Suivre La Chronique

Dossier

Circulez et produisez de l'énergie

Sujets relatifs :

, ,
Circulez et produisez de l'énergie

Le métro de Londres a calculé que la récupération de l?énergie cinétique lui permettrait de réaliser une économie de 7,7 millions d?euros par an. (© Bombardier Transport)

Le captage de l'énergie cinétique, c'est-à-dire l'énergie produite par un objet en mouvement, pourrait constituer une solution alternative à l'énergie issue de sources traditionnelles.

La récupération de l'énergie cinétique est déjà une réalité, en Formule 1 par exemple, où l'énergie générée par les voitures de course lors du freinage peut être stockée et utilisée ensuite lors de l'accélération.

En 2015, au Royaume-Uni, le métro de Londres s'est essayé à son tour à la récupération de l'énergie générée lors du freinage des rames de métro. Les résultats ont montré que de tels systèmes pouvaient être efficaces, la société Transport for London ayant calculé que le déploiement de cette technologie était susceptible de réduire sa facture d'énergie de 5%, soit une économie de 7,7 millions d'euros par an.

Pendant ce temps, au Portugal, des chercheurs réalisent des essais sur l'énergie cinétique générée par les gens et les voitures. Une start-up universitaire portugaise, Waydip, a développé un prototype de dalle de pavage qui s'enfonce légèrement (d'environ 10 mm) lorsque des personnes ou des véhicules se déplacent à sa surface. Ce léger mouvement est suffisant pour générer une petite charge électrique qui peut être stockée dans une batterie ou injectée dans le réseau électrique pour une utilisation ultérieure.

Recycler l'énergie générée sur les routes

Des chercheurs de Waydip ont installé un prototype similaire sur un casse-vitesse situé sur une route d'accès au parking de l'Université de Beira, dans le nord du Portugal. Ils ont testé des véhicules de différents poids à des vitesses différentes et ont constaté que les véhicules de même poids produisaient plus d'électricité à des vitesses plus élevées, bien que le taux d'augmentation diminue à mesure que la vitesse augmente. Par rapport à de précédents essais, visant à récupérer l'énergie cinétique générée par les gens marchant sur des dispositifs similaires, les chercheurs ont constaté que les véhicules produisent une bien plus grande quantité d'énergie.

À partir du prototype installé à l'Université de Beira, pendant un pic de trafic d'une durée d'une heure, environ 10,5 wattheures d'énergie (c'est-à-dire 10,5 watts dépensés pendant une durée d'une heure) ont été produits. C'est une petite quantité d'énergie, mais suffisante pour alimenter une ampoule à faible consommation d'énergie. Cependant, la puissance de sortie pourrait être importante si cette technologie était installée sur l'ensemble d'un réseau routier.

D'autres essais sont prévus sur des passages pour piétons et sur des routes urbaines. Selon leur dernier rapport de recherche, les chercheurs de Waydip sont persuadés que «le niveau extrêmement élevé du trafic sur les routes municipales et urbaines permettra de produire une quantité considérable d'énergie électrique, de réduire la consommation de combustibles fossiles et d'améliorer ainsi la qualité de l'environnement.»

Nous vous recommandons

Tivoli GreenCity décroche une nouvelle récompense aux BREEAM Awards

Tivoli GreenCity décroche une nouvelle récompense aux BREEAM Awards

L’éco-quartier Tivoli GreenCity a obtenu une récompense dans la catégorie «Regional Award: Western Europe» lors de la cérémonie virtuelle des BREEAM Awards. C’est la 8éme[…]

26/03/2021 | EcoquartierAwards
Rives Ardentes, le plus grand éco-quartier de Belgique

Rives Ardentes, le plus grand éco-quartier de Belgique

DEME Offshore teste des drones pour l’entretien d’un parc éolien en mer du Nord

DEME Offshore teste des drones pour l’entretien d’un parc éolien en mer du Nord

Infrabel installe les premières traverses vertes d’Europe grâce au béton de soufre

Infrabel installe les premières traverses vertes d’Europe grâce au béton de soufre

Plus d'articles