Suivre La Chronique

Charleroi: la police de mieux en mieux logée

Sujets relatifs :

Charleroi: la police de mieux en mieux logée

Après la construction de l’emblématique Tour de police de Charleroi, œuvre de Jean Nouvel, c’est le poste de Marchienne-au-Pont qui a été entièrement rénové. (© VK A&E)

Jadis occupé par la gendarmerie, le poste de police de Marchienne-au-Pont devait être rénové de pied en cap afin d’offrir aux policiers carolos un cadre de travail adapté à leurs missions et aux citoyens, de meilleures conditions d’accueil. C’est désormais chose faite. Retapé à neuf, le bâtiment a été officiellement inauguré le 9 octobre 2018.

Si la police a défrayé l’actualité ces dernières semaines en faisant part de son mécontentement quant à ses conditions de travail, le corps de police de la grande région de Charleroi est relativement choyé. Au total, ce ne sont pas moins de 58,9 millions d’euros qui ont été investis ces dernières années pour (re)mettre bon ordre dans les infrastructures dévolues à la maréchaussée locale.

Il y a eu, bien sûr, la construction de la nouvelle et emblématique Tour de police conçue par l’architecte de renommée internationale, Jean Nouvel, qui a accaparé une belle part du gâteau, mais la Ville n’en a pas pour autant oublié toutes les antennes périphériques, à l’instar de celle de Marchienne-au-Pont où des travaux de rénovation y ont été menés pendant plusieurs années à hauteur de 1,3 million d’euros. Cette enveloppe a permis de transformer en profondeur le bâtiment qui, avant d’y accueillir la cinquantaine de policiers de quartier, fut auparavant occupé par la gendarmerie.

Rénovation des toitures, châssis et sanitaires, aménagement d’un carport sécurisé sur le parking à même d’abriter une dizaine de véhicules, aménagement des abords et d’un accès pour les personnes à mobilité réduite, renouvellement de l’ensemble des techniques spéciales (électricité, chauffage et système informatique),… Tout a été revu de fond en comble.

Sept commissariats rénovés dans les règles de l’art

«Cette inauguration est l’aboutissement d’un long processus qui s’inscrit dans le cadre du plan de gestion de la Zone de police», a rappelé le commissaire divisionnaire Philippe Stratsaert. «Il y a dix ans, au moment où je prenais mes fonctions de chef de corps, la police de Charleroi comptait une vingtaine de sites, tous dans un état déplorable. Le plan de gestion visait à mettre en œuvre une stratégie de réduction du nombre de sites, mais également à améliorer tant les conditions de travail du personnel que les conditions d’accueil des citoyens».
A cet égard, on peut rappeler les travaux successivement réalisés à l’allée E à Marcinelle pour le secteur Sud (réception en 2012), ceux relatifs à la conception d’un nouveau site pour la brigade canine (2013) et enfin, la réception en 2014 de deux énormes chantiers: le nouvel hôtel de police et le nouveau poste du secteur Nord, à Jumet.

Et ce n’est pas terminé. «L’inauguration du nouveau poste pour le secteur Ouest à Marchienne ne constitue pas encore la pose de la brique finale pour la zone de police», a embrayé le bourgmestre Paul Magnette. «Si les 2/3 du redéploiement ont été concrétisés, il reste du pain sur la planche: un dernier tiers du travail reste encore à réaliser pour atteindre une pleine efficacité de notre politique de proximité et d’accueil du public». Elle devrait, à terme, s’appuyer sur un réseau de 7 commissariats, tous rénovés dans les règles de l’art.

Nous vous recommandons

Les Bruxellois plébiscitent leur patrimoine

Les Bruxellois plébiscitent leur patrimoine

Une semaine après la Flandre et la Wallonie, c’est la Région de Bruxelles-Capitale qui accueillait, les 14 et 15 septembre 2019, les Journées du Patrimoine. Elles ont visiblement fait le plein. Venus de Bruxelles, de[…]

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Un projet alternatif pour réinventer le boulevard de Waterloo et l’avenue de la Toison d’Or

Pose de la 1ère pierre du nouveau quartier «Arborescence» à Soignies

Pose de la 1ère pierre du nouveau quartier «Arborescence» à Soignies

Le Delta, nouveau phare culturel namurois, entre Sambre et Meuse

Le Delta, nouveau phare culturel namurois, entre Sambre et Meuse

Plus d'articles