Suivre La Chronique

Chauffage par le sol… même à travers un sol en bois!

Sujets relatifs :

Chauffage par le sol… même à travers un sol en bois!

En mai 2020, la Note d'information technique (NIT) n° 272 dédiée à la mise en œuvre des revêtements de sol en bois a remplacé la NIT 218. Un important chapitre y est consacré aux revêtements de sol en bois en association avec un chauffage par le sol. Ce concept pose question à de nombreux professionnels et le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC, www.cstc.be) leur répond ici avec toute son expérience.

Les trois systèmes les plus répandus de chauffage par le sol sont ceux à eau chaude (Cf. schéma), ceux qui sont réversibles chauffage et refroidissement et ceux à résistance électrique. Même si le bois est réputé être un isolant naturel - conduisant moins bien la chaleur qu'un revêtement pierreux - chacun de ces trois systèmes est pourtant compatible avec un revêtement de sol en bois, à condition que le chauffagiste et le parqueteur installent le système en toute connaissance de ses spécificités et veillent notamment à adopter les combinaisons de matériaux les plus adaptées (parquet, colle, …).

Schéma d'un chauffage par le sol à eau chaude, de type humide, via un revêtement de sol en bois.

Veiller au climat intérieur

L'objectif étant d'éviter autant que possible tout risque de déformation (sous l'effet de la chaleur) du revêtement de sol en bois, il apparaît que le maintien d'un climat intérieur adéquat est la première condition à respecter. Le chauffage et la ventilation sont les paramètres à surveiller. 
 
Il est ainsi conseillé de limiter la température de chauffe à 20-22° C avec une ventilation adaptée, car si la température de consigne est trop élevée, l'humidité relative de l'air intérieur - qui doit idéalement être comprise entre 40 et 55 % - risque de devenir insuffisante. Le support devra être sec lors de la pose (maximum 1,8 % pour les chapes en ciment). On sait aussi que si la surface du revêtement de sol en bois atteint une température supérieure à 29° C, on risque de voir apparaître des phénomènes tels que le cintrage ou l'apparition de joints ouverts entre les lames.

Modalités de mise en route

Lorsque le chauffage est posé dans ou sous la chape, il faut veiller à ne pas faire subir de choc thermique trop important à cette dernière. Ne mettez le chauffage par le sol en route que 28 jours après le coulage d'une chape à base de ciment ou une semaine après le coulage d'une chape au sulfate de calcium. Le chauffage initial portera la température du fluide entre 20 et 25° C pendant au moins une journée, puis on augmentera progressivement cette température par paliers de maximum 5° par jour. Même progressivité recommandée pour le refroidissement du système.
 
48 h après la pose du revêtement en bois, le chauffage doit être arrêté ou maintenu à basse température (température superficielle de 15° C). Ce n'est que trois jours après la pose du revêtement de sol en bois que la température pourra remonter progressivement.

Pose du revêtement

Seule la pose collée (ou collée-clouée) est conseillée pour les planchers qui, par conduction, devront transmettre la chaleur dans l'environnement intérieur. D'autres modes (collage par cordon ou pose flottante) peuvent exceptionnellement être envisagés, mais leur performance thermique sera moins bonne.
 
Toutes les colles pour parquet peuvent convenir pour la pose d'un revêtement de sol en bois sur un système de chauffage par le sol. L'important est la mise en œuvre suivant les règles de l'art… et les instructions du fabricant.

Quel bois choisir?

Certains bois se prêtent mieux que d'autres à une mise en œuvre sur un chauffage par le sol. L'espèce de bois choisie doit présenter une bonne stabilité dimensionnelle avec un taux d'humidité de 8 à 10 % lors de la pose. 
 
La NIT 272 du CSTC préconise aussi de choisir un bois dont la résistance thermique est faible. L'épaisseur du bois augmente sa résistance thermique, de même que la conductivité thermique de l'essence choisie. Un bois plus dense est meilleur conducteur thermique. 

Exemple de système de circulation d'eau chaude de surface.

Références:

Compilation libre de l'article «Comment associer revêtement de sol en bois et chauffage par sol?» paru en pages 4 et 5 du CSTC-Contact de mai-juin 2022 et consultable via ce lien. Seul ce texte original, ainsi que la NIT 272 (consultable via ce lien), peuvent être cités en référence.
Victor Vicour

Nous vous recommandons

Importance de la qualité de l'air intérieur, y compris dans les logements existants

Importance de la qualité de l'air intérieur, y compris dans les logements existants

La qualité de l'air intérieur est un sujet complexe qui ne se limite pas aux problèmes d'humidité et aux locaux de service d'une habitation. Dans les logements existants, on sous-estime encore souvent les[…]

27/09/2022 |
Nouvel outil de calcul pour la charge thermique, les radiateurs et le chauffage par le sol

Nouvel outil de calcul pour la charge thermique, les radiateurs et le chauffage par le sol

Comment empêcher ou retarder l'inondation d'un bâtiment?

Comment empêcher ou retarder l'inondation d'un bâtiment?

Pas de sécurité sans stabilité

Pas de sécurité sans stabilité

Plus d'articles