Construction d'une nouvelle écluse à Terneuzen

Terneuzen

La nouvelle écluse jouera un rôle important dans le soutien, le développement et la croissance du port multimodal de Gand

© Geoffrey Maillard

Au terme d’une adjudication, le consortium belgo-néerlandais Sassevaart s’est vu attribuer le marché pour la construction de la nouvelle écluse de Terneuzen. En principe, l’adjudication définitive pourrait être accordée dès le 25 août.

Ce consortium est formé des entreprises belges Deme Infra Marine Contractors, Dredging International, Algemene Aannemingen Van Laere et des firmes néerlandaises Bam Infra et Bam Contractors.

La construction de la nouvelle écluse fait l’objet de négociations entre la Flandre et les Pays-Bas depuis plusieurs années. L’adjudication européenne a été lancée fin mai 2016. Étant donné l’ampleur et la complexité des travaux, il a été décidé de souscrire un contrat «design & construct» avec dialogue compétitif. L’adjudicataire est chargé de concevoir et d’exécuter un projet détaillé répondant aux exigences formulées. Dans le cadre du dialogue compétitif, plusieurs tours de table sont organisés avec tous les acteurs sélectionnés, sur base d’un document descriptif. Il aborde tous les aspects du marché afin d’optimiser les moyens et les solutions.

Le coût de réalisation de l’écluse avoisine les 934 millions d’euros, hors frais de gestion et de maintenance (estimés, eux, à environ 75 millions d’euros). L’Europe est partie prenante via un subside de 48 millions d’euros. Le Port de Gand contribuera à la quote-part flamande à hauteur de 15%, soit 88,7 millions d’euros. La Flandre paiera près de 600 millions d’euros, le reste étant pris en charge par les Pays-Bas.

Une écluse à peu près aussi longue et large celles du canal de Panama!

Les zones portuaires de Gand et Terneuzen jouent un rôle économique de premier plan. Le complexe éclusier de Terneuzen donne en effet accès aux ports situés sur le Canal de Gand à Terneuzen et constitue un maillon capital de la liaison fluviale Seine-Escaut. Après étude de l’accès maritime à la zone du canal, il s’est avéré que la navigation fluviale risquait de connaître des problèmes de capacité, et les navires de haute mer des difficultés en termes de dimensions, de disponibilité et de fiabilité des voies de passage.

La nouvelle écluse facilitera donc l'accès et fluidifiera le passage de l’Escaut occidental vers le Canal de Gand à Terneuzen et au-delà.

Le port multimodal de Gand se situe au carrefour des réseaux fluviaux, autoroutiers et ferroviaires européens. La nouvelle écluse jouera par conséquent un rôle important dans le soutien, le développement et la croissance du port de Gand. Elle permettra de renforcer son positionnement international, de créer des emplois et d’attirer des investisseurs.

Pour donner une idée de l’ampleur du chantier, le nouveau projet va doter Terneuzen d’une écluse à peu près aussi longue et large que les nouvelles écluses du canal de Panama! Elle mesurera 427 m de long, 55 m de large et 16,44 m de profondeur.

Les premiers navires devraient pouvoir franchir la nouvelle écluse de Terneuzen en 2022. Faute de pouvoir l’emprunter, les gros navires de haute mer doivent encore souvent transférer leur cargaison en aval sur de plus petits bateaux capables de naviguer sur les 32 km du canal qui relie Gand à Terneuzen.

Nous vous recommandons

7 projets prioritaires pour le Piétonnier de Mons

7 projets prioritaires pour le Piétonnier de Mons

Le Bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo, et le Premier Echevin en charge du commerce, Nicolas Martin, ont présenté le 13 juillet dernier leur «Stratégie de redéploiement du commerce» pour le centre-ville de Mons, élaborée avec les professionnels du[…]

La Wallonie dans le Top4 européen de la logistique

La Wallonie dans le Top4 européen de la logistique

L’aire de Bierges bientôt TOTALement réaménagée

L’aire de Bierges bientôt TOTALement réaménagée

Feu vert pour l’extension du parc d’activités économiques de Rovert

Feu vert pour l’extension du parc d’activités économiques de Rovert

Plus d'articles