Suivre La Chronique

Citroën Yser, virage muséal

Sujets relatifs :

Citroën Yser, virage muséal

null

La redynamisation du territoire du canal à Bruxelles est un des axes majeurs de la politique régionale bruxelloise. La création d'un nouveau Musée d'Art moderne et contemporain est également dans les tablettes. Restait à combiner ces deux ambitions. Ce qui vient d'être fait avec la signature de l'acte d'achat du bâtiment emblématique Citroën Yser, situé à proximité du canal, par la Région au groupe Psa.

«Le choix de l'implantation d'un musée de cette envergure à cet endroit est motivé par l'effet levier qu'il procurera pour la redynamisation de cette zone et le fait qu'il participera à la nécessité de retisser les liens entre les deux rives du canal», explique le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort.

Au-delà de son rôle économique non négligeable, le territoire du canal s'est également doté au fil du temps d'un réseau culturel et artistique tissé par des acteurs institutionnels, associatifs ou privés. On peut citer notamment la Fonderie, le nouveau Musée des Chemins de Fer Belges, le Musée de la Gueuze, le Musée des Egouts, le Kaaitheater, le KVS, Charleroi Danse ou encore des écoles comme l'Ecole du Cirque,'

'Tant le style moderniste de l'architecture que l'emplacement stratégique du bâtiment se prêtent à l'implantation d'un pôle culturel d'envergure.'

Par ailleurs, l'implantation du nouveau musée viendra renforcer l'offre touristique, qui offre un fort potentiel de croissance, à Bruxelles. Avec un secteur des Mice (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions/Events) qui génère quelque 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires à Bruxelles (soit 2,5% de l'activité économique régionale) et 25.000 emplois directs et indirects, dont 75% occupés par des Bruxellois, la Région se doit d'amplifier les synergies entre le tourisme d'affaires et de loisirs.

Un site emblématique

L'achat du complexe Citroën de la place de l'Yser s'inscrit dans cette logique. Tant le style moderniste de l'architecture que l'emplacement stratégique du bâtiment se prêtent à l'implantation d'un pôle culturel. Dans le même esprit que le parc André Citroën situé sur les terrains des anciennes usines automobiles de Paris, l'installation de collections d'art moderne dans ce complexe permettra à la fois de valoriser l''uvre d'André Citroën, d'affirmer le caractère d'immeuble «vitrine» voulu à l'époque par le constructeur et de disposer d'un lieu sans égal pour exposer et valoriser ces collections.

Les discussions menées ces derniers mois avec le groupe Psa ont donc permis d'aboutir à restructurer le site Yser pour accueillir cet équipement culturel majeur, mais aussi un éventuel projet de logements le long de la voie d'eau.

Avec le développement du site de Tour & Taxis, le réaménagement du bassin Béco, la passerelle Picard, les projets Up-site et Tivoli, le réaménagement de l'avenue du Port, le bassin Vergot'e/Béco va se doter d'un nouveau visage au cours des années à venir.

Relocalisation

Les discussions ont également porté sur la relocalisation des activités de Psa à Bruxelles, le maintien et le développement de la présence commerciale de ce dernier dans la zone étant fondamentale pour le groupe et pour la Région. L'accord prévoit dès lors le déménagement de Psa de la place de l'Yser au site du Tact. Ce terrain public appartenant au Port de Bruxelles, situé entre le centre Tir et Tour & Taxis, a pour vocation d'accueillir des activités économiques.

L'accord acté devant notaire comprend l'acquisition, par la Région, au travers de la Société d'Acquisition Foncière (Saf) du site Yser, et la signature d'un bail emphytéotique au profit de Psa sur une partie du site du Tact pour l'installation des activités commerciales des trois marques du groupe (Citroën, Peugeot et DS).

Les activités de Citroën resteront encore dans le bâtiment Yser pendant 2 ans environ, le temps pour le groupe de construire sa nouvelle succursale et de s'y installer.

De son côté, la Saf a lancé un marché de programmation en vue de la restructuration de l'îlot Yser. Le jury, présidé par le bouwmeester bruxellois Kristiaan Borret, s'est réuni au mois d'octobre et désignera d'ici peu le bureau lauréat qui réalisera l'étude. Cette dernière devrait donc démarrer dans la foulée pour se conclure en avril 2016.

L'équipe pluridisciplinaire qui sera désignée évaluera les potentialités de réaffectation du site Citroën en tenant compte des lignes directrices suivantes:

- redynamiser le territoire du canal,

- porter un projet urbain d'envergure à cet endroit stratégique, notamment en y installant un musée d'art moderne et contemporain de rayonnement international,

- intégrer les recommandations du «plan canal» en matière de densification et de mixité,

-  répondre aux besoin de logements à Bruxelles,

-  respecter les caractéristiques patrimoniales du site.

Le marché de définition de la programmation du musée ainsi que la structure juridique adéquate à mettre en place seront également identifiés dans les prochains mois avec comme objectif d'accueillir des collections, publiques et/ou privées, dans la structure muséale. Enfin, en terme de timing, «l'ambition de la Région est d'avoir finalisé les études préparatoires et d'avoir lancé les autorisations urbanistiques nécessaires lors du départ de Citroën et de pouvoir inaugurer ce nouveau musée en 2018-2019», a conclu Rudi Vervoort.

Nous vous recommandons

Un outil pour la conception des façades

Un outil pour la conception des façades

Il n’est pas toujours facile de calculer la valeur U d’une façade. De même, le choix des bons matériaux en fonction de la performance énergétique souhaitée ne va pas de soi. Recticel propose[…]

17/06/2019 | IsolationFaçades
Le plus long pont du monde sort d’une imprimante 3D

Le plus long pont du monde sort d’une imprimante 3D

Leasing à trois

Leasing à trois

Une nouvelle alliance pour booster la digitalisation de la construction

Une nouvelle alliance pour booster la digitalisation de la construction

Plus d'articles