Suivre La Chronique

Beliris finalise une restauration-rénovation dans la cité-jardin Floréal – Le Logis

Sujets relatifs :

,
Beliris finalise une restauration-rénovation dans la cité-jardin Floréal – Le Logis

Un patrimoine architectural unique.

Les deux cités-jardins Le Logis et Floréal à Watermael-Boitsfort sont parmi les plus connues de la capitale, à la fois par leur ampleur (quelque 50 ha) et leur qualité urbanistique et architecturale. Situées côte à côte, elles forment un ensemble patrimonial unique, conçu dès la fin des années 1920 et classé en 2001. L’agencement des quartiers et l’implantation des maisons et plantations sont signés par l’urbaniste Louis Van der Swaelmen, tandis que Jean-Jules Eggericx a été l’architecte principal des habitations pour le compte de deux sociétés coopératives différentes.

Le Logis et Floréal s’inspirent des cités-jardins anglaises de style cottage et des cités sociales néerlandaises. Elles comptent plusieurs centaines de maisons unifamiliales, mais aussi quelques immeubles à appartements comme le «Fer à cheval» de Floréal. Les deux cités ont également servi à plusieurs reprises de décor pour le cinéma.

8 millions d’euros

Néanmoins, cet ensemble remarquable devait impérativement être modernisé et mis aux normes de sécurité et de confort afin d’accueillir ses nouveaux locataires. C’est pourquoi, dans le cadre d’un vaste projet de remise en état des logements gérés par la coopérative Le Logis- Floréal, Beliris a investi  8 millions d’euros dans la restauration-rénovation du bâtiment Hector Denis, situé square des Archiducs. Une opération menée en collaboration avec Jourdain Architectes Associés et l’entreprise Thiran.

La rénovation a porté sur le renouvellement complet des sanitaires, sur l’amélioration du climat intérieur par une ventilation double flux avec récupération de chaleur, sur l’installation d’un chauffage peu énergivore, de fenêtres à double vitrage et sur l’acoustique avec la mise en place d’isolants posés au sol et au plafond, le dédoublement des murs intérieurs entre appartements et des revêtements de sols souples.

Une restructuration des espaces a également permis d’agrandir les cuisines, chambres et séjours. Au total, le bâtiment offre 44 logements de une à trois chambres. La répartition des appartements a été pensée pour minimiser l’utilisation de l’ascenseur, pour faciliter l’accès des services de secours et pour garantir plus de luminosité. La plupart des appartements étant traversants, ils profitent de l’exposition privilégiée du bâtiment.

Des locaux vélos et de tri sélectif ont également été créés et les sous-sols réorganisés pour ajouter les équipements techniques nécessaires tout en conservant une cave individuelle pour chaque logement. Les locaux communs et les vestiaires du club de rugby ont été conservés et garderont leur fonction d’origine.

Les façades classées, à l’attrait patrimonial indéniable, ont été isolées par l’intérieur avec des matériaux naturels et durables, de même que la toiture et les plafonds des caves.
 

Nous vous recommandons

L’indice de production dans la construction en nette amélioration

L’indice de production dans la construction en nette amélioration

Selon Statbel, les premières mesures de déconfinement dans le cadre de la crise du Covid-19 ont eu un impact positif sur la production dans la construction. Ainsi, en mai 2020, l’indice désaisonnalisé de la[…]

03/08/2020 | Socio-EconomieStatbel
Elia participe à la construction de la plateforme offshore Arcadis Ost 1

Elia participe à la construction de la plateforme offshore Arcadis Ost 1

Groupe Thomas & Piron: tous les feux sont au vert

Groupe Thomas & Piron: tous les feux sont au vert

Nouveaux espaces pour la Justice de Paix de Braine l’Alleud

Nouveaux espaces pour la Justice de Paix de Braine l’Alleud

Plus d'articles