Suivre La Chronique

Construire efficacement pour endiguer les problèmes d'eau

Sujets relatifs :

,

Une augmentation du risque d'inondations d'un facteur 10 par rapport à aujourd'hui: voilà ce qui nous attend, selon le bulletin climatologique de l'Agence flamande pour l'Environnement, si nos plages et rives ne sont pas rehaussées à temps. Face à ces dangers, cela fait un certain temps déjà que les architectes du nord du pays sont sensibilisés au thème de l'eau. Pour limiter les risques d'inondations et prévenir les dégâts occasionnés aux logements et autres bâtiments, la Flandre devra en effet, à l'avenir, réaliser des constructions plus résistantes aux menaces de l'eau.

En cas de nouvelle construction, reconstruction ou extension, le nouveau règlement régional flamand sur les eaux de pluie oblige, depuis 2013, à aménager un système de récupération des eaux pluviales et à permettre l'infiltration des eaux de pluie excédentaires dans le sol de son propre terrain. Pour encadrer cette mesure, l'organisation flamande des architectes Nav emploi («consulent waterbewust bouwen»).

Il est vrai que sous l'effet du changement climatique et de l'accroissement des surfaces bâties, les risques d'inondations augmentent, en même temps que l'eau potable se raréfie. Tout cela entraîne des défis pour le secteur de la construction et en particulier pour les architectes qui jouent un rôle non négligeable dans l'approche préventive des inondations. La Nav reçoit ainsi de nombreuses questions sur l'application du règlement urbanistique régional en matière d'eaux de pluie et sur la mise en 'uvre technique des systèmes d'infiltration dans les projets de construction. Néanmoins, la construction résistante aux inondations est une matière relativement neuve pour les architectes. D'où l'importance des mesures préventives destinées à empêcher et limiter les dégâts.

Le Plan d'adaptation de la Région flamande (Vap) décrit plus de 70 mesures qu'elle compte mettre en 'uvre pour se préparer et se défendre face au changement climatique. Les prévisions scientifiques se confirmnt, nous aurons affaire à une augmentation de la température, à des étés plus secs ponctués de violentes averses, à des hivers plus humides et à une augmentation du niveau des océans. Ajoutons que la Flandre est particulièrement vulnérable face aux inondations en raison de la densité de son urbanisation et de ses nombreux bâtiments situés en zones inondables.

De son côté, le projet «Consulent Waterbewust Bouwen», soutenu par les autorités flamandes, en est à sa troisième année. Il vise à aider les architectes à travers un helpdesk, la diffusion d'informations, l'organisation de cours et congrès et autres outils de calcul.

Nous vous recommandons

Pont en composite: double première mondiale à Bruges

Pont en composite: double première mondiale à Bruges

Fin février, Gheysens Kranen a placé, pour le compte de West Construct (Besix) et de la société De Vlaamse Waterweg (gestionnaire des voies navigables en Flandre), le premier des deux nouveaux ponts cyclables et[…]

22/03/2019 |
Smart building commun chez Besix et Proximus

Smart building commun chez Besix et Proximus

Projet Lemmens pour Beliris

Projet Lemmens pour Beliris

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Comment se porte le secteur de la rénovation?

Plus d'articles