Suivre La Chronique

CLI nouvelle mouture pour Infrabel à Charleroi

CLI nouvelle mouture pour Infrabel à Charleroi

Le nouveau CLI de 10.000 m² avec 3.000 m² d’espaces sociaux et de bureaux et 7.000 m² d’ateliers et de magasins donne directement accès à la dorsale ferroviaire wallonne. (© Infrabel)

On l’appelle «Centre Logistique Infrastructure» ou, plus communément, «CLI». Environ 300 personnes, représentant toutes les disciplines en charge de l’entretien et de la modernisation du réseau ferroviaire, occupent désormais un nouveau bâtiment de 10.000 m² au cœur de Charleroi. Son inauguration marque la fin, en Wallonie, du programme de modernisation des sièges d’Infrabel. Un investissement de près de 300 millions d’euros sur une quinzaine d’années.

Les 10.000 m² du CLI comptent environ 3.000 m² d’espaces sociaux et de bureaux et 7.000 m² d’ateliers et de magasins donnant directement accès à la dorsale ferroviaire wallonne. Cette implantation facilite l’intervention des équipes techniques sur la portion du réseau dont elles sont chargées, soit environ 250 km de voies principales allant de Couvin à Céroux-Mousty en passant par Auvelais et Erquelinnes.

Trois cents personnes chargées de l’entretien et de la modernisation de l’infrastructure y cohabitent alors qu’elles étaient dispersées sur 5 sites auparavant. Tous les métiers du rail sont représentés: techniciens de la voie, de la signalisation ou de la caténaire, ingénieurs et personnel administratif.

Le bâtiment performant sur un plan énergétique affiche un coefficient «K» inférieur à 30. Il dispose de cuves d’eau de pluie d’une capacité de 60 m³, pour l’alimentation des sanitaires et le nettoyage des engins. Il sera prochainement équipé de panneaux photovoltaïques.

Comme au siège de Liège, on y trouve également un espace dit «I-Sat». Il s’agit d’un bureau destiné aux collaborateurs habituellement affectés à d’autres sites de travail. Le but est évidemment de limiter les déplacements des collaborateurs.
Anecdotique, mais néanmoins significatif, Infrabel poursuit ses efforts visant à attirer des techniciennes. Au nouveau CLI, cela se traduit notamment par des sanitaires et douches réservés exclusivement au personnel féminin. Les métiers du rail étant jusqu’ici l’apanage des hommes, de telles commodités n’existaient pas.
La construction du CLI de Charleroi a débuté à l’été 2016 et il représente un investissement de 10 millions d’euros.

De 250 à 68 sites en 2022

Cette inauguration marque donc la fin d’un ambitieux programme de modernisation industrielle, lancé par Infrabel dès sa création. En 2005, le personnel d’entretien de l’infrastructure était encore réparti sur 250 sièges en Belgique. Il seront réduits à 68 en 2022, avec 22 «CLI» et 46 antennes locales.

Les dénominateurs communs de ces infrastructures (22 ont été rénovées et 46 sont des nouvelles constructions) résident dans un cadre de travail confortable et ergonomique et une amélioration de la chaîne logistique ayant permis de réduire les délais d’intervention sur les voies. A l’image du CLI de Charleroi, l’accent a été mis sur les performances énergétiques de ces installations en recourant à une isolation thermique de haut niveau de ces bâtiments industriels, à l’utilisation d’énergies plus vertes comme la géothermie, les pellets ou les pompes à chaleur. Le gaz a aussi été systématiquement privilégié au mazout.

L’investissement global jusqu’à la fin du programme, en 2022, sera d’environ 286 millions d’euros.

Deux bâtiments en cohérence

A quelques dizaines de mètres du CLI, sur le parking actuel de «l’Hôtel des chemins de fer», un second immeuble est sorti de terre. Ce bâtiment dit «bâtiment Area» hébergera le personnel de l’Area Sud-Ouest, soit une zone qui couvre la totalité du Hainaut et la partie occidentale du Brabant wallon.

Le personnel spécialisé dans la gestion de l’infrastructure cohabitera avec celui chargé de la gestion du trafic. En effet, le cœur de ce bâtiment hébergera la nouvelle cabine de signalisation de Charleroi-Sud qui sera mise en service en octobre prochain. Au printemps 2020, quelque 550 collaborateurs auront investi les lieux. Lancé en 2017, ce chantier représente un investissement d’environ 20 millions d’euros. Les bâtiments CLI et Area ont été conçus par Infrabel.
 

Nous vous recommandons

 La piscine de Jonfosse: des techniques qui méritent une palme

La piscine de Jonfosse: des techniques qui méritent une palme

La future piscine de Jonfosse à Liège est un des récents chantiers du groupe Greisch. Et force est de constater qu’elle a été gâtée après quelques années d’oubli: gaines[…]

Appel à auteurs de projet: le paysage de la couronne du XXe siècle

Appel à auteurs de projet: le paysage de la couronne du XXe siècle

Appel à auteurs de projets: redonner vie au parc Buchholtz

Appel à auteurs de projets: redonner vie au parc Buchholtz

La Région wallonne attribue un permis d’urbanisme au futur téléphérique de Namur

La Région wallonne attribue un permis d’urbanisme au futur téléphérique de Namur

Plus d'articles