Suivre La Chronique

Construction et transition numérique: le choc des générations

Sujets relatifs :

, ,
Construction et transition numérique: le choc des générations

Chantiers 4.0: encore un effort!

Kpmg, un cabinet international d’audit et de conseil, a publié fin décembre 2017, la 11ème édition de son étude annuelle sur les tendances clés du Btp à travers le monde: le Global Construction Survey 2017. Qu’en ressort-il?

Tout d’abord, une bonne nouvelle: les 200 dirigeants qui ont répondu à l’enquête se disent confiants pour ce qui est d’atteindre leurs objectifs dans le pilotage de grands projets. Avec un léger bémol toutefois: l’adoption rapide des nouvelles technologies représentent un enjeu crucial pour ces entreprises, qui sont aussi en pleine mutation générationnelle.

La réussite de leurs objectifs dépendra donc en grande partie de leur capacité à renouveler (et surtout rajeunir) les cadres et à intégrer au plus vite les principes d’une transition numérique qui bouleverse tous les codes en vigueur.

Les «X» et les «Y», en attendant les «Z»

Il n’y a pas de secret: pour satisfaire aux exigences et aux spécificités du numérique, rien de tel que des opérateurs qui sont familiarisés avec ses principes comme la Génération X (celle née entre 1965 et 1980) ou, mieux encore, qui sont «nés avec» comme les Millennials (ou la Génération Y, celle née entre 1980 et l’an 2000).

Aujourd’hui, plus des deux tiers (77%) des effectifs du secteur du Btp sont constitués par la Génération X et les Millennials. Ces derniers sont particulièrement recherchés par les entreprises du secteur dans la mesure où ils baignent dans le numérique depuis toujours, ce qui leur vaut également le surnom de «digital natives». Or, pour attirer et conserver les talents de cette nouvelle génération, les managers du Btp vont devoir s’adapter aux attentes de ces collaborateurs nés dans un monde radicalement différent, ce qui induit de nouvelles exigences, tout particulièrement en termes de management de projets.

Conflits de générations

Selon une étude réalisée en 2015 par Accenture Technology Vision (un bureau de conseil spécialisé dans le digital et les technologies), 53% des dirigeants d’entreprises considèrent que ces salariés âgés de 20 à 35 ans sont non seulement difficiles à recruter, mais également à fidéliser. 

Il apparaît que cette génération, qui n’a connu que la crise et sait qu’elle ne pourra sans doute pas compter sur une retraite digne de ce nom, a un tout autre rapport au travail et à ses employeurs que les générations précédentes. Pour elle, l’entreprise ne représente qu’un passage et le Cdi n’est plus synonyme de sécurité. Quant aux managers, ils ne sont que des maillons de la chaîne dont les  25-30 ans n’hésitent pas à questionner les règles. «Dans ce contexte, le recrutement et la gestion des talents est un enjeu majeur pour les entreprises. Pour survivre, elles doivent instaurer une culture de l'adaptabilité, de la collaboration et du travail par projet», analyse Accenture Technology Vision.

Transformation numérique: de bonnes intention, mais…

L’usage des nouvelles technologies au cœur de l’activité des entreprises de Btp est, à cet égard, un élément déterminant dans leur capacité à attirer et conserver les talents. Pour autant, seules 4% d’entre elles utilisent ou prévoient d’utiliser des robots. Ce décalage par rapport à d’autres secteurs d’activité représente un défi essentiel pour le développement des performances et la gestion des talents dans un secteur de la construction très attaché à ses valeurs et relativement conservateur. 

Selon le rapport de Kpmg, 72% des dirigeants de la construction intègrent toutefois la disruption technologique dans leurs plans stratégiques. L’introduction des nouvelles technologies est également pleinement prise en compte par une grande majorité de décideurs du Btp. Ils sont ainsi 94% à prévoir d’intégrer l’innovation, la technologie ou l’usage des données (data) dans leurs plans stratégiques.

«Néanmoins, si la vision stratégique est largement imprégnée de ces enjeux, la définition d’une feuille de route concrète pour la mise en œuvre de projets, d’outils et de méthodes innovants reste encore à mettre en place pour plus de la moitié (52%) des acteurs interrogés», peut-on lire dans le rapport.

Chantier 4.0: du retard à l’allumage

En ce qui concerne les chantiers 4.0 (comprendre : des chantiers métamorphosé par la puissance des outils numériques tels que le recours aux robots, l’impression 3D, le Bim,…), Kpmg note que «seules 8% des entreprises de Btp disposent d’un système d’information totalement intégré pour mener leur gestion de projet. Un exemple édifiant parmi d’autres: bien que la gestion de grands projets nécessite des outils flexibles et moins contraignants (comme le BIM), 62% des entreprises du secteur ont encore souvent recours à des systèmes de reporting nécessitant l’intervention manuelle de leurs collaborateurs.» Bref, à l’heure du 4.0, la plupart des entreprises du bâtiment travaillent avec des outils issus de l’époque du 2.0…

Pour Xavier Fournet, analyste en charge du Btp chez Kpmg: «cette situation peut expliquer dans bien des cas la dégradation de la performance des grands projets que conduisent les entreprises du secteur, tant en termes de délais de livraison que de conséquences financières.»

Conclusion: face au défi du chantier 4.0, les entreprises de Btp doivent impérativement s’adapter en rationalisant leurs contrôles, en développant leur maîtrise des données et en repensant leur politique RH pour profiter pleinement de l’arrivée de nouvelles générations de collaborateurs qui représente un fantastique accélérateur de performance et de transformation.

Nous vous recommandons

Lancement du site batiment-numerique-bimpourtous.fr

Lancement du site batiment-numerique-bimpourtous.fr

Le gouvernement français, en partenariat avec le Conseil national de l’Ordre des architectes, vient d’ouvrir un portail Internet pour accompagner les professionnels du bâtiment sur le BIM et les nouveaux outils[…]

29/05/2019 | Architectes
BASF partenaire de «Sphere»

BASF partenaire de «Sphere»

Numérisation plus efficace

Numérisation plus efficace

Basf lance son Centre de Ressources de Conception et de Construction virtuelles

Basf lance son Centre de Ressources de Conception et de Construction virtuelles

Plus d'articles