Suivre La Chronique

Charleroi est la ville ayant connu la plus forte hausse des prix immobiliers

Sujets relatifs :

, ,
Charleroi est la ville ayant connu la plus forte hausse des prix immobiliers

La palme des plus fortes variations de prix au mètre carré et des prix de vente revient à Charleroi. La ville connaît en effet, en un an, une hausse spectaculaire de 20 % des prix au mètre carré entre le premier trimestre 2021 et le premier trimestre 2022 (et +15,3 % sur les prix de vente), mais une baisse de -11,1 % des prix au mètre carré (et -13,9 % sur les prix de vente) au premier semestre 2022.  

C’est en effet la conclusion d’une analyse réalisée conjointement par We Invest, franchiseur spécialisé en immobilier résidentiel, et PriceHubble, acteur majeur des solutions digitales d’estimation immobilière pour les professionnels. L’analyse porte sur les prix et les loyers affichés dans 31.130 annonces en ligne (11.086 annonces à la vente et 20.044 annonces à la location).
 
Le cas de Bruxelles est très particulier : pour les prix au mètre carré (-6,7 %) comme pour les prix de vente (-5,5 %), c’est la ville qui connaît la plus forte baisse en Belgique entre 2021 et 2022. Mais il s’agit également de la ville qui affiche la plus forte hausse des prix au mètre carré au premier semestre 2022 (+9,1 %).   
 
Pour ce qui est des loyers, certaines villes comme Gand et Namur s’avèrent très stables entre 2021 et 2022 (respectivement +1,16 % et +0,67 % d’évolution), d’autres marquent une hausse modérée des loyers (comme Louvain avec +2,35 %). C’est encore une fois à Bruxelles que la situation évolue le plus: si les locataires ont en effet pu bénéficier d’une baisse de -8,3 % entre 2021 et 2022, sur le premier semestre 2022, les loyers bruxellois ont rebondi de +9,1 %, derrière Mons où ils connaissent une augmentation de +9,6 %. 

Les retards font stagner l’immobilier résidentiel neuf

Sur le marché immobilier résidentiel du neuf où l’on constate un ralentissement. La hausse des prix des matériaux de construction et les délais de livraison, toujours plus longs sur les chantiers, en sont les causes principales. Le marché est plus fortement impacté à Bruxelles où l’offre de projets neufs est très limitée en ce moment. 
 
A ces facteurs s’ajoutent la hausse du coût de l’énergie, l’inflation et l’augmentation des taux d’intérêt, qui mettent le secteur immobilier à l’épreuve, particulièrement le secteur résidentiel qui «surchauffe» et continue de se développer dans une «bulle immobilière».
 

Nous vous recommandons

Home Invest Belgium décroche son permis d’urbanisme pour le projet Jourdan à Saint-Gilles

Home Invest Belgium décroche son permis d’urbanisme pour le projet Jourdan à Saint-Gilles

Home Invest Belgium, bailleur d’immobilier résidentiel belge, a décroché son permis d'urbanisme pour le projet situé rue Jourdan 95 à Saint-Gilles. Ce projet de reconversion de bureaux permet[…]

21/09/2022 | Immo
We Invest s’installe en France

We Invest s’installe en France

L’achat immobilier des Belges en Espagne bat des records

L’achat immobilier des Belges en Espagne bat des records

Les jeunes acheteurs ont réalisé 30% des achats immobiliers en Belgique

Les jeunes acheteurs ont réalisé 30% des achats immobiliers en Belgique

Plus d'articles