Suivre La Chronique

Canal de Pommerœul mis à grand gabarit à Condé

Sujets relatifs :

Canal de Pommerœul mis à grand gabarit à Condé

© photo di antonio

Le Parlement wallon a approuvé le projet de décret du Ministre Di Antonio dont l’objectif principal est d’aménager le canal de Pommerœul à Condé en vue de sa réouverture pour le transport fluvial de grand gabarit entre la France et la Wallonie. En 10 ans, le gabarit des bateaux a en effet augmenté de 35%.

Après le feu donné récemment à la mise à grand gabarit du site éclusier d’Ampsin-Neuville, c’est donc au tour du canal de Pommerœul à Condé de bénéficier des mêmes travaux (voir La Chronique n°28 p. 26). Ce canal long de 11 km, franchit la frontière belgo-française à hauteur d’Hensies et est fermé à la navigation depuis 1992 en raison de l’accumulation des sédiments rendant la navigation impossible. Pour développer le transport fluvial entre la Wallonie et la France et améliorer les Réseaux transeuropéens de transports (38.000 km de voies navigables), il a été décidé de réhabiliter ce canal qui constitue un des 3 débouchés du corridor Seine-Escaut vers les réseaux fluviaux à grand gabarit d’Europe du Nord.

Le projet du ministre porte notamment sur les délais de réalisation, les financements et cofinancements européens, les modalités de versements des participations wallonnes aux Voies navigables de France ainsi que les obligations entre les parties.

Il faut savoir que l’aménagement du canal est un chantier d’envergure estimé à 80 millions d’euros, dont 68 millions d’euros cofinancés par la France et la Wallonie, à hauteur de 50% chacune. Il est découpé en 4 phases:

Phase 1: travaux préalables et préparation du chantier (déjà terminée);
Phase 2: aménagement des terrains de dépôt des sédiments (en cours);
Phase 3: dragage, élargissement et constitution du dispositif de protection des berges. C’est lors de cette étape, dont la finalisation est prévue en 2022, que la mise en service du canal est prévue;
Phase 4: aménagements paysagers du corridor écologique de l’Escaut. La fin des travaux est programmée pour 2026.

Développement du transfert modal en Wallonie

La Wallonie est un acteur majeur de la navigation fluviale au niveau européen en étant concernée par 3 corridors: le corridor Mer du Nord - Méditerranée, le corridor Rhin - Alpes et le corridor Mer du Nord - Baltique.

Les investissements wallons de 500 millions d’euros entre 2014 et 2019 témoignent de la volonté de promouvoir la voie d’eau comme alternative à la route pour le transport de marchandises. En 2017, 42 millions de tonnes de marchandises ont été transportées par bateau en Wallonie, dont 40% de matériaux de construction, 10% de produits agricoles, pétroliers et métalliques et 2 à 8% de produits chimiques, minerais et divers.

Cela représente l’équivalent de 2 millions de camions, soit une file de camions de 40.000 km. Il s’agit du meilleur résultat de ces 6 dernières années.

En matière de tonnage transporté par voies navigables, la Belgique figure dans le top 5 européen. La Wallonie dispose de 450 km de voies navigables, dont 180 km de canaux.

Nous vous recommandons

Bateau nettoyeur au Port de Bruxelles

Bateau nettoyeur au Port de Bruxelles

Le Port de Bruxelles s’est doté d’un nouveau bateau nettoyeur, le Botia, qui sillonnera les 14 kilomètres du canal en Région bruxelloise pour traquer des déchets flottants sur la voie d’eau.[…]

12/03/2019 | Logistique
2018: année de stabilisation pour le transport fluvial wallon

2018: année de stabilisation pour le transport fluvial wallon

En Wallonie, covoiturage rime avec maillage

En Wallonie, covoiturage rime avec maillage

Le 1/3 des tracteurs de la flotte de Transport Mattheeuws et Transport Denecker rouleront bientôt au LNG

Le 1/3 des tracteurs de la flotte de Transport Mattheeuws et Transport Denecker rouleront bientôt au LNG

Plus d'articles