qualitatives, la perte, la création et l'évolution des emplois, le nombre de postes vacants et le chômage par région, secteur et profil, les flux de travailleurs entrants et sortants, l'écart entre la demande et l'offre, les compétences numériques pour l'avenir ainsi que des recommandations à l'attention des décideurs politiques.

Bref, une étude qui se veut aussi objective et exhaustive que possible…

La suite de l’article est à lire dans La Chronique de cette semaine.

Source: Agoria.
L’étude «Shaping the future of work» est disponible dans sa version complète sur le site de la fédération: www.agoria.be

Nous vous recommandons

Y a-t-il une vie professionnelle après 55 ans?

Y a-t-il une vie professionnelle après 55 ans?

Au fil du temps, on peut observer une évolution positive dans le domaine de la participation des travailleurs âgés au marché du travail. Tant le taux d'activité que le taux d'emploi des 55-64 ans ont[…]

09/10/2018 | Emploi
1,5 jour de chômage économique par an, sauf dans le bâtiment

1,5 jour de chômage économique par an, sauf dans le bâtiment

Le taux d’emplois vacants à 2,2% dans l’UE28

Le taux d’emplois vacants à 2,2% dans l’UE28

Contrôle de l’Onem dans les entreprises de construction

Contrôle de l’Onem dans les entreprises de construction

Plus d'articles