Suivre La Chronique

Concrete Day: les atouts du béton

Concrete Day: les atouts du béton

La mission des participants à l’Infobeton Student Contest était de réaliser une éprouvette parfaite en béton non armé obtenant un score de 10 ayant un poids de 10 N et une résistance d’essai de 10 kN.

Le 10e Concrete Day, organisé pour la 5e année consécutive au stade Constant Vanden Stock à Anderlecht, a rassemblé plus de 600 participants. «Assez paradoxalement, le «Betonstop» annoncé par le Gouvernement flamand pour 2040 peut être une aubaine pour le secteur. 

Tout comme la volonté de la Région wallonne de limiter progressivement l’étalement urbain. Ces propositions vont conduire à un retour des populations vers les villes qui devront s’adapter et évoluer avec cette démographie revivifiée. De nouvelles infrastructures, les constructions neuves et les rénovations vont immanquablement se multiplier.

Dans le résidentiel, la rénovation, avec toutes ses spécificités, a pris le pas sur la construction neuve et cette tendance se manifeste dans toute l’Europe», explique Febelcem, la fédération cimentière. Ceci dit, la recette traditionnelle de cette journée a été respectée: une zone de networking fort fréquentée, un vaste panel de workshops et un concours étudiants animé.
Selon Jean-Marie Junon, président du conseil d’administration de Febelcem et administrateur délégué de Cbr, «les auspices sont favorables au secteur de la construction en général et au secteur du béton en particulier car au vu des prévisions les plus récentes d’Euroconstruct, les perspectives pour la construction belge en 2018 et 2019 restent positives en matière d’investissements.»
Le basculement du marché résidentiel vers la rénovation date de 2008 et les défis sont légion. Ainsi, le bâti existant dans les villes doit être plus concentré, les constructions en hauteur et en sous-sol doivent se multiplier, les bâtiments doivent abriter une plus grande variété de fonctions et la mobilité au sens large doit être améliorée (multimodalité). La construction a des solutions à proposer et le secteur du béton ne manque pas d’atouts: il s’agit d’un produit local, il est durable et énergétiquement intéressant, robuste et ininflammable. «Qu’il s’agisse de blocs, de panneaux préfabriqués, de murs et sols coulés sur place ou de hourdis, tant pour les projets neufs que pour la rénovation, le béton apporte une solution appropriée à chaque situation.»

Quel avenir pour le ciment et le béton?

De leur côté, André Jasienski et Noël Naert, respectivement directeur et ingénieur conseil chez Febelcem, ont commenté les résultats d’une étude de marché récente du bureau Essencia. Il en ressort par exemple que les sols en béton, préfabriqués ou coulés sur place, se taillent la part du lion dans le résidentiel neuf. Mais aussi que les hourdis cèdent du terrain aux dalles qui ont la préférence des architectes en raison de leur moindre épaisseur et de leur légèreté. Elles conviennent également mieux aux constructions en hauteur et à l’automatisation lors de leur fabrication.
 
L’équipe Poutrix de l’Université de Gand, lauréate du concours. (© PDC)
Les parois en béton représentent, elles aussi, un important débouché avec une nette hausse des parois préfabriquées au détriment des murs coulés sur place et des maçonneries en blocs de béton. L’étude souligne encore le succès croissant des tuiles en béton sur le marché résidentiel, les développeurs de projets privilégiant ces tuiles pour réduire les coûts de construction.
Parallèlement, le marché de la rénovation ne doit pas être sous-estimé. Cette activité ne cesse en effet de se développer: le nombre moyen de projets de rénovation par propriétaire a ainsi crû de 2,47 en 2015 à 2,54 en 2016. Les volumes de béton utilisés ici sont certes inférieurs à ceux du résidentiel neuf et la part des produits en béton est moindre, mais le nombre de projets est nettement plus élevé. La tendance est européenne: la rénovation a supplanté le neuf dans la construction résidentielle. Les produits en béton les plus couramment utilisés dans ce cas sont les blocs de béton pour façade (4%), les parois intérieures (4%), le béton comme élément structurel en cas d’extension (14%) et les tuiles (6%).

L’impression 3D du béton

Mais cette 10e édition du Concrete Day a aussi fait la part belle aux habituels workshops, aux conférences, résultats et certifications, à l’architecture, à «Let’s Build Together» et à la réparation du béton. Luc Taerwe, président du Groupement belge du Béton (Gbb), a souligné quelques développements technologiques de premier plan comme l’émergence de constructions en béton très légères et très minces, utilisées dans le renforcement de bâtiments existants ou comme éléments minces en construction. L’arrivée de béton textile renforcé aux fibres de carbone est un autre développement important, ces fibres ayant une élasticité d’environ 2,3% et offrant un net avantage au niveau des reprises de charges. Ce type de béton permet par exemple d’imaginer de nouveaux éléments de façade, mais aussi des constructions relativement «exotiques». Il a déjà été utilisé pour la réalisation de passerelles pour piétons et cyclistes. Enfin, il ne faut pas oublier l’impression 3D du béton qui permet d’expérimenter de nouvelles formes en éliminant la dépendance aux coffrages classiques, explique M. Taerwe.
 
Luc Taerwe, président du Groupement belge du Béton, s’est penché sur les développements technologiques comme l’impression 3D du béton. (© PDC)

Les «Dix» commandements

Quant à l’Infobeton Student Contest opportunément placé sous le thème «Ten» puisqu’il en était à sa 10e édition, il s’adressait aux étudiants en Master et Bachelor professionnalisant des sections Construction ou Architecture des universités et hautes écoles belges. Ils devaient réaliser une éprouvette parfaite en béton non armé obtenant un score de 10 ayant un poids de 10 N et une résistance d’essai de 10 kN. Les éprouvettes devaient répondre à des dimensions et à une tolérance prédéterminées (portée d’essai de 300 mm, vitesse de chargement de 0.2 kN/sec,…). Elles ont été pesées et testées à la rupture par un essai de flexion en trois points sur un banc d’essai prêté par la société Macben. Le concours s’est déroulé en 2 manches au cours desquelles une éprouvette par équipe a été rompue. Six équipes avaient pris part au concours cette année, issues des universités de Gand, Liège, de l’Ecam à Bruxelles de la Kul et de la Hepl-Isil à Liège. C’est finalement l’équipe Poutrix, la seule comptant des dames (2) dans ses rangs, dont la chef d’équipe Lien Chiau, de l’Université de Gand qui a remporté la mise.
 

Une thèse en béton

Enfin, la remise du Prix d’études du Groupement belge du Béton est un autre classique du Concrete Day. Il couronne le travail de fin d'études le plus remarquable dans le domaine du béton. Dans la catégorie «ingénieur civil des constructions ou «ingénieur civil architecte», il a été attribué à Eva Robinet de l’Université de Liège pour sa thèse sur «l’utilisation des fines de recyclage dans la formulation de bétons autocompactants». Dans la catégorie ingénieur industriel en construction, c’est Jens Vrancke de la Kul qui s’est distingué pour sa thèse sur «la pigmentation sombre du béton apparent en conditions hivernales».
 
La construction neuve fait la part belle aux parois en béton préfabriqué au détriment des murs coulés sur place et des maçonneries en blocs de béton. (© Febelcem)
 

Nous vous recommandons

Des bétons à très hautes performances pour l’aéroport de Mexico

Des bétons à très hautes performances pour l’aéroport de Mexico

LafargeHolcim va livrer différents bétons à hautes performances et respectueux de l’environnement pour la construction du nouvel aéroport international de Mexico. Imaginé par les architectes Lord Foster[…]

31/10/2017 |
LafargeHolcim crée le plus grand réseau de distribution de matériaux de construction en Amérique latine

LafargeHolcim crée le plus grand réseau de distribution de matériaux de construction en Amérique latine

Concrete Day: les atouts du béton

Concrete Day: les atouts du béton

Lors du Concrete Day 2017, les membres FEREB ont présenté leurs nouvelles techniques de rénovation et de réparation du béton.

Publireportage

Lors du Concrete Day 2017, les membres FEREB ont présenté leurs nouvelles techniques de rénovation et de réparation du béton.

Plus d'articles