Suivre La Chronique

Comment poser une fenêtre alu à coupure thermique sur un seuil en pierre?

Sujets relatifs :

Comment poser une fenêtre alu à coupure thermique sur un seuil en pierre?

null

Les menuiseries en aluminium - grâce à la coupure thermique incorporée au châssis - peuvent parfaitement répondre aux exigences devenues de plus en plus strictes en matière de performance énergétique des bâtiments (PEB). Mais pour que votre montage réponde effectivement à ces exigences PEB, il y a certaines règles à respecter, notamment en ce qui concerne le raccord entre le seuil en pierre et la fenêtre alu avec sa coupure thermique.

Poser une menuiserie en alu qui soit conforme à la PEB demande parfois certaines mesures particulières. Par exemple, un seuil en pierre ne peut pas être mis en contact avec la coupure thermique du profilé de la fenêtre. Et faire un resserrage conforme à la PEB n?est pas toujours facile, vu le manque de place. Parfois, c'est même tout simplement impossible. Que faire alors'

Quand le cas se présente, les fournisseurs de systèmes recommandent d'utiliser des profilés de pose, synthétiques, par exemple. Nous présentons ci-après deux exemples de pose de tels profilés (petite pièce orange au cœur des schémas en coupe ici présentés) avec des précadres étanches à l'air. Ces solutions peuvent remplacer efficacement la méthode classique à l'aide d'ancrages de pose.

Pose en retrait dans un mur creux à basse énergie

Dans le cas d'un mur creux avec retour de maçonnerie, on effectue une pose en retrait, en veillant à faire les opérations dans le bon ordre. Il faut commencer par placer la menuiserie et puis appliquer l'isolation dans la coulisse. Ensuite, seulement, on peut ériger le parement extérieur.

Dans notre premier schéma, l'isolant (n° 14) mis en œuvre autour du précadre étanche à l'air (n° 11) est rigide; c'est ce qui est recommandé. On y fixe ensuite une membrane d'étanchéité à l'eau (n° 5 et 15).

Le resserrage du profilé du châssis (n° 2) au profilé de pose (n° 3) doit se faire selon les recommandations du fournisseur du système: joint comprimé ou colle expansive (n° 7) selon le cas. L'important est de faire un resserrage qui soit bien étanche à l'air à tous niveaux: tant entre le précadre (n° 11) et le profilé du châssis (n° 2) qu?entre ce même précadre et le profilé de pose (n° 3). Le resserrage entre le précadre et la paroi intérieure du mur porteur est réalisé au moyen d'une membrane d'étanchéité à l'air et à la vapeur (n° 13). Ce type de membrane doit satisfaire au marquage défini selon la norme de produits harmonisée NBN EN 13984.

Toujours dans notre premier cas - celui d'une pose en retrait dans un mur creux - le seuil en pierre (n° 4) surplombe en grande partie la coulisse. Il faut donc le soutenir à l'aide d'un support de seuil ou console (n° 16). Ce support va former un nœud constructif local supplémentaire susceptible d'avoir localement une influence négative sur le coefficient de transmission thermique. Pour réduire cet impact négatif, on peut choisir des profilés ayant une meilleure résistance thermique. Par exemple, des profilés synthétiques renforcés de fibres de verre (GRP, glassfibre reinforced plastic), ou des profilés en polyamide, ou encore en bois de classe de durabilité 1 ou 2. Et la liste n?est pas close?

Pose affleurante dans un mur muni d’un ETICS

Notre second schéma montre la pose affleurante d'un châssis alu dans un mur recouvert d'un ETICS. Comme on le voit, le seuil en pierre (n° 4), même s'il surplombe surtout l'isolant extérieur (n° 5) reste cependant en contact avec le mur porteur. Mieux vaut dès lors prévoir que ce contact se fasse sur un bloc isolant en béton cellulaire ou en verre cellulaire (n° 17). Ici aussi, des consoles (n° 6) seront nécessaires pour soutenir le seuil.

Selon les recommandations allemandes, il faudrait, dans certaines conditions, poser une membrane d'étanchéité à l'eau (n° 5) sous le seuil en pierre. Dans ce cas, il faudra relever cette membrane sur les côtés du seuil. Une membrane de drainage gaufrée ou tout autre dispositif facilitant le drainage de l'eau sous le seuil peut également être envisagé.

Références:

L'article original ayant servi de base au texte qui précède est paru en pages 14 et 15 du CSTC-Contact 2016/3. Seul cet article original, signé par l'ingénieur E. Kinnaert, chef de projet senior à la division «Enveloppe du bâtiment et menuiserie» au CSTC, peut être cité en référence. On peut aussi le retrouver via le site internet du Centre Scientifique et Technique de la Construction: www.cstc.be.

Nous vous recommandons

Des façades-manteaux préfabriquées pour rénover notre bâti vieillissant

Des façades-manteaux préfabriquées pour rénover notre bâti vieillissant

La préfabrication de façades-manteaux destinées à être ensuite fixées sur la structure existante d’un bâtiment est une technique fréquemment utilisée dans les pays germanophones[…]

11/12/2019 | CSTC & NormesMatériaux
La gamme ISO s’enrichit d’une nouvelle norme pour la sécurité incendie dans les bâtiments

La gamme ISO s’enrichit d’une nouvelle norme pour la sécurité incendie dans les bâtiments

Les drones facilitent la tâche des couvreurs

Les drones facilitent la tâche des couvreurs

InfoZinc Benelux etablit une distinction entre la galvanisation esthetique et fonctionnelle

InfoZinc Benelux etablit une distinction entre la galvanisation esthetique et fonctionnelle

Plus d'articles