Suivre La Chronique

Be-Trans choisit le LNG

Sujets relatifs :

, ,
Be-Trans choisit le LNG

Le nombre d'entreprises optant pour des camions au LNG ne cesse d'augmenter. L’entreprise de transport et logistique Be-Trans à Geel en est un exemple récent.

Be-Trans vient d’acquérir ses deux premiers tracteurs Volvo FH au LNG. Ils sont équipés de tous les dispositifs de sécurité possibles et du programme de changement de vitesses prédictif I-See. Ces véhicules sont en service depuis plus de trois semaines et font principalement la navette entre la Belgique et les Pays-Bas; ils se déplacent dans un rayon de 200 à 300 km, soit de 2.500 à 3.000 km par semaine.
Les premiers résultats indiquent une consommation très faible, de sorte que l’entreprise s’attend à un Tco (Total Cost of Ownership) favorable.

Un convaincu

«La consommation est plus faible que prévu, de sorte que les tracteurs fonctionnant au LNG sont légèrement moins chers à l'utilisation que les camions au diesel. Reste la question de la valeur résiduelle après cinq ans. Mais je suis confiant qu'elle s'avérera favorable également. C'est pourquoi je m'attends à ce que nous continuerons à investir dans les camions au LNG », explique Bert Vranckx, patron de l’entreprise.

Un succès croissant

Selon lui, le FH LNG est, avec ses émissions de CO2 réduites de 20%, une solution idéale pour rendre le secteur plus écologique. «Il est du devoir des transporteurs de réduire leur empreinte carbone. Le gaz naturel liquéfié a pris un départ plutôt lent en tant que carburant pour poids lourds, mais il connaît un succès croissant car le nombre de stations-service est en constante augmentation. D'ici la fin de l'année, une douzaine de points de ravitaillement en LNG seront en service en Belgique. Cela encouragera davantage de transporteurs à investir dans le gaz naturel, ce qui à son tour aura pour effet d'augmenter le nombre de stations», conclut Bert Vranckx.

Une croissance supérieure à 15% par an

Be-Trans a connu ces dernières années une forte croissance, supérieure à 15% par an. Bert Vranckx a débuté comme chauffeur indépendant avec un camion en 1998. Son entreprise, spécialisée dans le transport de conteneurs et le transport conventionnel par semi-remorques bâchées, dispose aujourd'hui d'une flotte de plus de 200 tracteurs et 300 semi-remorques. Be-Trans opère principalement en Belgique et dans les pays voisins, et propose également un service de groupage sur la Roumanie.

Nous vous recommandons

Green Inland Shipping: quand la navigation marchande devient écologique

Green Inland Shipping: quand la navigation marchande devient écologique

A l’occasion du Green Inland Shipping, cinq navires marchands dotés d’une motorisation respectueuse de l’environnement ont fait escale au quai de Heembeek à Bruxelles.  L’événement Green[…]

Immobilier logistique et semi-industriel: JLL dresse un bilan provisoire pour 2019

Immobilier logistique et semi-industriel: JLL dresse un bilan provisoire pour 2019

Etude pour la construction d’une deuxième voie sur le tracé du «Rhin d’acier»

Etude pour la construction d’une deuxième voie sur le tracé du «Rhin d’acier»

Le gouvernement fédéral lance l’Aviation Portal

Le gouvernement fédéral lance l’Aviation Portal

Plus d'articles