Suivre La Chronique

Biopark de Charleroi: the place to be pour les entreprises

Sujets relatifs :

, ,
Biopark de Charleroi: the place to be pour les entreprises

Victime de son succès, le Biopark de Charleroi affiche complet. Le Gouvernement wallon va donc allouer 25.000 m² supplémentaires pour accueillir de nouvelles entreprises du secteur des sciences du vivant et améliorer la qualité de vie sur le site. (© Igretec)

A la mi-juillet, dans la torpeur de l’été, le Gouvernement wallon, par le biais de Pierre-Yves Jeholet, ministre de l’Economie et de l’Innovation, a annoncé le projet d’investissement immobilier «I-Tech 6» qui vise à doter le Biopark Charleroi Brussels South d’un bâtiment destiné à l’accueil de sociétés biopharmaceutiques.

Ce projet s’inscrit à la fois dans les objectifs inscrits dans le Plan wallon d’investissement, annoncé au mois de janvier dernier et dans ceux du plan «Catch» (pilier de «Health & Bio»), qui vise à accélérer la création d’emplois à Charleroi.

Concrètement, ce projet doit répondre aux ambitions du Biopark, que ce soit pour le développement des acteurs existants et l’accueil de nouveaux arrivants ainsi que de la nécessité pour la Région wallonne de se renforcer en matière de sciences du vivant, un créneau dans lequel elle veut se profiler comme une référence européenne.

Au total, ce ne sont pas moins de 25.000 m² supplémentaires qui seront alloués, dont la majorité permettra la création d’espaces spécifiques (bureaux et laboratoires) et de lieux visant à améliorer la qualité de vie sur le site (crèches, établissements Horeca, parkings, loisirs, etc.).

Ce projet bénéficiera d’un budget compris entre 50 et 80 millions d’euros sous la forme d’une partenariat public-privé (PPP).

«L’objectif est d’assurer le développement du Biopark. En augmentant les surfaces d’accueil aussi bien pour les entreprises du secteur des sciences du vivant que pour des services de proximité, nous espérons que dans les 5 à 6 prochaines années, 1.300 emplois pourront être créés. De plus, la construction d’un bâtiment principal au sein du nouvel incubateur de 25.000 m² devrait permettre de mieux structurer le Biopark et ainsi renforcer son écosystème», a rappelé le ministre Jeholet.

Nous vous recommandons

Recyclage des friches industrielles et des terres polluées

Recyclage des friches industrielles et des terres polluées

En février 2018, le Parlement de Wallonie approuvait le décret «Sols» du ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio. Et le 12 juillet dernier, le Gouvernement wallon a approuvé les[…]

20/07/2018 | Socio-Economie
Focus sur l’Office Economique Wallon du Bois

Focus sur l’Office Economique Wallon du Bois

Que réserve l’année 2018-2019 pour le secteur de la construction?

Que réserve l’année 2018-2019 pour le secteur de la construction?

Seul un Belge sur trois possède de bonnes compétences numériques

Seul un Belge sur trois possède de bonnes compétences numériques

Plus d'articles