Suivre La Chronique

Bientôt autant de locataires que de propriétaires en Belgique?

Sujets relatifs :

, ,
Bientôt autant de locataires que de propriétaires en Belgique?

Les investisseurs surévaluent souvent tant le capital de départ nécessaire à un investissement immobilier que ce qu’il va leur rapporter.

Un logement sur cinq, appartement ou maison, vendu aujourd’hui ne l’est plus pour y habiter mais pour être loué. C’est du jamais-vu chez nous, et cela signifie surtout que le marché belge de l’immobilier est de plus en plus dominé par les investisseurs. Pour les nouvelles constructions, ce pourcentage est même plus élevé: près de la moitié de ces nouveaux biens sont achetés par des investisseurs.

Les investisseurs sont donc plus que jamais présents sur le marché belge de l’immobilier. De plus en plus de Belges achètent un bien immobilier à titre d’investissement. Et il ne s’agit pas ici de placements réalisés par l’intermédiaire de sociétés immobilières réglementées mais bien d’investissements dans des maisons, des appartements, des immeubles de bureaux, des chambres d’étudiants, etc. Ainsi, on estime que 50% des nouvelles constructions sur le marché se retrouvent dans les portefeuilles d’investisseurs immobiliers contre à peine… 10%  il y a une dizaine d’années.

Vers un marché immobilier de locataires?

«Alors que, jusqu’à aujourd’hui, notre marché était caractérisé par sa majorité de propriétaires – les gens achetaient un bien pour y habiter – la donne est en train de changer et on s’oriente vers un marché immobilier comme il existe en Allemagne où la proportion entre propriétaires et locataires est de 50/50», analyse Frédéric Vandenhende, Ceo d’Investr, la première plateforme en ligne pour les investisseurs immobiliers en Belgique.

Surtout des jeunes et des gens de classe sociale aisée

Et l’étude de marché réalisée par Investr indique que les investissements dans l’immobilier vont encore gagner en popularité. Au total, ce sont six Belges sur dix qui imaginent parfaitement investir dans l’immobilier dans les années à venir: 14% dans les deux ans et 45% à plus long terme. A noter que ce sont surtout les jeunes et les gens de classe sociale aisée qui s’intéressent à ces investissements.

Un manque d’information flagrant et des idées reçues en pagaille

Mais malgré la popularité de l’immobilier, les investisseurs déclarent ne pas disposer de suffisamment d’informations en ligne lorsqu’ils souhaitent réaliser un placement dans l’immobilier. A les en croire, les informations recherchées sont soit lacunaires soit inexistantes.

Il faut également noter que de nombreuse idées reçues circulent encore à propos des placements immobiliers.

Par exemple, les investisseurs belges surestiment encore trop souvent le rendement d’un bien immobilier. Ainsi, plus d’un Belge sur quatre (27%) table sur un rendement de 5%. Et pour un Belge sur six, ce rendement tournerait même autour des 8%, voire plus!

Autre cliché: six Belges sur dix sont convaincus qu’il faut disposer d’un minimum de 100.000 euros, voire 250.000 euros pour pouvoir investir dans l’immobilier. En moyenne, ils pensent qu’il faut 175.000 euros.

«Soyons clairs: pour un investissement immobilier, le rendement avoisine en moyenne 3%. Et si vous disposez de 100.000 euros à titre d’apport personnel, vous pouvez déjà aller loin en souscrivant un crédit hypothécaire», souligne Frédéric Vandenhende.

Ces idées reçues montrent qu’il est impératif de mieux informer les investisseurs potentiels, ce qui ne les empêche toutefois pas d’avoir une confiance inébranlable dans l’immobilier, considéré comme un placement sûr en cas de crise.

Nous vous recommandons

Quatuor, nouvel immeuble d’affaires bruxellois signé Befimmo et Besix

Quatuor, nouvel immeuble d’affaires bruxellois signé Befimmo et Besix

Situé dans le Quartier Nord, l’ensemble comprend quatre bâtiments reliés les uns aux autres par un jardin intérieur et offre 60.000 m² d’environnements de travail. Le projet a été[…]

06/09/2021 | ImmoBesix
Les simulations en ligne de prêt hypothécaire ont le vent en poupe

Les simulations en ligne de prêt hypothécaire ont le vent en poupe

Le projet immobilier de la Rue des Carmes à Namur passe à la vitesse supérieure

Le projet immobilier de la Rue des Carmes à Namur passe à la vitesse supérieure

L’immobilier côtier explose

L’immobilier côtier explose

Plus d'articles