Suivre La Chronique

Charleroi rénove tous azimuts

Charleroi rénove tous azimuts

Les toitures de ’Hôtel de Ville de Charleroi vont être totalement rénovées. Ce bâtiment est classé comme patrimoine exceptionnel pour son intérieur de style Art Déco et son beffroi est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

© charleroi.be

Le collège communal de Charleroi a décidé, le 19 décembre dernier, d'attribuer une série de marchés de travaux concernant, notamment, la rénovation des toitures de l'Hôtel de Ville pour un montant de plus d'1,9 million d’euros.

«Les travaux de restauration des toitures comprennent notamment le démontage de tous les revêtements de toiture excepté l’aile est ainsi que l’aile centrale et la pose d’une nouvelle couverture en ardoises, zinc et cuivre. La création d’une nouvelle verrière côté patio intérieur est également prévue. Le chantier devrait durer 200 jours ouvrables», a précisé l’échevin des Travaux Eric Goffart.

La Ville de Charleroi est d'ores et déjà en possession du certificat de patrimoine et du permis d'urbanisme nécessaires au lancement de ce chantier. Inauguré en 1936, ce bâtiment est l'un des rares hôtels de ville à être classé comme patrimoine exceptionnel pour son intérieur de style Art Déco. En outre, son beffroi est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Dans ce contexte, les travaux dont bénéficiera l’Hôtel de Ville ont fait l'objet d'une concertation étroite avec les services du Patrimoine de la Région wallonne.

185.000  euros pour l’entretien des chaudières dans 24 bâtiments publics

Ce n’est pas tout. Le Collège communal a également décidé d’attribuer un marché de services visant 24 bâtiments publics supplémentaires dont le contrôle et la maintenance des chaufferies seront pris en charge par un prestataire extérieur. Ces bâtiments s’ajoutent à ceux qui font déjà l’objet d’une telle prise en charge. «En 2016, nous avons attribué un marché de services à la société BE Maintenance d’un montant de près d’1,3 million d’euros pour gérer le contrôle et la maintenance des chaufferies dans 144 bâtiments publics. Il convient à présent d’ajouter à cette liste 24 bâtiments qui, pour diverses raisons – comme l’installation de nouveaux équipements – peuvent être confiés au prestataire externe pour une durée de 24 mois et un montant de 185.000 euros», rappelle Eric Goffart.

L’éclairage public carolo va s’enrichir de 1114 nouveaux points lumineux

En outre, la Ville a décidé de commander des lampes led pour remplacer les sources lumineuses à vapeur de mercure haute pression. Au total, 1114 points lumineux seront remplacés dans toute l’entité, ce qui représente un coût de 566.000 euros financé conjointement par la Ville de Charleroi et Ores, le gestionnaires des réseaux de distribution de gaz et d’électricité en Wallonie. Objectif: supprimer l’ensemble des lampes à mercure suite à une directive européenne. Selon les autorités communales, cette modernisation de l’éclairage public permettra à la Ville de Charleroi d’économiser environ 140.000 euros par an. «Et, au-delà des économies d’énergie, cet investissement renforcera l’efficacité de l’éclairage urbain, apportant ainsi plus de sécurité et de convivialité à l’espace public

Feu vert pour la rénovation du Palais des Expositions de Charleroi

Et last but not least, comme on dit en wallon, le permis unique pour la rénovation du Palais des Expositions de Charleroi (l’un des projets phare de l’ambitieux programme de requalification urbaine baptisé Charleroi District Créatif, un) vient d’être accordé.

Pour rappel, cette rénovation a pour but de reconfigurer, moderniser et rendre plus modulable le Palais des Expos afin qu’il puisse jouer un rôle moteur dans le développement économique durable de la ville.

Cette infrastructure de 60.000 m² appelle différents types d’interventions.

Tout d’abord, une réorganisation profonde de ses entrées et une rationalisation des circulations pratiquées grâce à une ouverture du bâtiment dans sa partie centrale.

Ensuite, l’intégration d’espaces de stationnement dans le socle du bâtiment et la relocalisation des bureaux administratifs.

Enfin, le projet prévoit un aménagement des abords destiné à réintégrer correctement le Palais des expositions dans l’espace public grâce, entre autres, à la création d’un parc urbain situé le long de l’avenue de l’Europe. La réorganisation des entrées rapprochera le bâtiment d’un des espaces publics clés de la Ville-Haute, la place du Manège.

Par ailleurs, les niveaux 1 et 2, réservés aux expositions, foires et salons, seront complètement rafraichis.

Et il va sans dire que le bâtiment fera l’objet d’une intervention substantielle visant à renforcer son efficacité énergétique.

Les travaux ont été confiés à l’association momentanée DVVT/AgwA.

Nous vous recommandons

La chaussée de Waterloo et le boulevard de la Toison d’Or vont être réaménagés

La chaussée de Waterloo et le boulevard de la Toison d’Or vont être réaménagés

Il y a six ans, le projet des bureaux d'architectes Fortier et Polo pour la reconstruction du boulevard de Waterloo et du boulevard de la Toison d'Or à Bruxelles a remporté un concours international d'architecture.[…]

Une solution parking en toiture-terrasse dans le Nord de la France

Une solution parking en toiture-terrasse dans le Nord de la France

Un nouveau quartier durable inauguré à Anderlecht

Un nouveau quartier durable inauguré à Anderlecht

Le projet ougandais d’Enabel récompensé aux Architizer A+ Awards

Le projet ougandais d’Enabel récompensé aux Architizer A+ Awards

Plus d'articles