Suivre La Chronique

Caterpillar: 4 millions d’euros pour accompagner les travailleurs

Sujets relatifs :

, ,
Caterpillar: 4 millions d’euros pour accompagner les travailleurs

Dès que Caterpillar a annoncé vouloir fermer le site de Gosselies, la ministre de l’Emploi et de la Formation, Eliane Tillieux, a demandé au Forem de proposer une information individualisée aux travailleurs qui le souhaitent en vue d’une éventuelle réorientation professionnelle. Un budget de 4 millions d’euros est prévu à cet effet.

S’il y a tout lieu de se réjouir de l'accord de cession du site de Caterpillar à Gosselies et de 75% des équipements non spécifiques conclu avec le groupe américain, cela ne veut pas encore dire que tous les travailleurs retrouveront de l’emploi auprès d’éventuels repreneurs.

C’est pourquoi, le Gouvernement wallon a mis en œuvre un programme de reconversion, doté d’un budget de 4 millions d’euros en 2017. Une manne qui pourra éventuellement être complétée par les moyens européens dans le cadre du Fonds européen d’Ajustement à la Mondialisation (Fem) et par les montants réservés à la reconversion des travailleurs dans le cadre du plan social négocié chez Caterpillar.

Le Forem à la manœuvre

Tous les travailleurs licenciés dans le cadre d’une procédure de licenciement collectif, qu’ils soient issus de Caterpillar ou d’un sous-traitant, pourront bénéficier du programme d’accompagnement spécifique des cellules de reconversion.

Au total, le Forem s’attend à accueillir et accompagner entre 2.200 et 3.000 travailleurs dans le cadre de la fermeture de l’usine de Gosselies. Ces derniers vont pouvoir bénéficier pendant une durée maximale de 2 ans d’un ensemble de services individuels et collectifs portant sur un accompagnement à la recherche d’emploi; un accompagnement social et administratif; des informations sur les métiers d’avenir, les filières porteuses, les secteurs en demande de main-d’œuvre qualifiée; des modules de formation qualifiante auprès des centres du Forem, de l’Ifapme, des centres de compétence, de l’enseignement de promotion sociale ou même d’opérateurs privés si nécessaire.

Des mesures complémentaires cofinancées par le Fem viendront renforcer cette offre: formations spécifiques personnalisées, soutien à la reprise d’études, prime à l’emploi distant, soutien et accompagnement à la création d’activité individuelle et collective.

Les travailleurs concernés seront accompagnés par des équipes spécialement formées sur trois sites spécifiques, choisis en fonction des domiciles de la majorité des travailleurs, à Charleroi, La Louvière et Namur.

 

 

Nous vous recommandons

Le nombre d’indépendants dans le secteur de la construction a augmenté en 2020

Le nombre d’indépendants dans le secteur de la construction a augmenté en 2020

Le prestataire de services RH Acerta signale que, malgré la crise du coronavirus, 7% d’indépendants en plus se sont lancés dans le secteur de la construction en 2020 par rapport à 2019. En 2020, en raison des[…]

01/03/2021 | Indépendants Coronavirus
Trois Belges sur quatre ont déjà été victimes de discrimination au travail

Trois Belges sur quatre ont déjà été victimes de discrimination au travail

L’économie circulaire, créatrice d’emplois et résistante aux crises

L’économie circulaire, créatrice d’emplois et résistante aux crises

«Il semble évident qu’il arrivera quelque chose qui va radicalement changer le monde de la construction»

Interview

«Il semble évident qu’il arrivera quelque chose qui va radicalement changer le monde de la construction»

Plus d'articles