Suivre La Chronique

Chantier E25-E411/A4 – Arlon – Sterpenich: topo et perspectives

Chantier E25-E411/A4 – Arlon – Sterpenich: topo et perspectives

Jours, nuits, week-ends et une cinquantaine d’ouvriers par jour sur le site.

© www.detiffe.com

Le chantier E25-E411/A4 – Arlon – Sterpenich fait les beaux jours des infos quotidiennes de radioguidage depuis son démarrage le 25 septembre dernier. La Sofico dresse un état des lieux à ce stade des travaux.

Elle constate d’emblée que le chantier avance bien avec des opérations de jour, de nuit et de week-end et avec la présence d’une cinquantaine d’ouvriers par jour sur le site. Néanmoins, des réparations conséquentes supplémentaires à réaliser au niveau du béton armé continu de l’autoroute ne permettront pas de clôturer le chantier avant l’arrivée des conditions hivernales. Dès lors, toutes les mesures possibles seront prises pour améliorer la mobilité pendant cette période hivernale: dès la mi-décembre, on circulera à nouveau dans des conditions habituelles (120 km/h) vers Bruxelles tandis que vers le Luxembourg, deux voies seront disponibles avec une vitesse réduite.

Des travaux sur un tronçon d’environ 11 km.

Bilan et imprévus

Sur la totalité du tronçon, le béton armé continu à réparer a été démoli et évacué (démolition de jour suite au bruit important et évacuation de nuit) et les opérations de ferraillage ont été réalisées, soit 370 tonnes d’acier relié manuellement.

Alors qu’environ 10.000 m2 de réparations de béton armé continu étaient initialement prévues, ce sont finalement près de 25.000 m2 de béton armé continu qui doivent être traités. Ces dégradations conséquentes n’ont pu être détectées avant d’ouvrir la structure et se situent sur le tronçon Weyler-Sterpenich.

Sur le tronçon Arlon-Weyler, d’environ 4,7 km, les réparations de béton armé continu, localisées, ont pu être presque entièrement  réalisées sur la voie lente et la voie rapide.

Coordonner la prise du béton de la dalle de 6,5 km et les réparations en voie lente, notamment.

Quant aux 8 zones de refuge situées sur ce tronçon, elles seront achevées vers le 30 novembre. Pour rappel, ces zones d’environ 150 m nécessitent des opérations de terrassement (1.000 m3 par zone, soit 2.000 tonnes), des déplacements d’impétrants et de fibre optique, ainsi que le placement de filets d’eau. Elles doivent également être protégées par des murs de soutènement d’environ 5 m de haut, composés chacun d’environ 200 blocs de type «Lego». Certaines de ces zones sont également équipées d’une zone technique, à laquelle sont raccordés la fibre optique et le cuivre afin de connecter les futurs équipements du projet de covoiturage.

Pour le ferraillage, quelque 370 tonnes d’acier relié manuellement.

Sur le tronçon Weyler-Sterpenich, d’environ 6,7 km, c’est finalement une dalle de béton armé continu de plus de 6,5 km de long qui doit être entièrement démolie et remplacée sous la voie lente du tronçon, nécessitant une réorganisation complète du chantier vu que seules des réparations ponctuelles étaient prévues initialement.

Un chantier indispensable.

Depuis le 22 octobre dernier, ce sont en moyenne 30 à 40 camions qui se sont succédé chaque jour pour couler cette immense dalle, de 13h à minuit, la matinée étant consacrée à d’autres travaux en zones de refuge et techniques entre Arlon et Weyler. Le coulage est à présent achevé et il faudra près de 30 jours de prise de béton avant de pouvoir circuler sur la dalle. Pendant ce temps, les équipes effectueront des réparations localisées sur la voie rapide à laquelle elles n’ont pas pu accéder pendant le travail en voie lente. Ces réparations nécessitent un autre type de béton à prise plus rapide. L’objectif est donc de coordonner la prise du béton de la dalle de 6,5 km et les réparations en voie lente. Le travail portant sur les 14 zones de refuge situées sur cette zone a donc commencé.

Nous vous recommandons

Besix va construire le plus grand ensemble hospitalier de Neuilly-sur-Seine

Besix va construire le plus grand ensemble hospitalier de Neuilly-sur-Seine

Besix France va bientôt construire à Neuilly-sur-Seine, en région Ile-de- France, la nouvelle clinique des Centres Médico-Chirugicaux (CMC) Ambroise Paré, Pierre Cherest et Hartmann, la volonté des[…]

Stradus Infra embellit les parkings

Stradus Infra embellit les parkings

B&B veut construire 15 hôtels en Belgique sur les 5 prochaines années

B&B veut construire 15 hôtels en Belgique sur les 5 prochaines années

Carrières & Terrassements et Win à l’œuvre pour Your Nature

Carrières & Terrassements et Win à l’œuvre pour Your Nature

Plus d'articles