Suivre La Chronique

Coiffe en zinc à Amsterdam

Sujets relatifs :

Coiffe en zinc à Amsterdam

null

Sur le Damrak d'Amsterdam, une des artères principales qui relie la gare centrale au centre-ville, un bâtiment des années 60 est actuellement transformé en un C&A et un Primark, deux enseignes de vêtements qui ouvriront ici leur principal magasin aux Pays-Bas cette année et en 2016. Le bâtiment offre une surface de 21.000 m² et devra donner une nouvelle impulsion économique à la zone d'entrée de la ville.

Dans l'intervalle, l'immeuble de 9 niveaux (-2 à +6) a été entièrement repensé par l'architecte new-yorkais Robert Stern (Ramsa), assisté par le bureau néerlandais Rijnboutt et par les entrepreneurs De Nijs/Dura. Le but des travaux était de «rendre l'immeuble à la ville» pour deux raisons.

Primo, parce que le bâtiment, principalement constitué d'étages de bureaux horizontaux, a été réaménagé suivant des lignes verticales qui font partie du paysage de la ville d'Amsterdam. L'ancien immeuble carré faisait dès lors tache. Pour accroître la verticalité, les fenêtres de la façade avant courent de façon ininterrompue du sol au premier étage sur 10 mètres de haut.

Secundo, pour des raisons historiques. Le Damrak 70 a en effet été conçu en 1892 par l'architecte H.P. Berlage comme immeuble de bureaux pour une compagnie d’assurances. Dans les années 30, C&A l’a utilisé comme magasin et siège social. Le style de la façade reflétait alors le croisement entre un style professionnellement épuré et un Jugendstil flamboyant, flanqué de nombreuses sculptures et d'une coiffe. En février 1963, le bâtiment original a disparu dans un incendie et la façade du nouveau bâtiment était en béton gris, sans coiffe. Aujourd'hui, l'esthétique de la nouvelle façade de 60 mètres de large rappelle davantage le travail initial de H.P. Berlage. En outre, le recouvrement en zinc des trois étages supérieurs fait à nouveau référence à la coiffe initiale. Juste retour des choses car le zinc était fréquemment utilisé comme couverture de toiture pour les bâtiments majestueux d'Amsterdam.

Gris velours

Le choix s'est porté sur le Quartz-zinc de VMZinc. Il s'agit d'un zinc prépatiné, gris velours, qui présente d'emblée le même aspect qu'un recouvrement en zinc naturel exposé depuis des années au vent et à la pluie. Aux Pays-Bas, on utilise encore très souvent du zinc naturel ou laminé, mais la Belgique préfère le zinc prépatiné. Ce dernier convient bien aux façades et aux finitions sous les corniches où la formation d'une patine est généralement plus lente, ou à la rénovation, où il s'harmonise mieux avec le zinc plus ancien, déjà patiné.

Comme technique de recouvrement de façade, l'architecte a d'abord proposé des bandes verticales de trois mètres de haut sur un mètre de large, avec une sorte de bande en zinc reliant ensemble les différentes bandes horizontalement. Mais ces dimensions étant irréalisables techniquement, on a finalement opté pour un système à losanges composé, d'une part, de différents formats de VMZ Profils agrafés et, d'autre part, de grilles en zinc comme bandes de raccord.

Un agrafage créatif

Le VMZ Profil agrafé présente diverses qualités: une grande longévité, une facilité d'entretien et un aspect de qualité. Avec ses 8 kg/m², ce produit est aussi un matériau léger, qui convient donc parfaitement pour recouvrir un ancien bâtiment.

De plus, cette technique correspondait le mieux au souhait initial de l'architecte d'utiliser des panneaux en zinc de grand format en léger chevauchement. VMZ Profil agrafé est disponible dans des longueurs maximales de 4 mètres et avec seulement deux entraxes de série. L'architecte souhaitant relier différents formats, il a fallu découper les profilés sur mesure en atelier (au total 1.200 m² pour les 3 étages) pour les amener ensuite préfabriqués sur chantier. Un gain de temps d'autant plus appréciable que les délais étaient serrés. Le chantier a démarré en avril 2015 et devrait être bouclé au début du mois de décembre.

La technique de VMZ Profil agrafé présente une particularité: le produit est placé directement sur le voligeage. Il faut donc prévoir un espace aéré constant de minimum 20 mm derrière le VMZinc, avec des ouvertures d'aération continues en haut et en bas.

Pour les grilles qui entourent le 7e étage - 180 mètres de long sur 9 mètres de haut au total - l'entrepreneur a élaboré un montage de 9 VMZ Profils à clin, des panneaux en zinc qui peuvent être placés horizontalement avec un léger chevauchement. Il les a placés plus horizontalement que ce qui se fait habituellement avec cette technique. En outre, leur fixation a été dissimulée afin d'obtenir véritablement l'effet de bandes de ventilation alors que le mur en soi est entièrement recouvert. Une maquette de 1 sur 1 avait été réalisée au préalable en atelier afin de l'analyser en détails avec les techniciens de VMZinc et d'assurer une bonne évacuation de l'eau de pluie.

Nous vous recommandons

Les faillites en diminution

Les faillites en diminution

Statbel, l’office belge de statistique recense 920 faillites ont été comptabilisées par les tribunaux de l’entreprise en octobre 2022. Il s’agit d’une diminution de 5,0% par rapport au mois de[…]

28/11/2022 |
Pour près de deux tiers des Belges, la guerre en Ukraine et les prix élevés de l’énergie devraient accélérer la transition écologique

Pour près de deux tiers des Belges, la guerre en Ukraine et les prix élevés de l’énergie devraient accélérer la transition écologique

Les patrons de PME très inquiets pour leur activité

Enquête

Les patrons de PME très inquiets pour leur activité

Le gouvernement fédéral finance un projet pour renforcer le bien-être des indépendants

Le gouvernement fédéral finance un projet pour renforcer le bien-être des indépendants

Plus d'articles