Suivre La Chronique

Baromètre des notaires : une activité immobilière toujours plus faible qu’en 2019

Sujets relatifs :

, ,
Baromètre des notaires : une activité immobilière toujours plus faible qu’en 2019

Malgré la poursuite de l'effet de rattrapage suite au confinement, l'activité immobilière reste bien en deça de celle de 2019.

Selon le Baromètre des notaires de la Fednot, le nombre de transactions immobilières en 2020 est toujours plus faible qu’en 2019 et cela malgré une activité très importante au 3éme trimestre.

L’activité immobilière durant le 3e trimestre 2020 a été très chargée. L’effet de rattrapage après le confinement lié au coronavirus se poursuit. Pourtant, si l’on regarde sur les 9 premiers mois de l’année, le nombre de transactions immobilières est en baisse de -3,5% en 2020 par rapport à 2019.

Ce constat est partagé dans les 3 Régions du pays, avec certaines différences. «On observe une différence entre le marché wallon et flamand d’un côté, et le marché bruxellois de l’autre. Les marchés wallon et flamand ont été très soutenus par des personnes qui acquièrent un bien pour y résider. Après le confinement, il y a eu la volonté d’un retour à plus de ruralité. On observait dans nos études des clients qui cherchaient des biens avec jardin pour y vivre. Du côté bruxellois, on a vu une reprise moins forte. Il est important de rappeler que le marché bruxellois est celui qui avait eu l’activité la plus soutenue en début d’année. L’effet de rattrapage était donc moins important. Par ailleurs, le marché bruxellois est également davantage soutenu par des investisseurs. Ceux-ci attendent encore sans doute un peu pour faire leur retour sur le marché. Par ailleurs, tout marché confondu, on ressent depuis quelques jours un retour à la normale. On voit que les choses sont en train de rentrer dans l’ordre après quelques mois très chargés», analyse le notaire Renaud Grégoire.

Les prix des maisons en hausse

Durant les 9 premiers mois de l’année 2020, le prix moyen d’une maison en Belgique s’élevait à 274.409 euros. Il s’agit d’une augmentation de +4,7% par rapport à 2019. Si l’on tient compte de l’inflation (0,3%), cela signifie qu’une maison coûte aujourd’hui en moyenne 11.000 euros plus cher que l’an dernier.
 
Cette augmentation des prix se constate dans les 3 Régions. Bruxelles connait la hausse la moins forte, avec une augmentation de +3,9% du prix moyen d’une maison. Ce dernier s’élève désormais à 497.463 euros. Pour la première fois, le prix moyen d’une maison en Flandre dépasse les 300.000 euros. Bien que le prix moyen continue d’augmenter en Wallonie, le prix moyen y reste largement inférieur comparé aux autres régions. Le prix moyen d’une maison en Wallonie est 25% inférieur au prix moyen d’une maison en Belgique. En moyenne, il faut débourser 68.000 euros de moins pour acheter une maison en Wallonie qu’en Belgique.

Et les appartements suivent la même courbe

De janvier à septembre 2020, le prix moyen d’un appartement en Belgique s’élève à 243.818 euros. Par rapport à 2019, il s’agit d’une augmentation de +6,7%. C’est la plus forte hausse depuis 2011.

Pour la première fois, le prix moyen d’un appartement à Bruxelles dépasse la barre des 270.000 euros. Avec un prix moyen de 189.255 euros, c’est en Wallonie que les appartements coûtent en moyenne le moins cher. La Wallonie connait également la plus faible augmentation du prix moyen d’un appartement en 5 ans. Compte tenu de l’inflation, le prix moyen d’un appartement a augmenté de +16.000 euros en 5 ans.
 

Nous vous recommandons

Le coronavirus fait exploser la demande d’espace de stockage

Le coronavirus fait exploser la demande d’espace de stockage

La crise du coronavirus entraîne également son lot d’opportunités pour certains secteurs. C’est ainsi que, selon les estimations du courtier immobilier logistique Ceusters, 600.000 mètres carrés de[…]

15/01/2021 | Socio-EconomieEntrepôts
Six tendances du marché résidentiel en 2021

Six tendances du marché résidentiel en 2021

Revive lance un nouveau fonds d'investissement immobilier

Revive lance un nouveau fonds d'investissement immobilier

Immobilier belge en 2020: l’impact du coronavirus s’est fait ressentir

Immobilier belge en 2020: l’impact du coronavirus s’est fait ressentir

Plus d'articles