Suivre La Chronique

Campus photovoltaïques à l’Ulb

Sujets relatifs :

, ,
Campus photovoltaïques à l’Ulb

Un chantier d’installation de 3.870 panneaux photovoltaïques a débuté en septembre sur plusieurs campus de l’Ulb. Il devrait s’achever avant la fin de l’année et sera du même coup la plus grande installation de panneaux solaires pour une université en Belgique.

Ce projet est développé, financé et installé par Engie Sun4Business 2, la nouvelle filiale créée par Engie Electrabel en partenariat avec les sociétés Alfin et Sequoia. Il reflète la volonté de l’Ulb de mettre en place une nouvelle politique énergétique ambitieuse ainsi que son engagement dans une démarche de campus durable. «Pour répondre aux défis climatiques et réduire significativement notre impact sur les émissions de gaz à effet de serre, l’Ulb libère 10.000 m² de toitures plates pour l’installation de panneaux photovoltaïques. Près de 4.000 panneaux seront ainsi répartis sur trois campus: Solbosch, Erasme et La Plaine. Ils seront installés sur les toits de 10 bâtiments de l’Université», explique Emery Karege, directeur du Département des Infrastructures de l’Ulb.

Ces panneaux produiront 1.200 MWh/an, l’équivalent de la consommation de 371 ménages et permettront d’éviter l’émission de 480 tonnes de CO2 par an. Pour l’Ulb, cela permettra une réduction de 4% de sa consommation annuelle d’électricité.
Le dispositif sera financé par Engie Sun4Business 2 via le mécanisme de tiers investisseur. L’université deviendra ainsi, sans investir, propriétaire des panneaux après 10 ans et recevra, dès la première année, la production verte des panneaux. Le projet représente un investissement de plus d’un million d’euros.

Engie Sun4Business 2 est la nouvelle filiale récemment créée par Engie Electrabel, Alfin et Sequoia. Les panneaux solaires de l’Ulb seront installés par Soltis, détenue par les actionnaires de Sequoia. Soltis est un installateur spécialisé dans les projets de petite et moyenne taille.

Une université urbaine engagée pour le développement durable

Afin de relever les défis environnementaux et climatiques, l’Ulb s’est engagée dans une démarche de développement durable depuis 2006 et ce, pour ses trois missions: enseignement, recherche et gestion des campus. En 2011, elle mettait en place un système de management environnemental qui a permis, quelques années plus tard, de labéliser les trois principaux campus bruxellois – Plaine, Solbosch et Erasme –  tous trois certifiés deux étoiles par Bruxelles Environnement pour leur eco-dynamisme. L’objectif est de diminuer la consommation énergétique de l’université dans la lignée des objectifs de l’UE pour 2020 et 2030.

Avec un parc immobilier qui ne cesse de grandir, avec des bâtiments anciens et un financement toujours trop faible, le défi est de taille pour la cellule Energie en charge de piloter la politique énergétique à l’université. Le bilan carbone a révélé que les deux principaux postes émetteurs d’émissions de CO2 étaient l’énergie et la mobilité. La cellule vise donc à améliorer l’efficacité énergétique et à accroître la part des énergies renouvelables en agissant sur les équipements, les infrastructures, les activités et en incitant des changements de comportement.
 


◊ La cellule Energie de l’Ulb
Elle a en charge la centralisation et l’analyse des données relatives aux énergies de tous les campus (gestion des marchés d’énergies, budget, cadastre et comptabilité énergétiques, refacturation, suivi des audits énergétiques, développement de la politique énergétique).

◊ Le service Environnement et Mobilité (Sem) de l’Ulb
Pilote de la stratégie pour l’ensemble des sites, le Sem met en œuvre le plan stratégique de développement durable de l’université dans ses trois grands axes d’actions: l’enseignement, la recherche et la gestion des campus. Il conseille, initie et facilite la mise en œuvre de la politique de durabilité. Il se veut un incubateur de projets innovants et développe la démarche «campus laboratoires de vie».

◊ Sun4Business 2
Fin 2016, Engie Electrabel lançait son offre de panneaux photovoltaïques pour les entreprises belges basée sur le principe du tiers investisseur. La filiale Engie Sun4Business a été créée à cet effet avec Alfin. A ce jour, elle a déjà contracté ou installé 20 MW de PV et vise les 60 MW installés d’ici 2020.
Engie Sun4Business 2 est un partenariat entre Engie Electrabel, Alfin et Sequoia. Avec la création de cette nouvelle filiale, l’opérateur entend élargir son offre pour ses clients business et rendre les projets de taille moyenne accessibles au mécanisme du tiers investisseur.

 

Nous vous recommandons

 Community Land Trust Bruxelles: appel à candidatures pour un nouveau projet

Community Land Trust Bruxelles: appel à candidatures pour un nouveau projet

Le Community Land Trust Bruxelles (Cltb) fait partie des nombreux acteurs agissant en matière de logements à Bruxelles. A ceci près que le Cltb suit une politique particulière: au travers d’une formule[…]

19/01/2019 | EnergieSocio-Economie
Auto-production d’énergie solaire pour Air Products à Keumiée

Auto-production d’énergie solaire pour Air Products à Keumiée

Les bâtiments publics entament 2019 de manière extrêmement (Q)Zen

Les bâtiments publics entament 2019 de manière extrêmement (Q)Zen

Le Cluster Tweed dévoile sa «Roadmap hydrogène» pour la Wallonie

Le Cluster Tweed dévoile sa «Roadmap hydrogène» pour la Wallonie

Plus d'articles