Suivre La Chronique

Baromètre du bois: prix du fret maritime en hausse et évolution contrastée

Sujets relatifs :

,
Baromètre du bois: prix du fret maritime en hausse et évolution contrastée

Pic de prix du container et fortunes diverses pour les différents types de bois caractérisent le dernier trimestre 2020.

Chaque trimestre, l’Office économique wallon du bois publie son baromètre de l’activité au sein de la filière bois. Pour le dernier trimestre de l'année 2020, ce baromètre pointe notamment le boom du DIY, la flambée des prix du fret maritime ou encore les conditions météo qui rendent l’exploitation difficile.

Première constatation: le confinement, la fermeture des frontières et la tendance au tourisme local participent au développement des investissements dans la rénovation des résidences. Effectués en auto construction ou réalisés par des professionnels, ces travaux contribuent au développement de la consommation de matériaux de construction, notamment de bois.
 
Malgré cela, certaines entreprises actives dans la transformation du bois ont tout de même enregistré une légère baisse de leur chiffre d’affaires en 2020. Cela est notamment dû aux incertitudes liées aux mesures sanitaires mises en place et à la gestion du personnel (absences pour maladie, quarantaine,…).

Flambée du prix du fret maritime 

Au mois de décembre, la crise sanitaire a occasionné un pic de prix du container, qui a non seulement ralenti fortement, voire rendu impossible, les exportations de bois (notamment d’épicéas scolytés et de feuillus) vers la Chine, mais aussi impacté toutes les autres voies de fret maritime. La durée des mesures décidées au printemps 2020 lors de la première vague de l’épidémie conjuguée à une forte demande du marché américain ont poussé les compagnies de fret à délaisser les voies commerciales européennes au profit de l’axe Amérique/Asie, provoquant de la sorte une pénurie de containers en Europe et partant, une flambée des prix.

Prix et demande contrastés

S’agissant de la transformation des bois feuillus et plus particulièrement du chêne, l’approvisionnement en matière première reste stable. Les prix sont repartis légèrement à la hausse à la fin de l’année 2020. Les bois résineux ont, quant à eux, été victimes d’une année 2020 chahutée par la sortie massive de bois scolytés. En moyenne, les prix des gros bois sains avoisinaient 60€/m³, atteignant parfois 70€/m³ pour des bois de 1 à 2 m³ de moyenne. Alors que des bois scolytés en ventes anticipées s’échangeaient entre 20 et 40 €/m³ toutes catégories confondues.
 
Les bois connexes connaissent un statu-quo: la matière première est abondante vu l’activité importante des scieries. Et le début d’hiver relativement clément maintient les prix au plus bas, notamment pour les sciures à destination des pellets. Cela devrait peut-être changer, au vu du climat polaire s’installant sur le pays.

Effets positifs de la crise

S’agissant de l’industrie du panneau MDF, l’offre en rondins demeure stable. L’offre en plaquettes est croissante au vu de l’activité dans les scieries. Le prix des rondins se maintient alors que celui des plaquettes fléchit. L’afflux de bois scolytés est géré correctement. Les coupes de bois semblent à jour dans beaucoup de régions du pays. 
 
La crise sanitaire s’accompagne visiblement d’effets secondaires positifs sur le commerce de panneaux, dont la demande et les prix partent à la hausse. Au niveau de la production, une application stricte des mesures sanitaires a permis de limiter l’impact de la crise. Une gestion du risque qui a toutefois nécessité des investissements lourds. Les marchés de l’écorce et de la biomasse se maintiennent, eux, à un niveau très bas. 
 

Nous vous recommandons

Un gratte-ciel résidentiel en bois à Anvers

Un gratte-ciel résidentiel en bois à Anvers

Shigeru Ban, lauréat du prestigieux Pritzker Prize, a dévoilé le concept d’une tour résidentielle en bois de 25 étages comprenant 295 unités résidentielles de caractère divers.[…]

16/06/2021 | ImmoRésidentiel
La construction bois gagne en popularité…mais reste méconnue

Enquête

La construction bois gagne en popularité…mais reste méconnue

Menuiseries extérieures en bois: les finitions qui durent

Menuiseries extérieures en bois: les finitions qui durent

Une première en Belgique: un logement social en bois préfabriqué

Une première en Belgique: un logement social en bois préfabriqué

Plus d'articles