Suivre La Chronique

BNP Paribas choisit clairement son camp

Sujets relatifs :

,
BNP Paribas choisit clairement son camp

Exploitation de gaz de schiste dans la région de Lublin en Pologne. Le genre de projet dont Bnp Paribas ne veut plus entendre parler. Ni financer.

Message plutôt «couillu» que celui délivré par le groupe Bnp Paribas, le 11 octobre 2017, qui annonce «cesser ses relations avec les acteurs dont l’activité principale est l’exploration, la production, la distribution, le marketing ou le trading de gaz et de pétrole de schiste et/ou de pétrole issu des sables bitumineux.»

Pour faire bonne mesure, le groupe bancaire met également un terme au financement de projets dédiés au transport et à l’exportation de ces énergies «non conventionnelles». Et enfin, il s’engage à ne pas financer de projet d’exploration ou de production de gaz et de pétrole en Arctique. On ne pourrait être plus clair…

Engagement tous azimuts en faveur de la transition énergétique

Désireux d’aller dans le sens de l’histoire, Bnp Paribas continuera à soutenir activement les clients du secteur de l’énergie engagés dans la transition énergétique. Ces mesures s’ajoutent à la décision de réduire son soutien au secteur du charbon (mines et centrales), de porter ses financements dans les énergies renouvelables à 15 milliards d’euros en 2020 et de consacrer 100 millions d’euros à l’investissement dans des start-ups qui innovent en faveur de la transition énergétique. 

Le groupe s’est aussi engagé à aligner ses activités de financement et d’investissement sur le scénario de l’Agence internationale de l’Energie visant à contenir le réchauffement climatique en dessous de 2° d’ici la fin du siècle. Or, pour atteindre cet objectif, le monde doit réduire sa dépendance aux énergies fossiles, à commencer par celles qui, comme le gaz et le pétrole de schiste et le pétrole issu des sables bitumineux, sont des sources d’énergie dont l’extraction et la production sont très émettrices de gaz à effet de serre et ont un impact négatif sur l’environnement.

Nous vous recommandons

Plus de la moitié des Belges souhaitent un logement durable

Enquête

Plus de la moitié des Belges souhaitent un logement durable

Une enquête menée auprès de 600 personnes par l'institut d'études de marché Profacts et le fabricant de tuiles Creaton révèle que 56% des Belges veulent se loger durablement et[…]

16/04/2021 | EnvironnementLogements
Huileries: 59 nouveaux logements passifs à finalité sociale à Forest

Huileries: 59 nouveaux logements passifs à finalité sociale à Forest

Vandersanden publie son premier rapport de développement durable

Vandersanden publie son premier rapport de développement durable

Tivoli GreenCity décroche une nouvelle récompense aux BREEAM Awards

Tivoli GreenCity décroche une nouvelle récompense aux BREEAM Awards

Plus d'articles