Suivre La Chronique

Avec Wood Shapers, CFE crée son département «Construction bois»

Sujets relatifs :

, ,
Avec Wood Shapers, CFE crée son département «Construction bois»

Wood Shapers participera à la construction de Wooden, le nouveau siège de La Bâloise à Leudelange. Derrière ses façades vitrées, Wooden révèle une ossature en bois, dont les lignes en V lui confèrent un caractère unique.

© Art & Build Architect

Preuve supplémentaire de l’engouement pour le bois comme moyen de réduire l’empreinte carbone des bâtiments, BPI Real Estate et CFE Contracting ont uni leurs efforts pour créer Wood Shapers, une entreprise spécialisée dans la construction bois.

Wood Shapers est le résultat d’une joint-venture entre deux acteurs clés du secteur du bâtiment: BPI Real Estate (promotion immobilière) et CFE Contracting (construction, multi-techniques et infrastructures ferroviaires), tous deux faisant partie du groupe CFE (8.500 collaborateurs et un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros).

Le principe du Lego

Grâce aux technologies actuelles, il est possible de construire des bâtiments en bois pouvant atteindre 80 mètres de haut, soit 24 étages, ce qui permet non seulement de répondre à la croissance démographique, mais également à la raréfaction des terrains à bâtir. Cette capacité du bois à satisfaire tout à la fois aux impératifs environnementaux et à la construction multiétages en fait désormais une véritable alternative aux matériaux traditionnels.


La structure portante (exosquelette, colonnes et dalles) de Wooden est entièrement constituée de bois. Ce sera le 1er bâtiment de bureaux en bois de cette envergure (9.600 m2) au Luxembourg. (© Art & Build Architect)

Pour la construction de grands édifices en bois, une connaissance spécifique est toutefois requise. A cet égard, Wood Shapers travaille en suivant le principe du Lego. «Toutes les pièces sont préfabriquées», explique le CEO de Wood Shapers, Arnaud Regout. «Ce principe facilite le processus de construction proprement dit, ce qui permet de réduire les délais d’exécution de 20%. Il en résulte un retour sur investissement plus rapide, mais aussi moins de désagréments pour le voisinage. A noter que la préfabrication contribue aussi à réduire le niveau de difficulté pour les travailleurs et augmente la sécurité sur chantier. Grâce à notre savoir-faire, nous pouvons également rénover des bâtiments existants. Les rehausser aussi: comme le bois est léger (40% plus léger que le béton), des étages en ossature bois peuvent être facilement ajoutés en toiture, ce qui permet de proposer des solutions en matière de densification urbaine.»

«Le bois est la solution d’avenir»

Alors que le secteur du bâtiment représente près de 40% des émissions totales de CO2 et que les matières premières traditionnelles telles que le béton et le sable de qualité se font de plus en plus rares, le bois représente une réelle alternative. C’est en effet un matériau renouvelable et le seul capable de stocker le CO2 pendant de longues périodes. Arrivés à maturité, les arbres ne captent plus de CO2 mais, au contraire, rejettent petit à petit le CO2 qu’ils ont accumulé pendant des années. Il est donc important de couper les arbres à ce moment précis et d’utiliser le bois notamment pour des constructions qui serviront donc à stocker durablement le CO2. Si on plante de nouveaux arbres pour remplacer ceux qui ont été abattus, on crée un cercle véritablement vertueux. D’autant que le bois offre une meilleure isolation thermique que le béton, a besoin de nettement moins d’énergie pour être transformé en matériau de construction et, étant largement disponible localement, il nécessite également moins de transport - sept fois moins que pour un chantier classique - ce qui permet de réduire considérablement les émissions de CO2.

Arnaud Regout: «dans le contexte actuel, le bois est la solution d’avenir. Le fonctionnement et la productivité du secteur de la construction n’ont presque pas évolué au cours des 50 dernières années. Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure. Et Wood Shapers veut être un moteur de ce changement. Nous sommes en mode start-up et nous voulons casser les codes de la construction en repensant l’équilibre entre environnement, bien-être des occupants et ingénierie.»

Nous vous recommandons

Une joint-venture menée par Besix remporte le contrat pour la prochaine phase du plus long pont du monde en bois

Une joint-venture menée par Besix remporte le contrat pour la prochaine phase du plus long pont du monde en bois

La joint-venture Berinor Ans, associant notamment Besix et Rizzani de Eccher, a signé le contrat pour la conception, les permis et le développement du projet d’infrastructure E6 Moelv-Roterud avec Nye Veir,[…]

La construction bois, freinée par la méconnaissance des professionnels de l’immobilier

La construction bois, freinée par la méconnaissance des professionnels de l’immobilier

Un pavillon en bois qui fait école

Un pavillon en bois qui fait école

Des façades-manteaux préfabriquées pour rénover notre bâti vieillissant

Des façades-manteaux préfabriquées pour rénover notre bâti vieillissant

Plus d'articles