Suivre La Chronique

Confédération Construction: les carnets de commande se vident et les plans de licenciement sont en hausse

Sujets relatifs :

, ,
Confédération Construction: les carnets de commande se vident et les plans de licenciement sont en hausse

Chez une entreprise sur cinq, les carnets de commande sont remplis pour moins d'un mois.

Une enquête de la Confédération Construction menée auprès de 359 entreprises montre que les carnets de commande de 56 % des entreprises de construction sont moins remplis qu'en temps normal. De plus, 38 % d’entre elles prévoient de se passer d’une partie de leur personnel d'ici la fin de l'année.

Ce qui inquiète, c’est l’augmentation de ces chiffres par rapport au début de l’été. En juin, une enquête également menée par la Confédération montrait que pour 46 % des entreprises, les carnets de commande étaient remplis pour moins de 3 mois. Ce chiffre s’élève désormais à 51%. Ce n’est malheureusement pas tout : chez une entreprise sur cinq, les carnets de commande sont remplis pour moins d'un mois.

L’évolution de la main d’œuvre est également négative. Ainsi, alors que le pourcentage d’entreprises désireuses de se passer d’une partie de leur personnel d’ici la fin de l’année s’élevait à 22% en juin, ce chiffre est passé à 38% en trois mois. Une très forte augmentation due aux difficultés qu’éprouvent 41% entreprises interrogées à payer leurs factures.

Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction : «Il est urgent d'avoir un gouvernement fédéral fort, avec une majorité large au Nord et au Sud. Ce gouvernement devra immédiatement lancer un plan de relance ambitieux, dans lequel le secteur de la construction sera central, et emmènera avec lui tous les autres secteurs. Cette stratégie a déjà fait ses preuves lors de la crise financière en 2009 et 2010, et présente également dans le présent contexte toutes les garanties de réussite.»
 

Nous vous recommandons

Le futur siège d’Eiffage Benelux sera à Auderghem

Le futur siège d’Eiffage Benelux sera à Auderghem

Nommé «The Source», le futur siège d’Eiffage Benelux et de ses deux filiales bruxelloises (Valens et Eiffage Development) gardera un ancrage bruxellois et se situera au numéro 66 de l’avenue Demey[…]

13/01/2022 | ConstructionEnvironnement
La Chronique prend une pause hivernale

La Chronique prend une pause hivernale

Les permis de bâtir remontent la pente

Les permis de bâtir remontent la pente

Thomas & Piron rachète BAM Galère et BAM Lux

Thomas & Piron rachète BAM Galère et BAM Lux

Plus d'articles