Suivre La Chronique

Construction numérique

Construction numérique

null

Le Bim est sur toutes les lèvres dans le monde du Btp. Et il ne s'agit pas d'un nouveau gloss ou autres, mais bien de l'acronyme de Building Information Modeling ou, littéralement, de la modélisation des données du bâtiment. En bref et en clair: le Bim peut être défini comme la maquette numérique.

La construction numérique est devenue partie prenante de nombreux chantiers et, dans son sillage, le Bim creuse également sa voie, les grands groupes de Btp l'ayant érigé en nouveau credo.

Les atouts de la construction numérique les plus couramment cités sont le gain de temps (1 jour pour modéliser 1.000 m2), une meilleure répartition des tâches, une meilleure visualisation, la sécurité, une anticipation des problèmes et le coût. De son côté, le Bim regroupe les logiciels et l'ensemble des données des différents métiers en un système collaboratif. Le but est de limiter les erreurs, de promouvoir la qualité, d'accroître la communication entre les intervenants et, par voie de conséquence, de mieux connaître les risques.

Un récent colloque organisé en France par la fondation Excellence Sma s'est penché sur les perspectives d'évolution et sur les attentes que génère le Bim. Les avis convergent sur deux points: le passage à la maquette numérique est inéluctable et sa généralisation devrait améliorer la qualité des constructions et modifier la gestion des risques ou des responsabilités. Reste à savoir comment et à quel rythme se fera cette transition numérique.

Les concepteurs et gestionnaires techniques situent l'intérêt du Bim à la fois en amont (conception, réalisation) et en aval (exploitation, maintenance). En effet, les concepteurs et entreprises sont tiraillés entre des contraintes de plus en plus lourdes et la nécessité accrue d'être performants. De plus, la qualité ne suit pas toujours, les normes se complexifient et il est difficile de rassembler des données éparpillées sans traçabilité. D'où l'utilité de «Bimer» les chantiers, ce qui favorise les interactions, la communication entre les personnes et entre les métiers et donc, la cohérence.

'Les concepteurs et gestionnaires techniques situent l'intérêt du Bim à la fois en amont et en aval. '

Un autre intervenant au colloque a, lui, estimé que le Bim entraînera une baisse des coûts de la construction à moyen ou long terme, principalement dans le domaine de l'habitat. Les économies seront surtout liées aux pathologies du bâtiment et à l'absence de qualité qui représentent environ 10 à 15% du coût des constructions.

Efficacité collective

Mais le Bim n'est pas la panacée universelle pour autant. L'erreur humaine, des niveaux de précision différents entre les corps de métier, des décalages de géométrie ou autres peuvent aussi être une source de problèmes. De même, la fourniture par les industriels des données techniques de leurs produits reste de leur responsabilité et peut être sujette à caution.

Comme l'expliquait un spécialiste, la clé du dispositif réside dans la volonté de travailler ensemble, au bénéfice de l'efficacité collective. Autrement dit, le changement ne porte pas sur le métier lui-même, mais sur la manière de l'aborder. Et, même s'il gagne du terrain, on est encore loin du Bim pour tous.

Nous vous recommandons

Le secteur des matériaux de construction en manque de concurrence

Le secteur des matériaux de construction en manque de concurrence

L’Observatoire des prix vient de publier un vaste état des lieux de la concurrence sur les différents marchés des biens et services en Belgique afin de déterminer quels sont ceux qui présentent un risque[…]

21/04/2019 | Prix
L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

L’industrie du bois et de l’ameublement se porte bien

La production dans le secteur de la construction inchangée dans l'UE28 entre décembre 2018 et janvier 2019

La production dans le secteur de la construction inchangée dans l'UE28 entre décembre 2018 et janvier 2019

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Plus d'articles