Suivre La Chronique

Basse énergie et cachet des années 1920, une rénovation exemplaire à Schaerbeek

Sujets relatifs :

,
Basse énergie et cachet des années 1920, une rénovation exemplaire à Schaerbeek

Une rénovation sous hautes contraintes réalisée par le Foyer Schaerbeekois dans la cité-jardin du Terdelt.

La cité-jardin du Terdelt à Schaerbeek est un ensemble architectural remarquable inauguré en 1926 et signé par les architectes Jacobs et Roulet.

Ces bâtiments ne sont pas classés mais sont soumis à des prescriptions urbanistiques strictes reprises dans le Règlement Communal d’Urbanisme Zoné.

La rénovation de trois immeubles de cet ensemble par le Foyer Schaerbeekois, une société immobilière de service public bruxelloise, était donc soumise à bon nombre de contraintes. Non seulement les trois immeubles n’avaient pas connu de rénovation importante depuis 1928, mais cette rénovation devait être réalisée aux normes basse énergie, soit viser un besoin en chauffage inférieur ou égal à 60 kWh/m² par an.

Comme il s’agit de logements sociaux, les appartements devaient également être fonctionnels. Le projet incluait aussi une réorganisation des espaces intérieurs et l’aménagement des combles. Les matériaux devaient être durables, faciles à entretenir et sains. Le coût total de la rénovation s’est élevé à 2,5 millions d’euros.

L’aspect vert et convivial du quartier est intact

«Le chantier a consisté en une rénovation lourde pilotée par le cabinet d’architectes AM Roose & partners architects qui a procédé à la rénovation des façades, des châssis, de la toiture et réorganisé des espaces intérieurs. La façade ne pouvant être modifiée, l’isolation s’est faite par l’intérieur afin de respecter les prescriptions urbanistiques, esthétiques et énergétiques. Des panneaux solaires thermiques ont été placés sur les versants sud afin qu’ils ne soient pas visibles depuis l’espace public», explique Anne Timmermans, directrice du Patrimoine au Foyer Schaerbeekois.

Un système de récupération de l’eau de pluie a également été mis en place. Au niveau des abords, les plantations existantes devaient être maintenues afin de garder l’aspect vert et convivial du quartier. Le Foyer Schaerbeekois termine actuellement la rénovation de ces logements devenus basse énergie qui hébergeront prochainement 14 familles dans ce quartier particulier.

Un caractère villageois en ville

Historiquement, ce sont les ouvriers du Foyer Schaerbeekois eux-mêmes qui ont construit les immeubles de la cité-jardin du Terdelt. Les maisons unifamiliales étaient vendues, mais les complexes d’appartements étaient destinés au logement social. L’ensemble est conçu autour d’une place centrale de forme ovale où un square sert de point de rencontre. Le style architectural est de type cottage et le Règlement différentiel sur les bâtisses, établi par la commune dans les années 1920, prévoyait que les maisons devaient être construites par groupe de 5 maximum, avec un espace libre d’au moins 10 mètres entre chaque groupe.

A l’époque, les futurs propriétaires achetaient (déjà) sur plan, en choisissant un type de façade, de châssis ou de décoration. Dans un premier temps, ils avaient le choix entre 8 plans différents à combiner avec environ 36 types de façades en briques rouges rehaussées de parties crépies.

Aujourd’hui, la cité-jardin du Terdelt a conservé un caractère villageois, avec très peu de circulation de transit et de nombreuses interactions entre les habitants. Les rues sont à sens unique et tout le quartier est en zone 30. En raison de ce cadre de vie, ce quartier est très prisé par des citadins. Maintenir des logements sociaux dans un tel cadre représente donc un engagement fort en faveur de la mixité sociale.

Nous vous recommandons

Nouvelle solution pour data centers chez Legrand

Nouvelle solution pour data centers chez Legrand

Legrand continue à élargir son offre de solutions globales pour l’équipement intégral de data centers. Il présente ainsi le Fiber Raceway, un nouveau chemin de câbles synthétique pour fibres[…]

Le Domaine royal de Laeken bientôt chauffé aux déchets

Le Domaine royal de Laeken bientôt chauffé aux déchets

Commissariat high-tech à Courtrai

Commissariat high-tech à Courtrai

Vega: le premier immeuble commercial Bim certifié Breeam au Luxembourg

Vega: le premier immeuble commercial Bim certifié Breeam au Luxembourg

Plus d'articles