Suivre La Chronique

Citicape House: une bouffée d’air pur pour Londres

Sujets relatifs :

, ,
Citicape House: une bouffée d’air pur pour Londres

Le Citicape House arborera le plus grand mur végétalisé d’Europe.

© Sheppard Robson

Prévu pour 2024, l’hôtel Citicape House à Londres affichera la plus grande façade végétale d’Europe! Grâce à celle-ci, l’établissement imaginé par Sheppard Robson pour Dominvs Group entend améliorer l’air de la capitale britannique, mais aussi montrer quelles solutions le bâti peut apporter à des problématiques comme la pollution ou les changements climatiques.

Comme plusieurs autres grandes villes et capitales, Londres a récemment opté pour une politique qui encourage et protège le verdissement urbain. Avec sa conception durable et ses quelque 3.700 m2 de façade verte, le futur hôtel Citicape House dépasse d’ores et déjà de plus de 45 fois les objectifs du facteur d’écologisation urbaine instauré par la ville.
Ce projet, imaginé par Sheppard Robson pour Dominvs Group, ne sera terminé qu’en 2024, mais il fait déjà office d’exemple pour Londres. Le Citicape House transformera en effet un vieil immeuble de bureaux en hôtel cinq étoiles avec 382 chambres, un bar à ciel ouvert, un spa, un restaurant, des espaces de co-working ou encore des salles pour événements. Mais surtout, l’établissement sera reconnaissable au premier coup d’œil grâce à son immense façade végétalisée qui marque l’angle entre deux rues près du viaduc Holborn, à l’entrée du futur «Culture mile».


La toiture de l’hôtel permettra de profiter de la vue sur la ville… et de la verdure. (© Sheppard Robson)

Huit tonnes de carbone absorbées

D’une surface de plus de 3.700 m2, cette façade devrait être le plus grand mur végétalisé d’Europe. Les plantations engloberont le bâtiment jusqu’au niveau du toit, où elles agrémenteront des terrasses. En plus de son aspect esthétique, la végétation permettra au bâtiment d’avoir un véritable impact sur son environnement. Les plantes devraient en effet absorber plus de huit tonnes de carbone et 500 kg de particules par an, tout en générant six tonnes d’oxygène. La verdure contribuera également à faire baisser la température de trois à cinq degrés dans les alentours.   
Le bâtiment du Citicape House rassemblera aussi d’autres éléments qui le rendent durable et énergétiquement performant. L’édifice aura par exemple recours à des sources d’énergie renouvelable et récupérera l’eau de pluie pour irriguer sa façade végétale.
«Sur un site qui est si important, il y avait une réelle volonté d’injecter de nouvelles perspectives par rapport aux façons de résoudre certains des problèmes environnementaux les plus urgents de Londres, y compris la qualité de l’air, le bruit et la pollution», explique Dan Burr, associé chez Sheppard Robson. «Plutôt que d’avoir un coin de verdure isolé, nous avons estimé qu’une approche immersive et intégrée aurait un plus grand impact sur les conditions environnementales locales et rendrait la ville meilleure et plus vivable, tout en formulant une déclaration architecturale claire.»

Nous vous recommandons

Premier permis approuvé pour une usine de production d’hydrogène vert au Benelux

Premier permis approuvé pour une usine de production d’hydrogène vert au Benelux

La société de conseil en ingénierie Sweco s’est chargée, à la demande de VoltH2, de la conception et de l’élaboration du permis d’environnement pour l’usine[…]

19/10/2021 | EnvironnementSweco
Schneider Electric et Velux s’allient pour atteindre la neutralité carbone

Schneider Electric et Velux s’allient pour atteindre la neutralité carbone

Gestion de l’eau: comment éviter la catastrophe?

Gestion de l’eau: comment éviter la catastrophe?

Les blocs de chanvre, la solution à la pénurie de matériaux?

Les blocs de chanvre, la solution à la pénurie de matériaux?

Plus d'articles