Suivre La Chronique

Avec Safety Sofie, Altrad ProFix met la séduction au service de la sécurité

Avec Safety Sofie, Altrad ProFix met la séduction au service de la sécurité

null

Selon l'OIT (Organisation internationale du travail), ce ne sont pas moins de 60 000 accidents du travail mortels qui surviennent chaque année dans le secteur du bâtiment, soit un décès toutes les 10 minutes. Ce secteur est responsable à lui seul de près de 17 % de ces accidents. Si un grand nombre d'accidents imputables au secteur de la construction est à mettre au crédit des pays émergeants, même en Europe, le bâtiment reste un secteur dangereux. Ainsi, on recense chaque année, dans l'Union européenne, 5580 accidents mortels liés au travail sur chantier.

Et en Belgique' Avec une moyenne de 23 décès par an suite à un accident de travail, le secteur de la construction n'est pas épargné. Les frais indirects de ces accidents s'élèvent annuellement à environ 525 millions d'Euros ou 2 Euros par heure prestée. 38 % des accidents se produisent dans la tranche d'âge des 21 à 30 ans alors que 76 % des ouvriers en bâtiment ont moins de 5 années d'expérience. Un autre fait frappant est le nombre d'accidents graves qui se produisent en fin de journée, vers 15h00, au moment où l'attention se relâche.

Selon le navb-cnac Constructiv (en abrégé Cnac: Comité National d'Action pour la Sécurité et l'Hygiène dans la Construction) la Belgique fait néanmoins partie des meilleurs dans le groupe des pays comparables comme la France, l'Allemagne et les Pays-Bas. Elle fait nettement mieux que les pays du sud tels l'Espagne et le Portugal, bien que ces pays rattrapent leur retard.

Et l'étude annuelle du Fonds des Accidents du Travail montre que le nombre d'accidents du travail dans le secteur de la construction a continué à diminuer

Les nombreuses campagnes du Cnac ont largement contribué à la prise en compte de la sécurité sur chantier. Il n'en reste pas moins, comme ne manque pas de le souligner le Cnac, que travailler en sécurité requiert un effort constant de toutes les parties, et notamment des entreprises.

Message reçu 5 sur 5 par la société Altrad Profix qui, lors du dernier salon Batibouw, s'est vue décerner par la Confédération Construction le prix «Safe4zero» ' qui récompense une entreprise de construction qui représente un exemple à suivre en matière de sécurité ' pour sa campagne de sécurité baptisée «Safety Sofie», laquelle, depuis son lancement en 2010, a connu un succès retentissant et obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux.

La séduction au service de la sécurité

«En 2003, une enquête a laissé apparaître que toutes les 37 secondes, les ouvriers en bâtiment rêvent' de sexe. Nous avons donc décidé d'exploiter ces résultats en introduisant une politique de sécurité innovante. Il est clair qu'aujourd'hui on ne peut plus se contenter d'agiter le doigt en guise de réprimande. Dès lors, notre but était de rendre la sécurité plus séduisante afin d'impacter rationnellement nos chantiers», explique Patrick Breyne, Directeur Industrie du groupe Altrad Balliauw.

La Sofie de «Safety Sofie» n'est pas une créature virtuelle, c'est une jeune femme en chair et en os ' plutôt jolie, faut-il le souligner -' qui se rend régulièrement sur les chantiers. Au cours de ses visites, elle aborde personnellement les ouvriers et les avertit des risques qu'ils encourent tout en évoquant également divers sujets liés à la sécurité. Elle récompense sous forme d'autocollants les ouvriers qui font preuve d'un comportement adéquat en matière de sécurité. Les ouvriers peuvent accumuler des points et ainsi remporter des prix tels que des jouets pour leurs enfants, des iPods, des appareils ménagers, audio, vidéo, etc. Et ça marche! «Safety Sofie a augmenté de façon significative notre taux de sécurité. Le chiffre de 2.500.000 heures sans aucun accident de travail a été atteint par le groupe Altrad Balliauw et notre degré de fréquence se situe en-dessous de 1.3 depuis plus de 4 ans», se réjouit Dirk Vandecappelle, conseiller en prévention et co-créateur de la campagne. Autre aspect original: Sofie traverse les frontières, se rend dans différentes entreprises et ne fait aucune distinction entre le personnel du groupe ou celui des sous-traitants. «Sur le plan de la sécurité, Together always higher est donc indiscutablement la clef de notre succès», conclut Frank Verstraeten, Directeur de Altrad ProFix.

ProFix rejoint Altrad Balliauw et devient Altrad ProFix

ProFix est spécialisée dans l'isolation thermique, acoustique et ignifuge. Elle fournit des services dans de nombreux domaines: pétrochimie, industrie, énergie, navigation maritime, offshore, stockage pétrolier et gazier, etc. Par ailleurs, elle propose aussi des activités dans le domaine des échafaudages, de la peinture et du traçage électrique. Depuis sa création, en 2009, l'entreprise a connu une croissance phénoménale ' et certainement l'une des plus rapide du Benelux en ce qui concerne les entreprises spécialisées en isolation industrielle ' acquérant en très peu de temps une position de marché très forte dans le secteur de la construction de réservoirs. Une autre de ses spécialités est la production de matelas isolants via des solutions très simples d'utilisation pour, notamment, les générateurs et les pompes de circulation dans l'industrie.

ProFix emploie près de 150 collaborateurs et a réalisé, en 2013, un chiffre d'affaires de 14 millions d'euros. L'entreprise a son siège à Schoten, en province d'Anvers et est active sur les marchés belge et néerlandais. Parmi ses clients, elle compte BP Chembel, Vopak, Q8, Agfa Gevaert, etc.

En mars 2014, ProFix a rejoint Altrad Balliauw, leader du marché des échafaudages dans le Benelux et spécialiste en isolation industrielle et désamiantage. Ce ralliement permettait à Altrad Balliauw de renforcer sensiblement sa position sur le marché des échafaudages, de l'isolation et du désamiantage, et de faire du même coup partie de l'élite absolue du Benelux pour ce qui concerne les services multidisciplinaires. L'entreprise compte parmi ses clients Electrabel, Total, ExxonMobil, Dow, BASF, Ineos, Borealis, Essent, Heerema, etc. Elle a son siège à Beveren, en Flandre orientale.

Nous vous recommandons

Embuild organise le 3éme Hacking Digital Renovation

Evénement

Embuild organise le 3éme Hacking Digital Renovation

Embuild.Brussels (anciennement la Confédération Construction Bruxelles Capitale) organise la 3ème édition du hackathon de la construction qui fera le lien entre les enjeux de la rénovation[…]

Le National Tender Day plonge 500 participants dans le monde des marchés publics

Le National Tender Day plonge 500 participants dans le monde des marchés publics

Les quatre salons d’Embuild attirent près de 12.000 visiteurs

Les quatre salons d’Embuild attirent près de 12.000 visiteurs

Christine Lhoste renforce la fédération de la construction Embuild

Christine Lhoste renforce la fédération de la construction Embuild

Plus d'articles