Suivre La Chronique

Belfius: finances locales à la loupe

Sujets relatifs :

,
Belfius: finances locales à la loupe

La province du Hainaut rassemble 37% de la population wallonne.

Belfius Banque a présenté son traditionnel état des lieux des finances locales. Une étude qui, cette année, porte non seulement sur les budgets communaux 2018 mais s’attache également, à la veille des élections d’octobre, à une analyse détaillée des finances communales à l’échelle provinciale. Après un premier tour de piste général (voir La Chronique n°27 en page 46), cap sur le Hainaut.

Parmi les chiffres et tendances pour les communes de la province du Hainaut, Belfius précise d’emblée que cette province compte 69 communes qui abritent 1.339.562 habitants, soit 37% de la population wallonne. Pour 2018, les communes de la province ont inscrit à leur budget initial un montant total de dépenses ordinaires à l’exercice propre correspondant à 1.487 euros par habitant (moyenne régionale: 1.469 euros par habitant). Depuis le début de la mandature, les dépenses ordinaires des communes du Hainaut ont progressé à un rythme très modéré de 1% par an en moyenne, soit un taux de croissance inférieur à la moyenne des communes wallonnes qui est de 2%.

Les dépenses de personnel (hors enseignants) budgétisées pour 2018 s’élèvent à 586 euros par habitant (moyenne régionale: 575 euros/hab). Au cours de la législature, cette catégorie de dépenses, qui est proportionnellement la plus importante dans les budgets communaux, a diminué de l’ordre de 0,8% par an en moyenne (moyenne régionale: +0,5%).

Transfert, Cpas, sécurité

Depuis la constitution des zones de police et, plus récemment, des zones de secours, les dépenses de transfert occupent une place déterminante dans les budgets des communes wallonnes avec plus de 30% des dépenses totales. Ces transferts constituent par ordre d’importance la 2e catégorie de dépenses ordinaires.

Quant à la dotation que les communes hennuyères ont budgétisé en 2018 pour équilibrer le budget de leur Cpas, elle représente en moyenne 159 euros par habitant. Depuis le début de la mandature, les dépenses communales en faveur des Cpas ont évolué selon un rythme très modéré de 0,9% par an en moyenne dans la province, contre 2,8% pour l’ensemble de la Wallonie.

Les communes consacrent également des moyens importants à la politique de sécurité, que ce soit au travers de la dotation de leur zone de police ou de la zone de secours. C’est ainsi qu’elles affectent en moyenne 156 euros par habitant à leur zone de police et 61 euros par habitant à leur zone de secours (moyenne régionale: respectivement 135 et 57 euros/hab). A noter que ces dépenses présentent de fortes disparités selon les communes.

Recettes fiscales

Les recettes fiscales des communes wallonnes s’établissent à 2,5 milliards d’euros selon les budgets 2018 (soit 703 euros par habitant) et contribuent à près de la moitié du financement du budget ordinaire. Les taxes dites additionnelles (principalement à l’Ipp et au précompte immobilier) procurent 79% des recettes fiscales, tandis que le solde provient de taxes spécifiquement locales (sur les déchets, sur l’occupation du domaine public,…). En province de Hainaut, les recettes fiscales inscrites aux budgets 2018 correspondent à 664 euros par habitant, un montant qui a augmenté de 1,7% par an en moyenne au cours de la mandature (contre 4,1% pour l’ensemble des communes wallonnes). Les additionnels à l’Ipp représentent 251 euros par habitant (moyenne régionale: 271 euros/hab) et les additionnels au précompte immobilier 236 euros par habitant (moyenne régionale 265 euros/hab.)

Depuis le resserrement des conditions d’équilibre imposé à l’exercice propre par les autorités de tutelle en 2014, la quasi-totalité des communes wallonnes présentent un budget 2018 en équilibre. En province de Hainaut, l’excédent des communes correspond à 18 euros par habitant. Cet excédent a augmenté de 43,1% par an en moyenne au cours de l’actuelle mandature (moyenne régionale: +32,3% par an).

Investissements: 35,8% pour les voiries

Au cours de la présente mandature, les investissements communaux ont connu une évolution assez atypique en Wallonie. En effet, après avoir enregistré deux baisses successives de plus de 15% en 2013 et 2014, les projets d’investissement ont bénéficié d’un premier rebond de 9,5% en 2015, suivi d’une forte hausse de 25% en 2016, puis d’un nouveau recul de 6,4% en 2017 et finalement d’une progression de l’ordre de 5% en 2018. En province de Hainaut, les investissements budgétisés pour 2018 s’élèvent à 504 euros par habitant (moyenne régionale: 464 euros/hab), soit une progression de 2,5%. Sur l’ensemble de la mandature, le taux de croissance moyen annuel des investissements dans les budgets des communes s’établit à 2,2%. Plus d’un tiers du montant total des investissements budgétisés concerne la voirie (35,83%). Suivent ensuite, par ordre d’importance décroissant, la culture, les loisirs et les cultes; l’économie; l’administration générale et la salubrité publique.

Nous vous recommandons

Pour des achats plus responsables de la part des communes

Pour des achats plus responsables de la part des communes

Valérie De Bue, Alda Greoli et Carlo Di Antonio, respectivement ministre des Pouvoirs Locaux, de la Fonction Publique et de la Transition Ecologique, ont proposé aux villes et communes l’adoption d’une charte les[…]

Conditions de prépension plus strictes: pas d’impact négatif dans la construction

Conditions de prépension plus strictes: pas d’impact négatif dans la construction

Quand le monde de l’entreprise rencontre les jeunes des quartiers en difficultés

Quand le monde de l’entreprise rencontre les jeunes des quartiers en difficultés

Découvrez les régions les plus riches d’Europe

Découvrez les régions les plus riches d’Europe

Plus d'articles